Pour revendiquer de meilleures conditions socio-pédagogiques, les étudiants de Bougie multiplient les actions de protestation

14
247

BOUGIE (Tamurt) – C’est à l’intérieur du campus de Targa Ouzemmour que les protestataires ont organisé leur marche qui s’est faite vers le rectorat où ils comptaient rencontrer le premier responsable de l’institution.
Non seulement ils refusent l’exclusion de cette frange mais, aussi, ils exigent l’accès sans conditions au master ainsi que l’amélioration de leurs conditions socio-pédagogiques.

À l’appel de la coordination libre des étudiants, des rassemblements devant le siège de la bibliothèque centrale et de celui de la wilaya ont été organisés, la semaine dernière, en plus de la grandiose marche les ayant amenés du campus de Targa Ouzemmour au siège de la wilaya.

Pour ce mardi, ils comptent organiser un autre rassemblement au campus d’Aboudaou pour paralyser toute l’université et forcer la main aux responsables afin qu’ils répondent favorablement à leurs revendications.

À la faculté des sciences exactes, les étudiants, titulaires du BAC de l’an 2010, ont été forcés de signer des engagements pour quitter l’université à la fin de l’année même pour ceux qui n’ont pas pu obtenir leurs diplômes à cette date.

Devant le refus de la majorité des étudiants, la tentative a échoué et les responsables du département de chimie, filière concernée par cette discrimination, sont revenus sur leur décision et ont annulé les engagements d’exclusion.

Amaynut

14 COMMENTS

  1. Des banderoles en langues étrangères coloniales écrites par des étudiants kabyles et la langue de Mouloud mameri à été banni honte honte honte la malédiction vous poursuivra tant que vous n’utilisez pas votre langue qu’elle honte à vous! !!!!!!!!!

  2. Aucun slogan en langue Kabyle !!!
    On en est encore au temps où les kabyles
    craignent que s’ils utilisent leur langue, ils se feront passer pour de je ne sais quels extrémiste.

  3. C’est trés bien j’adere totalement. Ce qui me choque est que je ne vois aucunement une banderole en tamazight ou en kabyle et ceci en kabylie en Plus à ľ universitè. Je trouve cela decourageant quand cela vient de la Part de ľ elite ou bien je me trompe.

    Tanemirt.

  4. Je reviens! Des banderoles écrit en langue étrangères coloniales par les universitaires Kabyles et la langue de DDA lmulud mammeri ne figure pas je veux savoir pourquoi?
    TETARUM S-TUTLAYT TABERRANIT ! TAM3AMRIT TETWATU A LEQVAYEL SANI AKA TLEHUM?

    • On doit deja la standardiser, et puis deja les kabyles et surtout les intelos ont tous ce complexe d inferioritè envers le français, d ailleurs pour montrer devant les gens qu on est instruit on se met à parler en français et á immiter la gesticulations des français. C est la realité n est ce pas.

  5. LES ETUDIANTS DOIVENT DONNER LE  » LA  » !

    Comme par le passé, ce sont les étudiants qui doivent donner le  » là « . Il est temps de lancer le combat pacifique contre le Régime militaro-mafieux qui est  » L’Ennemi commun « , le mal originel, l’origine du mal, le démiurge….

  6. Azul; Ce qui me chagrine le plus c’est l’omniprésence de cette pseudo-langue d’un soit-disant dieu monolingue et l’abcence assourdissante de la langue de la contrée qui se gargarise de sa qualité de pays des ‘hominidés libres’. On n’ose même pas afficher cette langue autochtone parmi les langues des envahisseurs de peur de représailles de la part de ces derniers Hallucinant!!! terre des ‘hominidés libres’… qui occultent jusqu’à leur langue maternelle; révoltant, humiliant, dégradant à devenir fou!!!!!
    Un Kabyle meurtri… Udm-is kan walitatt… (regardez son visage, parlant de taqvaylit) Disait le GRAND FERHAT, il n’en reste rien, nada, oulach… Censurez-moi comme d’habitude, si vous le souhaitez…

  7. Je connais des etudiants qui ont pass plusieurs annees pour avoir chacune des premieres annees de licence LMD ! que veulent les exclus au juste ? avoir leur retraite a l’universite ?
    beaucoup d’entre eux habitent les cites depuis longtemps et travaillent en meme temps; ils tiennent les places des etudiants serieux : j’espere que le Recteur leur refusera leur demande.

    • Ma 3arqent i wucen aditqeliv iv3ucen ! Il faut répondre aux nombreuses questions posées par les internautes pourquoi vous oubliez d’inscrire vos revendications en langue kabyle.

    • C est normal qu ils habitent les cites et c est normal qu ils doublent les annees la plupart font expret afin de ne pas finir vite et retourner vers le village où le chomage l attend, la pauvrete le froid et le regard fu pere etc, au moins a la cite il mange gratuit, il dort gratuit avec du chauffage central, il acces a l internet gratuit, sans parler des avantages que lui offre la ville oú il pourrait trouver du travail, encore a la cite il peut passer de bon moment avec sa copine contrairement au village oú les interdiction et les tabous.

  8. Je suis un exclu en 2000 et je resent tres bien ce resentent ces exclus. Ce n est pas facil lorsque on est á table d ecole pendant bocoup d annees et combien de nuits passees dans les etudes et les preparations aux examens, c est trop dure surtout lorsqu on est brillants eleve.
    Il est vrais que l administration fait signer un engagement pour ceux qui ne veulent pas « degrader » (c est le jargon utilisé á l epoque, maintenant je ne sais pas) vers d autres filieres de cycle court.
    Je me souviens que la classe triplante de sciences exactes d une quarentaine d etudiant que nous etions absoluement maiprisés par l administration car pour eux nous etions des defaillant hors tous ils savent que la majorité surtout dans ce genre de filieres ratent l annee de justesse á quelques centiémes parfois et il y a bocoup qui ont ete sauvé grace á une connaissance avec un prof surtout.
    L administarion nous traité separement, je me souviens qu un jour lors d un examen de chimie on nous a fait attendre dans les couloir pendant toute la duree de l examen des autres classe dites normale jusqua ce qu il ont finis puis on a commencé , imaginez la fatigue de l attente.
    A la fin de l annee toute la classe a ete exclue, croyez moi que tout le monde s en fichent, et on a reclamé chez le recteur mais sans resultat. Je ne parlerai pas du coté parents qui blāment leur enfant en croyant que tout est en ordre et que c leur faute.
    Qlq profs de mentalité etroites font des examens tres dure ainsi dans le but de se faire une celebrité (et quelle celebrié hahaha), qu on entend parler de lui, et parfois un moyen de pression sur certai(nes) etudiants (es).on a vecu un cauchmard lorsque on signe ce fameu engagement le long de l annee.
    Il y avait le problem des examens qui n etait pas unifiés , chaque section on lui fait son propre examen, puis on se retrouve avec des profs trop serrés et d autres tres ouvert, mais á la fin de l annee on fait un classement unifié general et on passe selon les places disponibles et la moyenne limitée.
    Dans le calcul de la moyenne il y a ce qu ils appelle la note d assiduité donnee par les assistant des TD(travaux dirigés), il y a aussi la note de l examen oficiel ( la note du cours de l examen general), alors la note d assiduité depend de l humeur de l assistant, resultat on a vu des eleve qui ont obtenus de bonnes notes dans l examen du cours (qui est plus credible) et des notes mauvaises en TD, et d autres qui on obtenus de tres mauvaises notes de cours et de tres bonnes dans les TD, ainsi le bon etudiant est parfois sanctionné dans l anonyma.
    Je n ai aucune confience dans la plupart des diplômé des universites algeriennes.
    Ps : j ai dű refaire un autre bac pour rentrer a l université apres 3 ans passé dans un institut de formation professionnel, je l ai fait juste par principe, que d ailleur j ai quitté sans finir, mais pour d autre raisons personnelle cette fois-si.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here