Tout…ça pour ça

1
190
Tout…ça pour ça
Tout…ça pour ça

(Contribution de Madjid Ait Mohamed) – Cinq années de tergiversation pour accoucher d’une constitution en trompe l’œil. On voulait rêver d’un changement …. on a maintenant le stat quo. On voulait d’une transition pacifique, pensant – peut être _ naïvement que les autorités tiendront compte de l’expérience vécue ces dernières années par les régimes totalitaires qui ont fini dans un chaos inextricable à l’exemple de la Somalie, Syrie, Irak, Libye, Burundi…….

Décidément, les dictatures sont « de mauvais élèves »….il faut qu’elles aillent au terme ultime de leur logique, à savoir l’effondrement.

Revenons à ce projet de constitution. C’est un retour à deux mandats présidentiels…ce qui n’exclut pas un cinquième mandat pour l’actuel chef de l’état…peut être même sur son lit d’handicapé. La limitation  ne vaut que pour les successeurs.

L’Algérie reste une terre arabe, selon le texte en arabe ; sans identité propre : la version en langue française parle  de pays arabe. La nuance est de taille.

La langue amazigh n’est toujours pas langue de l’état même lorsqu’elle sera officialisée après avoir été standardisée par une hypothèque académie…Pis encore, ce statut – à terme – pourra être remis en cause à tout moment !

Les partis politiques restent factices,, toute emprise sur la société leur étant confisquée par la main mise de la police politique sur tous les segments de la société.

Non…un ravalement de façade n’est pas une bâtisse nouvelle. L’Algérie ne veut pas retenir les leçons des passés, ni s’inspirer des expériences d’autres peuples. Ne pouvant changer la réalité, elle change les mots. Tous les ingrédients  d’une explosion sociale sont en train de s’amonceler. Les choses s’aggravent avec la brutale chute des prix des hydrocarbures. Et au niveau des instances dirigeantes personne ne peut dire : Halte. Pour l’instant…l’inéluctable chaos est en marche…et les perspectives restent bouchées.

Madjid Ait Mohamed

Membre fondateur de la Ligue Algérienne pour la Défense de Droits de l’Homme

Ancien membre du M.C.B (1980)

Militant pour la Démocratie

1 COMMENT

  1. Dans cette constitution  » l’Algérie reste une terre arabe » sous entendu que ça risque de changer à la prochaine session, comme si les tenants du pouvoir s’accrochaient encore à un rêve inaccessible. J’aurais préférée que l’Algérie reste une terre arable qu’arabe . Malheureusement il n’y a que les fleurs en béton et les araboislamistes qui poussent dans ce beau pays qui devrait être normalement berbèrolaïque , si la normalité avait encore quelque sens.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here