Déclaration : démission collective du RCD

7
196
RCD
RCD

AGHRIBS (Tamurt) – Dans une déclaration parvenue à notre Rédaction, 44 militants du parti du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD)  des Aghribs démissionnent et dénoncent la gestion  antidémocratique du parti. Nous vous livrons ci-après la déclaration de son intégralité.

.Nous (44) militantes et militants du RCD section des Aghribs,(coordination), signataires de la présente déclaration, rendons publique notre décision de nous démarquer définitivement des structures locales, régionales et nationales du RCD, et dénonçons « la gestion catastrophique antidémocratique » et l’état de déliquescence et « délinquance politique » dans lequel se débat le parti, réduit aujourd’hui à un club d’amis, voire à un registre de commerce au profit d’un seul homme.

Pour rappel, au mois d’octobre dernier, 56 camarades, (de notre section), avaient pris la décision de démissionner du parti, aujourd’hui, nous, avons décidés de rejoindre nos camarades et mener notre combat ensemble.
Partageant ce sentiment, nous avons décidé d’assumer notre responsabilité, en voulant donner forme à cet élan de réappropriation du projet démocratique, et c’est cette profonde conviction qui anime notre action et nous donne la force pour aller de l’avant.

Les dysfonctionnements internes, marqués par des purges arbitraires successives, ayant fini par vider le parti de ses compétences et privilégiant la promotion de la médiocrité ; la violation récurrente des textes régissant le fonctionnement du parti, le mépris envers les militants sincères et la promotion des étrangers (qui ont déjà trahi le Rassemblement) à des postes de responsabilité locale et régionale sont autant de raisons qui démotivent un nombre grandissant de militants et les poussent à quitter les rangs du parti.

S’il est vrai que ces pratiques ne sont pas propres à la section d’Aghribs, notre localité en a particulièrement souffert, à cause notamment de la mauvaise gestion et des pressions exercées pour imposer le projet d’implantation d’un centre d’enfouissement technique dans la forêt des Bouhlalou.

Un virage à droite pris dernièrement par la direction nationale, sans concertation, ni débat interne.
En effet, la direction du parti s’est systématiquement alignée du côté de l’administration au détriment de la population qui, elle, rejetait dans sa majorité le projet d’implantation du CET. Pis encore, au lieu de participer à l’apaisement et à l’encouragement du débat initié par le collectif des citoyens d’Aghribs, la direction a excellé dans la manipulation, l’invective, la menace et la propagation de la haine au sein de la population. L’appareil politique du RCD a été dépêché afin de terroriser la population et lui faire accepter ce projet dévastateur, à plus d’un titre. Aussi, la couverture médiatique de cette affaire a-t-elle, malheureusement, été entachée d’un parti-pris flagrant de certains journalistes manipulés par la direction, faisant ainsi fi des règles de l’étique et de la déontologie du métier.

Devant le mépris et l’autisme de cette direction et l’absence de toute autorité d’arbitrage fiable, nous avons pris la décision de démissionner de toutes les structures du parti, tout en réitérant notre engagement, solennel et réfléchi, pour sauvegarder notre combat pour la démocratie, pour lequel tant de militants se sont sacrifiés, et en inscrivant notre action dans une perspective de mobilisation visant à rassembler toutes les énergies que recèle le camp démocratique.

Aghribs, le 09 février 2016

Déclaration  démission collective du RCD1
Déclaration  démission collective du RCD2
Déclaration  démission collective du RCD3

7 COMMENTS

  1. R C D est un parti premièrement Algerois en même temps du D R S C est pour faire avoir les kabyles et ils ont réussi , soit disant est un parti kabyle ,dites moi qu’ est ce qu’ il a fait pour la kabylie ,méfiez vous du said Saadi est un Algerois et c est un renard (la kabylie et ses enfants) sont ses ennemis ……matoub a dit que le R C D est né avant la constitution C est a dire ils l ont fabriqués avant la loi c est entre les militaire et ce parti n est pas saint C est le frère du F L N …….

  2. Si j’ai un message a adresser à ces militants c’est de leur dire ne perdez pas votre temps à vadrouiller entre les partis qui vous promettent l’Algérie démocratique qui finira par rendre la Kabylie état islamique. Rejoignez vite le MAK/GPK pour sauver ce qui reste de l’honneur Kabyle. Seul le MAK appelle un chat un chat, le colonialisme Arabo Musulman qui n’est pas différents des autres colonialismes qui se sont succédés en Afrique du nord si vous ne voulez pas que la Kabylie devienne comme le pays Chaoui, chenoui , targui, Blidi etc…..

  3. Rabah Belmesk
    28 août 2013 ·
    L’espoir est permis.

    A mes amis, militants de base, aux simples sympathisants de la mouvance démocratique, à ceux qui ont cru dans notre combat pour une Algérie moderne et fière de son identité nationale. A tous, j’aimerai partager avec vous cette réalité oh combien malheureuse pour nous. Nous, qui ont tant milité et qui ont tant sacrifié pour enfin arriver à un constat de déception. Un tel constat dont les causes sont avant tout, la déviance de nos « chefs ».
    Mes chers amis, souvenez vous de notre lutte commune pour la reconnaissance de notre langue Amazigh, durant le parti unique. Souvenez-vous de toutes les entraves que le pouvoir mettait en place pour stopper cette juste cause. En dépit de toute la machination de ce pouvoir, notre mouvement avait réussi à briser les fers, oh combien terribles, pour enfin continuer son cheminement sur cette voie de justice. Cette résistance réussie était une conséquence directe de l’union des militants sincères de toute la base.
    Mes chers amis, il est arrivé ensuite le multipartisme. Nous étions tant engagés dans notre combat, pour enfin faire admettre à ce pouvoir, la justesse de notre cause. Mais, alors qu’il y avait union des militants dans la passé, le multipartisme avait chamboulé cette donne. Sans remettre en cause l’idéal de l’ouverture démocratique, la création de deux partis de la mouvance démocratique, le RCD et le FFS, avait ensuite brisé cette union, oh combien importante pour la concrétisation de nos idéaux. La cause est simple, la guerre fratricide déclarée entre les leaders des deux partis.
    En effet, souvenez vous mes chers amis, du mouvement culturel berbère, qui était jadis, le porte flambeau du combat identitaire, il est ensuite divisé entre commissions et coordination nationale pour enfin être briser complètement.
    Souvenez vous de notre guide spirituel, feu MATOUB LOUNES, qui à lui seul, incarnait la lutte de toute une région pour l’émancipation de l’identité amazigh. Oui, souvenez-vous de ce rebelle dont l’assassinat demeure énigmatique et dont la complicité de ses frères est la conviction profonde de beaucoup de nos militants sincères.
    Souvenez-vous du printemps noir et de la mobilisation, jamais égalée de toute la Kabylie, pour enfin, faire accepter à ce pouvoir, la justesse de notre lutte. Oh combien était ensuite grande la déception ! Une déception dont les leaders des deux partis portent une grande responsabilité. Parce qu’ils étaient loin de savoir s’unir pour déjouer les manipulations du pouvoir. A la fin, cette mobilisation est brisée.
    Mes chers amis, où sont les militants d’envergure pour notre cause, à l’image de SAID KHELLIL, DJAMEL ZENATI, MOULOUD LOUNAOUCI, FERHAT MEHENNI, AIT LARBI AMOKRANE, RABAH BOUCETTA…N’ont-ils pas été tous écartés par des chefs dont la démocratie est loin d’être une vertu.
    Mes chers amis, quel est le bilan aujourd’hui ?
    Les chefs de ces deux partis n’ont-ils pas participé au jeu du pouvoir, chacun à sa manière, afin de placer la Kabylie et dans une certaine mesure l’Algérie dans ce désespoir culturel, économique, sécuritaire et politique ?
    Néanmoins, nous croyons sincèrement que l’espoir est permis, pour sauver notre nation. Mais, seulement dans le cadre d’une refondation du mouvement identitaire et démocratique. Cela, ne pourra se faire que dans l’unité du mouvement.
    Enfin, j’ai pris la décision de m’exprimer en toute liberté. Rabah belmesk.

    La rétrospective du mouvement.
    Mes amis militants de base aux simples sympathisants de la

    • Ceci est un appel a quoi, a construire un nouveau parti ? Un nouveau mouvement ? A rejoindre qui ? Quoi ?

      Vous dites refondation du mouvement identitaire et democratique ??? Revenir au mcb ?

      Votre texte commence pourtant un bon rappel des luttes mais se termine en queue de poisson !

  4. A ces ex militants du RCD, votre décision de démissionner de ce parti qui n’incarne plus rien de kabyle est respectable.
    Vous êtes nos frères, nous avons besoin de vous, la kabylie à besoin de vous.
    Nous sommes nous mêmes pour la plupart issus du rcd, du ffs, du mcb et avons compris que seul le MAK peut défendre nos intérêts, notre honneur et dignité bafoués, piétines.
    Les valeurs que semblait qu’incarner le rcd à ses débuts, je dis semblait car ce n’était en fait qu’un fond de commerce juteux sur le dos des militants sincères et de la population kabyle.
    Les dirigeants du rcd du ffs sont arrosés financièrement par le régime. En contrepartie ils doivent servir ses intérêts au détriment des nôtres.
    *La laïcité
    *la défense de notre langue, de notre identité
    *la résistance contre l’hydre totalitaire du système, l’islamisme sanguinaire et l’arabisation forcenée sont defendus becs et ongles par le MAK GPK. Il n’y a que ce mouvement qui incarne une alternative sincère, qui tienne la route.
    Rester au rcd, au ffs c’est croire au destin algerianiste pour la kabylie. Nous savons qu’il n’existe pas, que ce n’est qu’un mirage, une voie sans issue, une impasse. En 29 ans de multipartisme, ces partis ont un bilan nul et même négatif et catastrophique. Rien n’a bougé, même pas d’un iota. Pendant ce temps l’arabisation, l’islamismisation, la colonisation à redoubler pour aujourd’hui nous écraser totalement.
    J’espère de tout coeur que d’autres militants feront de même pour le bien de notre pays la kabylie et des nôtres.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here