Le journal « El Khabar » racheté par Rabrab

10
287
Le journal « El Khabar » racheté par Rabrab
Le journal « El Khabar » racheté par Rabrab

ALGERIE (Tamurt) – L’homme d’affaire kabyle, Issaad Rebrab, vient de racheter le quotidien arabophone El Khabar. L’information a été donnée par un autre journal algérien, qui a cité comme source un des conseiller d’Issaad Rebrab.

La même source indique que même les actions de l’imprimerie d’El Khabar, que le journal partage avec le journal francophone El Watan, sont également rachetées par Rebrab. Ce dernier veut certainement investir dans les médias dans divers canaux. Il veut donc peser sur l’opinion publique. Notons que le richissime homme d’affaire kabyle, parmi les plus riches en Afrique, est déjà propriétaire du journal francophone Liberté. Il est sur le point aussi de lancer une chaîne de télévision à Paris.

Un projet qui lui tient à cœur, dit-on. Rebrab ne veut pas rester là. Il a, selon nos sources, d’autres projets en perspective dans le domaine de la communication et de la presse sous diverses facettes. Il  est a rappeler que ce patron a dénoncé le pouvoir algérien qui a cherché à lui mettre des bâtons dans les roues le poussant jusqu’à même s’exiler momentanément au Brésil, avant de rentrer et d’enterrer complètement la hache de guerre avec le régime en place.

Par ailleurs, il est regrettable que pratiquement tous les  médias algériens, privés ou étatiques, sont hostiles à la cause Kabyle et à l’identité kabyle en géneral. Quant à impartialité de l’information, elle demeure encore un rêve dans ce pays.

Lounès B

10 COMMENTS

  1. enfin c’est un kabyle qui vient a la rescousse d’un médiat en agonie .
    a si rebrab les kabyles ne lisent pas et n’écoutent pas ces médiats arabophone ils sont nos ennemis jurés

  2. En plus il va inciter les kabyles a lire ce journal arabophone. Pour la simple raison appartient a un kabyle. Wayaaa na3yaa

  3. Ce journal qu’il racete c’est pour le fric, mais il peux bien créer un journal en tamazight qui sera vendu au prix un peu plus cher nous l’achéterons au pays aussi bien qu’en Europe quelque soit son prix.

  4. Si M.Rebrab a les mêmes motivations que l’auteur de l’article et les mêmes opinions que certains commentateurs,il aura beau mettre toute sa fortune il ne sauvera pas le journal en question. Que veut-on dire par « l’homme d’affaire Kabyle » ,le « richissime homme d’affaire Kabyle ». Question quand ce monsieur voyage à l’étranger quel passeport il présente ? D’autres lui demandent de créer un journal en tamazigh. Qu’il le fasse ,on verra le nombre de lecteurs ici ou à l’étranger.On verra si ce sera une réussite financière. Issad Rebrab est avant et après tout Algérien que cela plaise ou pas. Il est d’une région de l’Algérie ? bien sûr ,normal, il n’est pas Martien. Défaites vous messieurs de vos hantises ,sortez de votre ghetto ,laissez tomber vos préjugés mal sains.Personne ne hait les kabyles. S’il s’en trouve quelques une ici ou là cela se trouve dans tous les pays du monde. Il y a comme ça des personnes qui n’aiment que leur « douar ». Faites de la politique pas du racisme primaire ,ça ne mène pas loin ,ça rend malade.

    • Après avoir été simple aide comptable M. Rabrab devient quelques années plus tard, avec des appuis hautement placés dans la hiérarchie civile et militaire, l’homme le plus riche d’Algérie avec ses 4 ou 5 milliards de dollars (48 000 milliards de cts ou 60 000 milliards de cts pour les algériens)
      Fort de son argent, et voyant plus gros, il tente de se lancer dans la politique en attaquant, avec ses amis, le pouvoir actuel en s’essayant de lui « tirer la barbichette ». Il est normal qu’il doit s’attendre (avec ses amis) à ce que ce pourvoir leur tire les cheveux et les oreilles………..
      Vous avez compris maintenant pourquoi ?
      Le reste c’est du commérage d’ignorants !

  5. « En Algérie, lorsque c’est un arabe qui se déclare arabe on le traite de nationaliste mais lorsque c’est un kabyle qui se déclare kabyle on le traire de raciste ». Vas-y comprendre!

  6. QUE DIT l’article 25 du Code de l’information pour s’opposer à l’achat par Rebrab du journal Al Khabar?
    .
    Selon l’article 25 de ce code de l’Information, «une même personne morale de droit algérien ne peut posséder, contrôler ou diriger qu’une seule publication périodique d’information générale de même périodicité éditée en Algérie».
    Selon donc l’article 25 du Code de l’information, M Rebrab n’a pas le droit d’acheter un autre journal puisqu’il possède déjà « Liberté »
    Il peut donc selon le Code acheter un « Hebdomadaire » ou un « Mensuel » et non un journal !
    S’il s’entête donc à défier la loi c’est qu’il a des idées saugrenues derrière la tête.
    La loi algérienne empêche le monopole privé qui fait déjà des ravages dans des pays Européens !
    M. REBRAB semble vouloir imposer à l’État son Code de l’information !

  7. Pourquoi hamid grin qui prétend defendre une supposé numero 25, ne se bat pas pour que les medias de l´etat se démocratise et laissé accée libre pour tout les opinons,qui que se soit, politique ou artistique , pas uniquement au service du cerle restreint surtout ennuyant de la présidence, ce fachos a commi un injustice flagrant délit contre Rabrab au nom du faux droit et du faux journal!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here