Il poursuit son delireHannachi accable le Comité de sauvegarde de la JSK

3
197

KABYLIE (Tamurt) – Pour justifier les résultats catastrophiques que continue de réaliser la JSK ces derniers temps, l’actuel Président, que d’aucuns qualifient d’indu, Mohand Chérif Hannachi, n’a pas trouvé mieux que d’imputer injustement la situation catastrophique du club aux animateurs du Comité de sauvegarde de la JSK.

Lors de sa récente sortie médiatique cette semaine suite à la défaite de la JSK contre l’USMA de 2 buts à zéro, Hannachi, n’a pas hésité à s’attaquer aux membres du Comité de sauvegarde de la JSK qu’il a accusés de tous les maux. Il leur a même attribué tous les reproches dont ces derniers l’accusent justement. « Hannachi est propre et incorruptible, c’est plutôt eux qui ne le sont pas », a martelé Hannachi, qui avait la mine défaite et le visage enragé.

En réalité,  toute la Kabylie sait que si la JSK coule ces dernières années, ce n’est rien d’autre qu’à cause de Hannachi, dont la première mission, dès qu’il pris les rênes du club a été d’écarter toutes les grandes valeurs et gloires du club afin de le délester de sa sève et de son âme principalement identitaire. Hannachi, une fois cette sale besogne accomplie, a poursuivi sa mission, en recrutant des joueurs non-kabyles. Et pour justifier ses choix, il n’a pas hésité à insulter les jeunes de la Kabylie, en déclarant à maintes reprises qu’il n’y aurait pas de joueurs compétents originaires des quatres coins de la Kabylie.

Des années plus tard, la JSK a réalisé les résultats les plus mauvais de son histoire et avec des joueurs étrangers, payés à coups de milliards. Lors de sa dernière sortie médiatique, l’indu-président, qui  a vendu, avec des miettes, le club au journal anti-kabyle Echourrouk, a affirmé que si la JSK collectionne les échecs, ce n’est rien d’autre qu’à cause des marches et des actions de protestation organisées par le comité de sauvegarde de la JSK pour exiger son départ de la direction du club. Dans une Algérie où le ridicule est érigé en norme absolue, ce genre de propos n’étonne guère. Heureusement que tous les kabyles connaissent Menad, Sadmi, Iboud, Amara, etc. Ils connaissent également Hannachi.

Lyès Medrati

3 COMMENTS

  1. j’ai suivi son entrevue télévisuelle et j’ai trouvé ce t individu lamentable aucun niveau en plus il est visiblement dépourvu de conscience. Il doit être otage d’un clan qui a programmé la disparition de la JSK ainsi que tout le symbole qu’elle véhicule. Ce n’est jamais de sa faute et il ne cesse de répéter qu’il aime la JSK . Il n’est pas en mesure de comprendre qu’il est manipulé a moins qu’il ait des choses a se reprocher en matière de corruption car rester a la tête d’un club plus de vingt ans signifie l’accès a un certain confort matériel. Plus il reste encore a la tête du club et plus sera dure la chute. A chaque fois il se targue d’avoir gagné des titres et il induit en erreur même le membres du comité de sauvegarde et le public. Je suis cette équipe depuis que le gardien de but était Boubekeur en Nationale 2. La JSK avait 15 ans d’avance sur les autres clubs et était la seule équipe qui pratiquait la défense en LIGNE » Au plan de la gestion grâce a Khalef Abdelkader , Hadj Oumnia , Benkaci la JSK etait une vraie entreprise ou l »organisation rimait avec le sérieux, la discipline et le dévouement des joueurs qui étaient fiers de porter le s couleurs Kabyles. En tant que joueur oui Hannachi a joué avec beuacoup de coeur car tous les joueurs, le staf technique et administratif étaient synchronisés sur le même diapason qui est celui de porter le symbole identitaire amazigh.
    Hannachi n’a absolument rien apporté en qualité de président mais bien au contraire il a dilapidé le patrimoine de la JSK et terni son image. Les titres gagnés qu’il évoque sont le fruit des restes du jumbo Jet et des que la génération qui a fait notre bonheur a atteint la limite biologique, Hannachi n’a pas préparer la relève . Il a vécu sur l’ancienne JSK et prétend avoir fait beaucoup pour la JSK » C,est cette dernière qui a fait de Hannachi ce qu’il est aujourd’hui en lui donnant l’occasion de fréquenter la jet set algérienne corruptrice pour avoir des avantages.
    Dire qu’il a fait beaucoup en qualité de président a la JSK est un mensonge qui ne lui fait pas honneur.Mieux vaut partir avant que ses parrains ne le laissent tomber.

  2. le jour ou la jsk relèguera en 2 eme division, hanachi aura accompli la mission pour laquelle le pouvoir l’avait chargé et il pourra alors démissionner
    .

  3. il attend la promotion en qualité de ministre de la culture, étant donné que Ould ali el hadi qui était dans la culture est devenu sinistre de la jeunesse et des sports.
    alors pourquoi pas SI HANNACHI dans le sport ne deviendrait pas sinistre de la culture

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here