Mettre fin à l'oligarchie

3
288
Mettre fin à l'oligarchie
Mettre fin à l'oligarchie

IFRANE (Tamurt) – Tout projet social et des valeurs partagées pour les peules amazighs d’Afrique du Nord est d’une importance capitale pour l’émergence de notre contrée sur la scène internationale et l’efficience d’actions militantes.

En effet, La définition  de ces valeurs, sans surtout se gargariser de promesses aussi futiles que vaines. Elles ne doivent pas être des vœux dépendants d’une volonté politique mais s’assumer à des  actions concrètes. La tache est très ample, il va falloir la sérier à des fins didactiques et la présenter dans ses fondements à savoir pour notre société la présentation des valeurs de :

– rationalité et liberté

– réhabilitation officielle dans les faits de l’identité, langue et culture amazigh en lui conférant le même statut constitutionnel et juridique que l’arabité qui, toute deux sans prédominance aucune forment le facteur de l’indivision intra nationale et/ nord africaine.

– solidarité et paix

1° – la rationalité implique la construction d’une société de connaissances scientifiques.

L’école devra être moderne, recevoir la priorité au plan financier et s’ancrer sur des langues porteuses de savoir, essentiellement donc les langues des pays de haute technologie.

 2°- La liberté devra recouvrir tous les éléments de la vie  sociale à savoir :

* la liberté religieuse

* l’émergence des femmes à tous les postes de responsabilité sans aucune discrimination

* l’indépendance des médias

* la liberté d’association

* l’indépendance de la justice

 3°- la solidarité exige qu’il y n’ait  aucun segment  de la société qui soit marginalisé. Cette vertu implique :

* la fin de toute discrimination basée sur l’ethnie, la race, la religion, la langue

* l’octroi d’un revenu de dignité pour toute personne qui n’a pu s’intégrer dans l’activité économique * la multiplication des possibilités de se former à tout âge.

 4°- la réhabilitation de l’amazighité, c’est l’aisance même de la personnalité Nord Africaine.

Dés lors, la négation d’une parie de ce qui constitue avec l’arabité le socle de l’unité intra nationale et nord  africaine cessera et mettra à l’évidence la réalité, les faits historiques et géographique dans les  quels évoluent les populations de cette contrée. Persister par idéologie politique, machiavélique,   autisme, cécité, et dans tout ce qui contribue à la division d’un peuple plus unis que jamais, c’est ce rendre irresponsable et coupable des lendemains incertains et nuisibles au développement sociaux-économiques et culturels, tant à l’intérieur de nos pays respectifs que dans notre s/continent en général.

5°- la recherche de la paix conditionne la cohésion sociale.

Elle suppose au préalable qu’il n’y ait aucun segment social qui soit dominateur. Ce sont les privilèges  que s’octroient les dominants qui sont à l’origine des  émeutes qui agitent nos contrées. Les réprimer demande des dépenses de sécurité

très importantes au détriment des investissements économiques, et humains. Et le blocage économique sera la source de tensions sociales, Il faut nous rendre à l’évidence: on ne résous pas les problèmes soulevés par une émeute en augmentant les effectifs et les salaires des corps de sécurité mais en faisant l’inverse. La paix suppose donc

 — la reconversion graduelle à des activités civiles de l’ensemble des corps de sécurité. Les armes pléthoriques entravent le développement

–  Le transfert graduel des prérogatives des corps de sécurité à des institutions civiles. C’est là, la condition de la cohérence d’une démarche visant la promotion de l’homme.

–  le rejet de toute politique belliqueuse à l’endroit des peuples et nations voisines.

Depuis les indépendances, nos pays ont viré vers le totalitarisme et son triptyque: le militarisme, le baathisme et le salafisme. Ce système enrichissant des oligarchies, mais bloquant toute évolution. Il vient d’atteindre le terme ultime de son fonctionnement caractérisé par le chaos.

Il va falloir revoir touts les fondamentaux de nos sociétés et non se contenter de réviser les disposi tifs juridiques qui seront fatalement inopérants

Madjid Ait Mohamed

 Ifrane « Maroc » du 27.11.2015 au 29.11.2015

Membre Fondateur de la Ligue Algérienne pour la  défense des Droits de l’Homme

3 COMMENTS

  1. l’arabo-islamisme n’est pas compatible avec la diversité ! il serait temps, au bout de 14 siècles, de le comprendre enfin!

    Tamazgha et les peuples amazighs ne peuvent pas continuer à se voiler la face ( au sens propre comme au sens figuré). Croire encore que la cohabitation avec l’identité arabo-islamique est possible relève de la cécité et/ou du suicide

    La Kabylie en tout cas ne cohabitera plus avec l’arabisme et l’islamisme, ils sont des facteurs mortels n’amenant que régression sociale, racisme, misogynie, perversion, violence et haine! avec ces deux tares, nous avons énormément perdus et sommes en passe de nous perdre définitivement dans les abîmes de leurs ténèbres

    Que l’on nous montre un seul modèle de cohabitation pacifique et harmonieuse entre l’arabo-islamisme et un quelconque peuple qui ne soit pas arabe et musulman !

  2. Votre texte est réducteur. Vous limitez la Liberté à certains champs exclusivement.

    Au lieu de liberté religieuse, il fallait mettre en avant si vous êtes vraiment pour la liberté, la Liberté de Conscience, c’est dire le droit d’opter pour une religion ou d’être sans religion.

    D’autre part, votre texte souffre d’un manque flagrant d’une valeur ancrée en Tamazgha, du moins chez les Kabyles, à savoir la laïcité. C’est le principe fondamental qui est la base de la liberté de pensée et un ciment pour le vivre ensemble et la cohésion sociale.

    Vous mettez l’accent sur l’émergence des femmes à des postes de responsabilité qui reste louable mais vous ne réclamez pas, ou vous omettez de revendiquer l’Egalité en droit des Femmes et des Hommes, cela concerne toutes les femmes et non pas seulement ce petit nombre intéressé par les responsabilités.

    Vous omettez un autre point de très grande importance pour les peuples amazighs d’Afrique du Nord, à savoir l’e droit à l’autodétermination de ces peuples, chacun est libres de se détacher de l’ensemble dans lesquels il est pris. Les Kabyles ont le droit d’avoir leur propre Eta, de même pour les autres peuples amazighes.

    Si vous voulez allez jusqu’au bout, il faut aussi déclarer le rejet de toute arabisation. Cela confortera notre identité. L’arabité n’a pas de place dans un document de revendication amazighe, inutile d’en faire référence.

    Un autre point à soulever est le rejet de la colonisation algérienne en Kabylie, il faut que ce soit affirmé clairement. D’autres peuples amazighs d’Afrique du Nord voudraient surement se libérer des carcans de pays colonisateurs l’Azawad en est un autre exemple comme la Kabylie.

    Mais j’ai l’impression que ce texte doit être recentré sur l’essentiel au lieu de ratisser large comme c’est le cas et au lieu de passer à côté de l’essentiel de façon si flagrante. Il faut revoir votre copie sur le fond et sur la forme.

  3. Cette ébauche de valeurs et de fondements nécessaires à la création d’une fraternité entre états amazighs aborde les grandes lignes qu’il faudra nécessairement préciser pour constituer une « charte de fraternité amazigh » et nos « droits de l’humain » (non pas droits de l’homme) propres à nos valeurs amazigh.
    .
    Chaque peuple de tamazgha devra apporter sa touche personnelle à chaque textes fondateurs qui seront communs afin que chaqu’un d’entre nous puisse se les approprier et les appliquer sans avoir l’impression qu’elles sont imposées par tel ou tel peuple amazigh.
    .
    Tamazgha celons ce que j’ai compris doit retourner a ses racines amazigh afin de nous débarrasser a terme de l’arabisme. Je pense que ce doit être une des premières fonctiosn de notre future école. Ca nécessitera d’attribuer les budgets le plus conséquent à nos ministères de l’enseignements partout sur le territoire nord africain. Il faudra développer un enseignement basé sur la vérité scientifique et bannir les mensonges historiques et les fables des religions. Dans ce but notre laïcité doit être plus aboutit et plus catégorique que celle des pays occidentaux.
    .
    Pour arriver a ce but il faudra l’adhésion de tout les futurs gouvernements amazighs et ratifier l’objectif d’une Tamazgha amazigh débarrassé de tout ce qui nous rattache au mashreq.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here