Un festival de poésie lui sera dédié « Adrar Nfad » ressuscitera Matoub

4
277
associations locales d'Ait Smail

AIT SMAIL (Tamurt) – Matoub Lounès, autant le poète, le militant que le chanteur continue de demeurer le symbole de l’Amazighité et de la Kabylie. Les initiatives visant à perpétuer son combat et lui rendre hommage se poursuivent. Et fort heureusement les activités culturelle en question ne sont l’œuvre ni du pouvoir algérien ni de ses relais locaux.

Il s’agit d’actions initiées par de vrais citoyens dévoués et sincères qui s’organisent en association. Ainsi, après l’association culturelle « Amgud » de Drâa El Mizan, qui a attribué le Prix Matoub Lounès contre l’oubli, le 23 janvier dernier, c’est au tour de l’assocition culturelle « Adrar N Fad », de la région d’At Smail à Bougie de ressusciter le Rebelle.

En effet, la 14e édition du Festival de la poésie amazighe d’Adrar Nfad, prévue du 24 au 27 mars prochain sera dédié à l’artiste qui se définissait, à juste titre, comme le patriote de toutes les patries opprimées. L’association « Adrar Nfad » a fait le choix de tenir ce festival de la poésie à la fin du mois de mars pour marquer à sa manière la journée internationale de la poésie mais aussi parce que cette date coïncide également avec la veille de la tenue de l’anniversaire du printemps berbère. Et la conférence que devait animer Mouloud Mammeri sur la poésie kabyle ancienne, c’était aussi le 10 mars 1980. Il y a lieu de noter que ce festival de poésie est organisé sous forme de concours et il est ouvert à tous les poètes amazighes.

Le dernier délai pour envoyer sa demande de participation est le 26 février 2016, date-anniversaire du décès de Mouloud Mammeri, l’auteur le plus prolifique dans le domaine de la recherche sur la poésie kabyle.

Lyès Medrati

4 COMMENTS

  1. AZUL FELAWAN

    No Comment , très bonne et sage décision de la part d’une association qui porte bien son nom haut et fort. Le chemin est long, le but final est à cour terme, mobilisez vous tête haute derrière le seul et unique parti kabyle pour s’opposer farouchement contre toute politique gouvernementale dévastatrice et haineuse dont son visage réelle est la division et l’explosion de la grande force kabyle,,,, ces vautours et ces KDS ne sont que de la trompette muette . aux autres citoyens algériens de prendre l’exemple de revendication et d’opposition au système politique dictatorial qui passe son temps à lapider les richesses du pays et déclencher de la panique sociétale pour lui faire pardonner ces exactions politiques et économiques . THANMIRT FELAWAN

  2. Qu’elqu’un peut me dire pourquoi le D devant Tajmilt i Lounis Matoub que signifie ce D il est là pourquoi.

    Tanemmirt.

  3. APPEL AUX INTELLECTUELS ET A L’ELITE AMAZIGHE
    Depuis la création de la « LIGUE ARABE » durant les années quarante, par un chrétien libanais MICHEL AFLAQ, (qui n’est même un arabe de souche) le sous continent AFRIQUE DU NORD s’appel désormais « MAGHREB ARABE » (MACHREK ARABE MAGHREB ARABE = NATION ARABE).
    En emboitant le pas aux partisans de la nation ARABE, la France officielle à donné à cette dénomination (raciste, xénophobe et ethnocidaire) une dimension diplomatique (voir le concept de la politique Arabe de la France).

    Mon appel pour l’élite AMAZIGH consiste à interpeller les médias, les officiels de tous les Etats et les Organisations internationales, sur la nécessité d’appeler cette partie de l’Afrique: « AFRIQUE DU NORD » et non MAGHREB ARABE, qui est une insulte et un dénigrement pour les peuples de cette région, d’autant plus que le premier mouvement crée en 1926, ayant revendiqué l’indépendance de cette partie de l’Afrique s’appel « L’ETOILE NORD AFRICAINE »

    L’exemple le plus frappant est celui des pays de l’Amérique latine ou la majeure partie des populations parle ESPAGNOLE, ceci n’a jamais poussé ces habitants à se revendiquer d’une quelconque nation Espagnole, il en est de même pour les Espagnoles.
    Enfin je termine sur une phrase prononcée par KATEB Yacine en 1981, je cite « l’Afrique à perdue le nord » en parallèle à l’Afrique du Sud.
    N.B. / Les médias et les officiels des Etats Unis d’Amérique utilisent souvent le nom « NORTH AFRICA » contrairement aux officiels et médias français

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here