Débandade au RCD et l'ombre de Saïd Sadi

12
200
La débandade du RCD et l'ombre de Saïd Sadi
La débandade du RCD et l'ombre de Saïd Sadi

KABYLIE (Tamurt) – En plus de plusieurs militants exclus pour diverses raisons par les responsables du RCD, d’autres, plus nombreux encore, démissionnent de leur propre gré. Si certains  préfèrent partir en silence sans faire de bruit, au niveau de certaines sections, comme à Aghriv, d’autres  préfèrent des démissions collectives, tout en alertant la presse et l’opinion publique.

Les raisons sont multiples, mais la plupart reprochent à l’ex-président du RCD, Saïd Sadi, de diriger d’une manière peu catholique le parti. « C’est Saïd Sadi qui gère le parti, lui seul, et il fait ce qu’il veut et intervient sur tous les niveaux », a révélé à la presse Nourdine Aït Hamouda. Saïd Sadi est toujours accusé par les transfuges du RCD. Un parti kabyle qui était jadis une force démocratique en Kabylie.

La plupart des militants qui quittent ce parti restent pantois et déçus. D’autres rallient le Mouvement pour l’Autodetermination de la Kabylie et rarement les autres formations politiques.

Ce qui arrive à ce parti est inouï. Même en 1999 lorsque le RCD avait rallié le gouvernement de Bouteflika, les militants n’étaient pas aussi mécontents comme cette fois-ci. En effet, la goûte qui a fait déborder le vase est les alliances avec les partis islamistes, ennemis de la Kabylie. Aït Hamouda révèle même que le RCD est de connivence avec le FLN. Ses dires se confirment de plus en plus. Des milliers de militants de ce parti n’arrivent pas à comprendre ce qui arrive au RCD.

Lounès B

12 COMMENTS

  1. Le MAK devrait faire attention et ne pas récupérer tous les opportunistes qui quittent le navire.; ils risquent de saborder notre mouvement de l’intérieur. Le FFS aussi a subi la même hémorragie mais il ne le reconnait pas.
    Vive la Kabylie libre!

  2. POUR TOUTE CANDIDATURE A LA TËTE DU MAK, LE CANDIDAT DOIT AVOIR ADHERE PENDANT 4 ANS AU SEIN DU MAK, JE DIS BIEN « AU SEIN DU MAK » PAS AU SEIN D’AUTRES MOUVEMENTS. CECI POUR QUE LE MAK NE SOIT PAS INFILTRE’.

  3. J’avais beaucoup d’estime et de respect pour le M. Said Saidi. Je ne nie pas qu’il a fait beaucoup pour le combat de la Kabylie , de l’Amazighité et son apport à la réhabilitation de l’histoire.Dans son livre sur Amirouche il a magistralement étalé toute la laideur de l’anti-Kabylisme des algériens et a mis en relief de manière incontestable et magnifique le rôle essentiel que les Kabyles ont joué pour que l’Algérie recouvre son indépendance aujourd’hui confisquée et détournée `a son profit par la France et ce grâce à sa vision à long terme de la géopolitique. et à ses harkis qui ont infesté le pouvoir Algérien depuis bien avant 1962..Cet homme politique au demeurant à mes yeux brillant aurait pu aspirer à un rôle de leader charismatique consensuel pour sacraliser la résistance Kabyle. et faire aboutir son combat et celui des siens.Il a, hélas dévie de cet idéal et a cédé à son ambition de carrière politique que le verdict de l’histoire mettra à son passif. Une brève analyse des événements depuis le printemps Amazigh démontrent qu’il a été pris plusieurs fois en « flagrant délit de contradiction ». Il a jamais cessé de dire que le pays a été ruiné , hypothéqué, le pouvoir est a bout de souffle et j’en passe….aujourd’hui à la surprise générale revirement total à l’occasion du lancement de AFUD en disant que tout n’est pas perdu. est ce une offre de service aux décideurs? Est ce une confirmation de sa disponibilité a jouer un rôle qu’on veut bien lui assigner ? l’avenir nous le dira.
    Une autre contradiction du docteur auteur de la célèbre phrase je me suis trompé de société . Sur le plateau de BRTV il disait a propos de la succession de fakhamatouhou par son frère,  » je connais bien la sociologie politique du peuple Algerien qui n’acceptera jamais une succession familiale ».
    Connait il mieux les algérien aujourd’hui mieux qu’en 1991?
    Un autre détail qui trahit son ambition carriériste politique, au lancement du RCD , il y avait une pléiade de vrais militants Berbéristes motivés surtout par la revendication de Tamazigt di L’APN et qui ont cru au programme du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie. Que reste t il aujourd’hui de cette extraordinaire équipe ? Rien et le dernier à faire les frais de cette ambition de Saidi n’est s autre que le fougueux mais néanmoins loyal Nour eddine Ait Hamouda. Bacha ath yerham rabbi, les frére Ait Larbi convertis dans l’édition et le le barreau, Ferhat Président du GPK, Lhacen Zianni GPK , Benyounes au pouvoir, etc….tous les les militants qui se sont rendus compte de la supercherie ont fui le RCD pour fonder le MAK qui dit aux plus sincères d’entre eux bienvenue pour faire l’indépendance de la Kabylie.

  4. Si je suis le raisonnement de certains pseudo-militants du MAK, Ferhat doit être aussi viré du MAK car il a occupé de hautes fonctions au sein du RCD.
    Vider le MAK de tous les anciens militants du RCD c’est le vider d’au moins 60% de ses militants, Découvrir le militantisme sur le tard dans le confort et la quiétude de l’occident ne fait pas de vous des kabyles plus que Kabyles que les autres, au contraire. Comme disait Lwenas 0ù étiez vous quand c’était chaud???

  5. Normalement(selon ses comuniqués sur tamurt.info) le MAK devait animé un congré le 16-02-2016, nous sommes a 5 jours de son début, rien n´est spéculé(anulé pour une autre date?), ni sur la thématique et la duré des discussion avec sa conclusion finale qui consiste d´organisé un vote entre les congressites, appuyant exemplairement la perspective de l´audetéremination et renforcé ses structures interne afin de les démocratisé d´avantage, la presse cordialement invité couvrant le congrés en toute libérté, justement pour ne pas donné l´impression que le mouvement s´est pas libéré des méthodes politique opaque(boussoufienne) de l´radp alors que c´est toute l´épineuse problematqiue la quelle le pays kabyle est confronté aprés la fin du règne du régime colonial Franceais en 62 !

  6. Le Mak est un mouvement populaire et non un parti politique. Toute personne Kabyle a le droit d être militante ou sympathisante du mouvement . vous étés en train de melanger les codes. Savez vous que Mas Ferhat et plusieurs autres militants du Mal étaient du Rcd. Alors dites plutôt Bienvenue à tout militant qui veut rejoindre le mouvement kabyle. Wa ifak zik. Wa ifak assa. Wa adifak azekka. L essentiel est de retrouver sa voie.

  7. Azul.
    J’ai été militant fervent du RCD dans les années 90 je suis parti comme tout le monde par la petite porte,
    par ce que je répètais sans cesse le mot tamazight eh là on m’a fait comprendre que ce n’était important
    pour le moment.

  8. Ce qui arrive au Rcd est la conséquence de sa politique désastreuse. Certains militants Kabyles de ce parti se retrouvent souvent confrontés à des contradictions dues à la distance vertigineuse qui sépare les objectifs des dirigeants de ce parti des souhaits du Peuple Kabyle. Ces militants qui sont au contact des citoyens ordinaires constatent que les Kabyles ne souhaitent nullement la réhabilitation ou la fréquentation des islamistes d’hier convertis aujourd’hui en « démocrates », ils voient également le fossé entre les dirigeants qui s’accommodent de l’arabisation et les Kabyles qui souffrent de ce cancer qui ronge notre langue maternelle. Ils voient enfin les dirigeants qui ont mis en sourdine leur côté laïque pour ne pas nuire à leurs nouvelles relations (islamistes) alors que les Kabyles aspirent à l’égalité des droits entre Hommes et Femmes. Les dirigeants du Rcd ne collent plus à leur base qui ne les reconnait plus. Les dirigeants du Rcd ne se cachent plus dans leur course effrénée au strapontins qui est justement à l’origine de cette guéguerre au sein de ce parti.

    Revenons à cette affaire de démission : Ce n’est pas une lutte idéologique ou des visions différentes au sein de ce parti qui seraient la cause de leur déchirement mais une sordide affaire de personne !! On est loin de débats entre des courants politiques qui s’affrontent pour le leadership comme cela se passe fréquemment au sein de partis solides mais tout simplement une bagarre pour un poste…

    En tous les cas, l’horizon est bouché au sein de ce parti ; il n’ y a aucune chance ou plutôt 1 sur 1 million pour voir le Rcd gouverner un jour l’algerie. Leur message aux algériens est assimilable à « winna icetthen i w darghal ». Ils sont réduits à faire de la danse du ventre aux islamistes pour espérer un jour les rejoindre au gouvernement comme ils ont par le passé rejoint bouteflika. Leur ambition est limitée à une petite participation dans l’objectif d’une bonne retraite comme l’avoue Ait hamouda.

    La Kabylie est forte de plus de 8 millions de citoyens ; elle mérite de vivre souverainement chez elle plutôt que de demeurer une minorité ethnique ou nationale ou régionale au sein de l’algérie. Les chefs du Rcd préfèrent gérer la misère dans les communes en Kabylie en se contentant des miettes que le wali ou le chef de daira daigne leur jeter plutôt que de voir la Kabylie relever la tête au sein du concert des nations. Il n’ y a pas d’exemple de par le Monde où un peuple se complait sous l’aile d’un autre ; le Peuple Kabyle n’accepte pas de vivre sous la bonne volonté du peuple arabe algérien. Ces dirigeants du Rcd, y compris Ait hamouda même s’il n’est plus de ce parti, comme des schizophrènes se croient libres en criant comme partout « peuple algérien… peuple algérien… » alors qu’ils en sont exclus de fait et que ce peuple leur réserve au mieux tout au plus un sous-statut d’algérien, en clair un statut de colonisé.

    Ils s’accrochent à la guerre d’indépendance algérienne pour conforter leur objectif qui consiste à garder la Kabylie dans le giron algérien. Pourtant existent bien des exemples de peuples associés dans la lutte pour leur indépendance mais qui ont fini pour leur grand bonheur par se séparer, le cas de l’Inde et du Pakistan est parlant. D’autres peuples associés dans la lutte contre la nazisme ont fini par prendre leur Liberté tels les républiques de l’ex union soviétique ou l’ex Yougoslavie. Et pourtant il y a plus de critères d’accord (linguistique, traditions, valeurs) entre ces peuples divorcés qu’entre les Kabyles et les algériens que rien ne lient : les Kabyles laïques n’ont rien à partager avec les algériens attachés à l’arabo islamisme. Malgré ces faits avérés, ces chefs ou ex chefs du Rcd restent indécrottables dans leur algérianisme mortifère.

  9. Said SAADI doit corriger sa vision stratégique visant à sauver ce territoire qui s’appel l’Algérie et se concentrer pour sauver sa Kabylie, menacée de disparition, il doit cesser cet Algérianisme stérile qui n’a produit que des horreurs pour notre patrie la Kabylie, pourtant il connait très bien l’histoire des créateurs de l’Etoile Nord Africaine, des militant du P.P.K (Parti du Peuple Kabyle) BENAI OUALI et ses compagnons, qui ont payés de leurs vies la revendication identitaire, sans oublier les ABANE, AMIROUCHE, KRIM et les autres (la liste est longue) sacrifiés par les baathistes Algérianistes pour bâtir cette entité xénophobe et raciste qu’est l’Algérie. TANEMIRT.

  10. moi je me demande pourquoi cet acharnement envers le RCD .l’idée d’une autodétermination de la Kabylie est nouvelle donc il est inutile de condamner les militants soit du rcd ou bien du ffs car la majorité de l’élite kabyle n’a pris conscience qu’a partir de 2001 .donc cessons les hostilités et pour ajouter je dirais que le meeting du RCD du 13 fevrier il ya autant de drapeaux Kabyle qu’algeriens.

  11. Convenez que les responsables actuelles ne nous inspirent aucune confiance depuis belle lurette. On sait pour qui coure le parti est dans quel cadre il est crée. MOKRANE Aït Larbi à même précisé les sommes faramineuses qui sont octroyés au parti sans connaître leur provenance. Vous comprendrez dés lors qu’il est géré dans les coulisses et on fait qu’entériner les décisions prises par des gens extra parti. A cela s’ajoute les profits personnels, les villas grands standings construites dans les quartiers riches d’Alger. A nous les pauvres Kabyles on veut nous faire croire les revendications légitimes de la culture et de la démocratie. Mustapha Bacha doit se retourner dans sa tombe ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here