L'indépendance de la Kabylie : Une nécessité!

16
165

CONTRIBUTION (Tamurt) – La Kabylie est en réel danger. Attaquée de toutes parts et de diverses manières : Enlèvements de citoyens, intimidations de la part des islamistes armés, ainsi que des forces de répression du pouvoir, destruction de projets d’investissement, de développement, asphyxie économique et culturelle…et, pour couronner le tout, des campagnes de dénigrement auxquelles se joignent honteusement certains Kabyles.

Tout d’abord, je rends hommage à la mémoire de Monsieur Hervé Gourdel, ce Français, ami de la Kabylie, qui a payé de sa vie son empathie pour notre pays. Si l’on faisait le décompte des victimes de l’arabo-islamisme, il y aurait de quoi s’effondrer de révolte. En d’autres termes, Monsieur Gourdel n’est pas la seule victime de ces militants acharnés, et bras armés de l’idéologie en question; mais lui, n’était pas obligé d’être là; il s’est pris, malheureusement, au piège de la confiance, car il a voulu voir la Kabylie comme elle a toujours été jusqu’à récemment (pas plus loin que deux décennies); c’est-à-dire qu’elle n’était contaminée ni par l’arabisme, ni par l’islamisme.

Il a été égorgé selon un rite qui n’a rien à voir avec nos mœurs. Les seuls moments où cette ignoble pratique a eu cours c’est, d’une part, depuis que ces nouveaux guerriers islamistes ont élu domicile dans nos montagnes et, d’autre part, durant la guerre contre la France, sous l’impulsion d’une branche du FLN qui s’était servie du projet d’indépendance pour œuvrer en vue de la prééminence de l’arabo-islamisme.
Cette idéologie est non seulement totalitaire mais en plus étrangère, malgré un règne de 14 siècles, interrompu par le relativement doux intermède français.

Afin de ne pas faire de l’Histoire un éternel recommencement qui emprisonnera un peu plus certains peuples dans des alliances programmées, mettons un frein au rythme infernal de ce monde dessiné par d’autres, où nous acceptons, en tant que l’un de ces peuples lésés, d’être subsumés dans la nation arabe, sous prétexte qu’il faut ménager la susceptibilité des « amis arabes » de l’Occident.

L’idéologie arabo-islamique use et abuse de tous les avatars pour durer. Pourtant, le même autoritarisme trahit l’unicité de ce que l’on prétend multiples et opposés; quelle que soit la forme que cette idéologie revêt ou l’époque où elle sévit.
Qui récolte les dividendes de sa présence ?
Les pays du Golfe arabique…et les dirigeants des pays colonisés par les Arabes au fil des siècles, depuis le 7e siècle, et qui profitent du potentiel de peur que véhiculent cette idéologie et ses tenants, pour soumettre les foules…sans oublier ces mêmes foules acquises, qui vivent mieux, sous les régimes dictatoriaux, dans la peau de « nationalistes » au service de l’arabo-islamisme, que dans celle des malheureux opposants autochtones restés attachés à leur identité, en dépit d’un lourd héritage de renoncements.

Pour galvaniser les populations « arabes » -de l’immense empire arabo-musulman-, le baathisme avait naguère utilisé la modernité; mais celle-ci n’avait pas pu adoucir la violence des régimes arabes; notamment en Afrique du Nord où le peuple autochtone n’a pas pu être réduit à néant envers et contre les sempiternelles tentatives des satrapes au pouvoir pour arriver à un tel résultat. Et pour se « protéger » de ces méchants autochtones, le pouvoir use de répression.

La violence des régimes arabes n’a rien à envier à celle des groupes islamistes armés; d’ailleurs ils se réclament de la même doctrine. La similitude des deux est flagrante : Intolérance, déni, négationnisme, abus de pouvoir, autoritarisme, et prise en otage de l’opinion publique nationale et…internationale -action soutenue par quelques intellectuels occidentaux qui font autorité justement parce qu’ils se mettent du côté de la force et du pouvoir d’argent que représentent « les amis arabes ».

L’islamisme et l’arabisme utilisent des arguments pour tétaniser l’opinion de la même façon, à tel point que pour l’un comme pour l’autre, celle-ci se mobilise et abonde dans leur sens en toutes occasions ou, du moins, trouve des circonstances atténuantes à leurs agissements : Marginalisation, paupérisation, séquelles du colonialisme; autant de paramètres qui, pour moi, sont nuls et non avenus.

Quand, dans les années 70, l’islamisme avait fait un forcing à l’échelle mondiale, il fut question à propos de l’Algérie de la « marginalisation des arabophones » -islamistes, toujours-. C’était sans fondement, car ce pays se voulait plus musulman et plus arabe que les Arabes!
Et parler de « pauvreté » dans un pays riche de son pétrole et de ses ressources naturelles, dépasse l’entendement!

Le monde a un problème de vision. Il voit des malheureux là où il n’y en a pas; mais n’arrive pas à entrevoir les véritables opprimés : Les peuples dépossédés de leur terre et de leur identité; les populations jetées sur les routes de l’exil par le fait de régimes ou de pratiques religieuses autoritaires. Ainsi, la conjoncture politique a créé des déracinés et des dangers pour les autochtones des pays jadis envahis par les Arabes; aujourd’hui, ceux-ci sont également des dangers pour les pays d’adoption -les pays européens, particulièrement la France.
Etant donné le nombre grandissant de nouveaux arrivants, ces pays adoptifs se trouvent dans l’obligation d’admettre que l’arabo-islamisme est une entité qui doit faire partie intégrante de ce pays qui a eu le malheur d’accueillir ses sectateurs.

Non seulement nous sommes soumis à l’arabo-islamisme dans notre pays d’origine -qui est décrété « arabe » depuis des siècles-, mais dorénavant, nous devrions continuer à l’être en France !
Ce qui est aberrant, c’est que de nombreux Berbères sont des militants actifs au service de cette idéologie.

Une Berbère au sein du gouvernement français aurait dû être une chance pour la réhabilitation de l’identité berbère sur sa terre, l’Afrique du Nord. De plus, la France aurait pu se racheter en l’encourageant dans cette voie, car elle-même avait grandement contribué à l’instauration de l’arabo-islamisme sur les pays berbères.
Eh bien, non! Au lieu de défausser les lieux communs, cette Berbère, confirme encore plus l’identité usurpatrice. Et l’on s’étonne que le monde tourne mal…

Ddjazira Nath-Habou, Ecrivaine

16 COMMENTS

  1. J’ai rien à redire sur l’article . Par contre je rajoute au titre :L’indépendance de la Kabylie :Une nécessite et une exigeant « pour chacun de nous ».

  2. Nettoyez votre nom avant de venir nous rabacher, vos deception en lecons de fausses histoires, dont on n’a rien a foutre. Les histoires entre francais ou occidentaux au large, et baathistes ou arabo-musulmans, ne nous concerne pas.

    Le MAK aujourd’hui, n’est pas a 100% solidaire, c.a.d. que ne ne sont pas les 100% de Kabyles, ) de Kabylie ou d’ailleurs(migrants internes) qui y participent, malgre’ leur adhesion ideologique. Une adhesion qui ne fera que s’affaiblir chez leurs enfants, qui seront ne’s ailleurs. Cette migration, que je subis moi-meme est le resultat d’une dependance economique et la violence que subissent les intellectuels Kabyles en Kabylie et au vu-et-su de tous. Une incapacite’ de reagir et de proteger nos elites (a l’image des membres de l’ANAVAD) est la resultante directe la faiblesse sinon manque de cohesion et adhesion pratique/reelle.

    J’ose donc voir surgir de ce conseil, une entite’ representative de tous les villages de Kabylie, une vraie assemble’e elargie, a l’image de ce qu’on appele dans democraties occidentales « une chambre basse » – plus proche de la population et dont l’avale/vote est necessaire/obligatoire, pour tout action, loi ou initiative aussi bien de l’ANAVAD que toute autre structure avenir.

    J’ose aussi croire, que ce point que je souleve, qui risque de paraitre « contradictoire ou opposant », soit percu comme un signe de dynamique et d’interet. Nous sommes appele’s a nous auto-critiquer, a nous entre-corriger, … a debattre – dans le seul souci, qu’a la fin on retient des decisions connues et juge’es de tous, pour une action solidaire et de masse.

  3. Azul en matière de contribution on peut dire et c’est faire offense à personne qu’à la lecture de celle-ci et de celle de Mme Ait Ahmed que le bilan est trés maigre et vraiment loin d’être à la hauteur de la gravité de la situation.
    Nous ne voulons plus d’exercices de rhétorique ou de stylistique on en est gavé depuis des décennies ce qu’il faut c’est des piste d’actions concrètes et immédiates, des solutions pratiques et intelligentes à court et moyen terme qui puissent redonner espoir et déserrer les machoires de l’étau qui nous broie: l’ arabo-islamisme et le pouvoir.
    Oui il faut des actes , de l’action avec dans un premier temps des objectifs faciles à atteindre: travail de restauration et d’affirmation notre image dégradée en s’emparant du web et des réseaux sociaux assez stériles jusqu’ici, des comités de vigilance afin de surveiller les mairies et la wilaya qui s’apprêtent à trés court à donner des centaines de logements aux étrangers arabes, suppression de la signalétique en arabe sur les routes et ailleurs partout où c’est possible (facile quelques pots de peintures suffisent…..), controle des mosquées et y imposer la pratique du kabyle dans les prêches c’est un minimum, developper l’idée d’Université populaire de Kabylie pour diffuser nos valeurs, notre culture et notre histoire déniées par l’école notamment, mise en place d’une cellule médiatique (une dizaine de personnes déterminées seront suffisantes pour dénoncer les amalgames, erreurs et silence qui nous entourent au pays et en France prioritairement sans s’interdir de le faire ailleurs(voir l’exemple du CRAN en France et saluons la lettre ouverte du collectif citoyen kabyle adréssée au CSA et à France TV qui nous ont sali après le meutre d’Hervé Gourdel) retisser les liens avec nos anciens porteur de notre culture en les remettant au centre de nos attention dans un but éducatif et de transmission.
    Voilà un certain nombre d’idées qui me viennent là tout de suite à l’esprit.
    Pour finir le temps n’est plus aux bavardages!!!Faisons notre ce slogan; J’aime la Kabylie,j’agis.
    tanemirt

  4. Azul on se gargarise de mots et les idées et les actions concrètes dans tout cà?!!!Il faut agir ou se taire c’est fini.
    Pour finir merci de diffuser le coup de gueule de la journaliste et bloggeuse kabyle Jack Parker diffusé sur le site slate.fr il s’intitule: Mon identité n’est pas une blague
    tanemirt,afud

  5. MERCI et BRAVO, DJAZIRA, pour cette analyse limpide et percutante. Il faut surtout que nous déployons des efforts insoupçonnables pour convaincre ces kabyles qui continuent de se demander ce qu’ils vont manger si la KABYLIE venait à accéder à son indépendance que LA RENTE C’EST LA MORT DE L’INITIATIVE. Certes, nous avons du chemin à faire et des obstacles à surmonter mais soyons certains que tant que nous avons des femmes aussi déterminées que vous, notre avenir sera des plus radieux.

    • Merci cher frère Asafu. Les idées maîtresses sont à redire. Elles ne sont pas une évidence pour la plupart des Kabyles. Ma liberté est d’écrire ce que je ressens et ce dans quoi j’ai été pétrie. Je remercie mes parents (et grands-parents, avant eux). Agissez donc. Agissons, bien sûr! Tanemirt.

  6. Je suis algérien, non kabyle, je suis pour l’indépendance de ce que la France coloniale a appelé « Kabylie » (ça sera une manière de régler 50% des problèmes de l’Algérie), la seule question que je me pose est la suivante: dans ma ville natale, Constantine, il y a des milliers de qbaylis qui sont à tous les niveaux de l’état et de la société, une fois la kabylie indépendante, comment allons-nous nous comporter avec ces kabyles devenus désormais « étrangers »? allons-nous exiger d’eux un visa et un titre de séjour? les empêcher d’occuper des postes dans l’administrions? restreindre leurs droits?

    • @Zira : je te rappel que CIRTA fut la capitale de la NUMIDIE . alors le moment venu ,les Kabyles mettrons tous sur la table . Tous les monuments qui si trouvent retrace l’histoire des Imazighens au temps de Massinissa . Et c’est à vous de prouver que cette terre appartenait à vos ancêtres ;et je le confirme que se n’est pas le cas …! alors c’est à vous de choisir ,et non au ayant droit . Les cartes de Tamazgha exitent dans toutes les instances internationales . Et j’ai constaté que un ou une certain Nath Habou renie ses origines ;vraiment c’est le comble .

    • Azul Fell-awen,
      @Collo
      Je ne pense pas que l’indépendance de TAMURT N YIZWAWEN puisse à elle seule solutionné 50% des problèmes de la pure création coloniale qui est l’ALGÉRIE. Le problème est plus profond que cela, car l’Algérie est faite de peuples au Pluriel. Des peuples qui sont à la fois différents et frères, et qui partagent une histoire commune, pleine d’invasions et d …Bon, je ne vais pas trop m’attarder sur le sujet, je reviens à votre question, Monsieur Collo :

      La question que vous soulevez est purement diplomatique et on n’en est pas encore la. Néanmoins, je pense que c’est à eux de choisir leur nationalité !!! Ensuite c est le droit algérien qui va s’appliquer pour eux, comme pour tous les autres résidents algériens (sauf convention ou autre…).
      Tanemmirt.

      • @Yidir
        Il faut en finir avec ce genre d’expressions assez réductrices, comme « Tamurt N YIZWAWEN »!Tamurt N’Izwawen ne représente qu’une partie du pays Kabyle.Car il y a aussi Vgayeth,Tuviret,le Nord du Sétifois,Boumerdès,le Nord de BBA,Jijel qui font également partie de la Kabylie,de même que les igawawen ne sont qu’une tranche de la nation kabyle et rien de plus,car il y a aussi les Ikutamen(Kotama),les Iznnaguen(Sanhadja) qui font aussi partie du peuple Kabyle.
        PS Pour moi l’indépendance de la Kabylie vis-à-vis de « l’Algérie »,serait la meilleure chose qui puisse nous arriver!Ça serait la véritable libération du peuple Kabyle du joug colonial Franco-algérien sous le quel nous vivons depuis 1871.Une Kabylie qui aura enfin recouvert sa liberté et son indépendance perdues en 1871,une Kabylie totalement indépendante, et enfin libéré du boulet ânegérien,serait la solution à 100% des problèmes de la Kabylie!Qu’on le veuille ou pas sur ce territoire artificiel qu’est « L’Algérie »,et qui a été inventé de toute pièce par la France coloniale ,il n’y a que des peuples qui ne partagent pas grand chose en commun entre eux.Donc laissons les ânegériens entre eux, une fois que la Kabylie sera indépendante,ainsi que le Sahara de nos frères Targuis, ce territoire Saharien qui ne leur appartient point et qui n’a jamais fait partie de leur « Algérie » dans l’histoire avant l’arrivée des colonisateurs Français,finira lui aussi par retrouver sa liberté et arracher son indépendance confisquées au début du siècle dernier par la France coloniale,une fois qu’il n’y aura plus de Kabyles pour servir de boucs émissaires expiatoires à tous leurs échecs et leurs malheurs,une fois il n’y aura plus de vache à lait Saharienne pour nourrir ces fainéants parasites bras cassés et bons à rien,ils se retrouveront enfin seuls entre eux ,et ils finiront par s’entredévorer entre eux comme des rats affamés dans une impitoyable guerre civile de type tribale et régionale, genre une guerre Est VS Ouest.Les chiens vont se bouffer entre eux!Alors laissons-les s’étriper amicalement et avec douceur…entre eux ,et j’espère qu’ils vont s’entretuer entre eux jusqu’au dernier cette fois-ci!

    • @ »Collo » ou plutôt Khoroto
      Ne t’inquiète pas mon petit,ton voeux sera bientôt exaucé. L’indépendance de la Kabylie est inéluctable,car demeurer « unis »dans une pseudo et imaginaire « nation Algérienne »qui n’a jamais existé dans l’histoire(Et qui n’existe toujours pas et ce en dépit de plus d’un demi-siècle d’une soit-disant indépendance),avec des gens qui nous vouent une haine farouche et féroce au point de vouloir nous exterminer si il en avaient les moyens, et continuer dans ce mariage forcé,signifie tout simplement la mort programmée de notre identité ,et ainsi que notre suicide collectif en tant que peuple libre!Non « l’Algérie »,ce territoire artificiel que les colonisateurs Français avaient créé de toute pièce à travers un décret datant du 14 octobre 1839 n’a jamais existé dans l’histoire,
      ,voir dans ce lien pour plus de détails:
      http://www.dreuz.info/2013/03/cest-la-france-qui-inventa-lalgerie-en-1839/
      Dans ce faux et artificiel « pays » qu’est « L’Algérie » ,il n’y a que des peuples qui ne partagent pas grand chose en commun entre eux, et qui ne sont pas fait pour vivre ensemble,et de ce fait ton « Algérie » est condamnée à disparaître tôt ou tard!Une fois que la Kabylie aura recouvert sa liberté et son indépendance qu’elle avait perdu dans un premier temps en 1857 puis en 1871,le Sahara de nos frères et cousins Targuis proclamera à son tour son indépendance,car ils ne vous permettront pas de profiter indéfiniment et éternellement de leurs richesses bande de fainéants bras cassés et bons à rien!Ce territoire du Sahara qui n’a jamais fait partie de votre « Algérie » à travers l’histoire aavant l’arrivée des colonisateurs Français au XIXe siècle. Ce sont les français qui l’ont conquis à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle,puis rattaché à « L’Algérie » qu’ils venaient nouvellement de créer.Et je défie solennellement tout ânegérien de me prouver le contraire!Comme ça une fois où vous allez vous retrouver seuls enfin entre vous, où il n’y aura plus de Kabyles lesquels vous avez l’habitude de rendre responsables de tous vos échecs et de tous les drames, les tragédies qui s’abattent sur vous , une fois où il n’y aura plus de Sahara…dont vous avez l’habitude de pomper impunément les richesses de ses habitants,votre délire haineux vous avez le retourner entre vous ,vous allez vous entretuer gentiment …entre vous dans une espèce de guerre civile régionale ,genre Est contre l’Ouest, vous allez vous vous entredévorer entre vous comme des rats affamés!Et j’espère de tout coeur que vous allez améliorer le score de la décennie noire…en vous vous entretuant entre vous, et cette fois-ci jusqu’au dernier j’espère!!!Allez les fainéants parasites qui ne servent à rien du tout,passez à la vitesse supérieur,exterminez vous entre vous amicalement, et ça sera certainement la résolution cette fois-ci de tous les problèmes de « L’Algérie » lol!!!!
      Vive la Kabylie libre et indépendante!!!

    • @ collo, faisons un petit résumé de l’histoire. LA KABYLIE existe depuis plus de trois mille ans comme les Aures, comme l’Azawad, comme l’Oranie qui vient du mot AMAZIΓ IHREN qui signifie les lions et qui a donné le nom de Wehran ; je ne vais pas citer tous les pays AMAZIΓ depuis Siwa en Egypte jusqu’aux îles canaries. Comment la France qui n’a que neuf siècles d’existence aurait-elle pu donner son nom à la KABYLIE ? La falsification de l’histoire a causés des ravages dans vos minuscules cervelles, si tant est que vous ayez des cervelles vous autres les algé- RIEN DU TOUT. Concernant les kabyles qui vivent à constantine et ailleurs sur le territoire ils garderont tous leurs droits et leurs privilèges car ils sont sur leur terre. Ils obtiendront tous des doubles, voire des triples nationalités si c’est ça la question qui vous taraude. J’ajoute que si les cadres kabyles quittent votre pseudo-pays , vous sombrerez définitivement dans les ténèbres. Enfin, notez que c’est votre ténèbreuse algérie qui a été créée de toute pièce en 1839 par l’administration coloniale française sous le règne de Louis Philippe qui vous traîtait déjà de cadavres.

  7. Reconsidéré ma réponse ;car elle s’ adressait à Collo et non à Zira Nath Habou

    Merci de prendre en considération mon rectificatif .

    • Azul,pourquoi cette réaction épidermique?pourquoi s’embarquer dans une polémique qui vise à nous éloigner de notre sujet : la concentration sur les voies et moyens susceptibles d’éviter qu’on soit engloutis.Cessons de nous laisser entrainer dans des débats stériles suscités par nos ennemis.Je gage que ce Collo est un flic.
      Réflechissons au concret d’immédiat pour faire avancer ne serait-ce que d’un mètre notre cause
      Tanemirt

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here