Tarik Mira, ex-député du RCD : "Sadi m’a demandé d’exclure Ait Hamouda en 2001"

0
1497
Tarik Mira, ex-député du RCD : « Sadi m’a demandé d’exclure Ait Hamouda en 2001 »
Tarik Mira, ex-député du RCD : « Sadi m’a demandé d’exclure Ait Hamouda en 2001 »

KABYLIE (TAMURT) – L’ancien député du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) et dissident, avant cela, du Front des forces socialistes, Tarik Mira, a déclaré qu’en mai 2001, l’ancien président du RCD, Said Sadi, lui a ordonné d’exclure Nordine Ait Hamouda des rangs de la formation politique.

« J’étais chef du groupe parlementaire du RCD à l’APN. Said Sadi m’a appelé et m’a demandé d’exclure Nordine Ait Hamouda du RCD », a affirmé Tarik Mira lors d’un débat télévisé. Ce même responsable a affirmé qu’il avait catégoriquement refusé d’exécuter l’ordre de Said Sadi parce que, a-t-il, expliqué, l’exclusion de Nordine Ait Hamouda ne relevait pas des prérogatives du chef du groupe parlementaire. Tarik Mira a ajouté que si une telle décision devait être prise, c’était au conseil national de se manifester. Tarik Mira a indiqué que l’ordre d’exclure Nordine Ait Hamouda du RCD est intervenu au même moment où le RCD avait décidé de démissionner du gouvernement après les massacres en Kabylie en 2001.

Le même orateur a expliqué que le RCD a toujours fonctionné de la même manière et il a ajouté qu’il n’a nullement été surpris de l’éjection d’Ait Hamouda dernièrement des rangs du parti car, a-t-il rappelé, il n’est pas le premier et des centaines de cadres et de militants ont subi, avant lui, le même sort. « Et je ne m’étonnerais aucunement si demain,  d’autres cadres actuels du RCD sont exclus ». L’animateur de l’émission l’a interrogé pourquoi lorsqu’il était au sein du parti, il n’a jamais dénoncé la manière autoritaire dont est géré le RCD, selon lui. Tarik Mira a répondu que celui qui ose élever la voix ou contredire le président du RCD est systématiquement voué aux gémonies.

« Le RCD est géré comme une propriété privée du président. Et même les congrès sont des rencontres préfabriquées où tout se décide à l’avance et ailleurs par le chef », a ajouté Tarik Mira. Ce dernier a conclu en affirmant que le RCD est un parti qui est voué à disparaitre avec le temps.

Lyès Medrati

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here