La mairie d’At Ouacif adopte la langue tamazight

10
606
La mairie d’At Ouacif adopte la langue tamazight
La mairie d’At Ouacif adopte la langue tamazight

AT OUACIF (Tamurt) – Le maire d’At Ouacif, Rahmane Mourad,  vient d’adopter la langue tamazight au niveau de son administration. Il a confectionné son cachet et les griffes de signature en tamazight, depuis le premier  de ce mois. Une première en Kabylie et en Algérie.

Le maire de cette localité de Kabylie profonde n’a fait qu’appliquer le décret de l’officialisation de la langue tamazight par le pouvoir algérien. Son acte est salué par la population locale et par d’autres Kabyles.  Notre information précise que cette mairie est sur le point de délivrer  des documents administratifs en langue kabyle et en caractère latin.

Rien n’empêche au fait les autres maires de toutes les municipalités de la Kabylie d’adopter eux aussi cette langue dans leurs administrations respectives. D’ailleurs, un établissement scolaire d’At Ouacifs a adopté tamazight dans son administration. La nouvelle a fait le tour de la région. Tout le monde espère que le kabyle soit adopté dans toutes les administrations, écoles, justice, mairies et autres institution administratives.

L’initiative du maire d’At Ouacifs, est à méditer. Les autres maires de toute la Kabylie, et de toutes tendances politiques, doivent faire de même. Tout le monde sait que l’officialisation de la tamzight par le régime raciste algérien n’est qu’une manœuvre pour contrecarrer la montée du MAK  et ce n’est que de la poudre aux yeux, mais ça reste quand même une opportunité pour faire reculer l’arabe et réhabiliter la langue kabyle. Cette officialisation est une brêche à exploiter.

Lounès B

10 COMMENTS

    • Excellente initiative à saluer et répandre dans toute la Kabylie.Il reste un point important qu’il ne faut pas négliger: sensibiliser les entrepreneurs,les commerçants,les professions libérales…à kabyliser leurs enseignes.Une opération facile à réaliser avec les enseignants de la langue kabyle.Bon courage aux patriotes kabyles.

  1. La langue de mon père qu’hélas je ne parle pas.Il serait heureux et fier que l’initiative soit de « chez lui » de sa commune.

  2. Pour ceux qui ne le feront pas, on saura qu’ils sont aux services de leurs maitres, donc des KDS. Comme ça, on saura comment les considérer. On les considérera de la même façon qu’ils considéreront leur origine.

  3. Belle initiative, mais je conseille aux journalistes de ne pas faire de vagues, créer des polémiques ou parler de la langue Kabyle! on doit parler de thamazighth pas kabyle, si on veut rallier nos freres de la Siwa aux Canaries. On ne veut pas faire reculer l’Arabe, on veut faire avancer thamazighth…ce n’est pas pareil! Thanemirth.

  4. tamaziggt n est pas encore stable, elle a beaucoup de chemin a faire jusqua sa stabilisation.
    en ce moment chacun l’ecrit comme il veut , et il y a même pas un clavier standard qui reunis tout l’alphabet apart celui qu on a online .
    et encore les internautes ne l’aiment autant, ils aiment utiliser le français ou l arabe, ils ne s interressent pas aux clavier kabyle, et encore ils connaissent pas les regles de grammaire berbere, parfois ils ecrivent du charabia, plein de tirets et d erreures de toute sortes.

  5. La nouvelle de passage à l’écrit de tamazight a la mairie d’Ath ouacifs est une très bonne eniciative qui va renforcer notre edentite je suis de la région et je suis très fière cela sa restera dans les annales de l’histoire de la Kabylie et de tamazgha, mais on attend avec impatience la lever du drapeau kabyle ,thaletat (main du juif) ne sera que plus belle sans chauvinisme aucune la région de Ouacifs est la première région qu’Amirouche a foulée de ses bottes de véritable combattent sa stèle méritée bien sa place dans la région il ne faut pas tarder pour le drapeau chapeau bas !

  6. Azul ay At Wasif. Akk-a i d irgazen ar leqbayel ! Tanmirt-ik ay aselway n tɣiwant n at wasif. Tefkam-d yagi aṭas n yergazen umezruy i Lzayer, i leqbayel. Nefreḥ s wayen akka i txedmem ay ifeḥliyen. Nettkel ḥbelli kunwi ay At wasif ar mmlen abrid i widak mazal yewwet-iten meɣrud, lkuma n ddin ineslem « awahabɣi ».
    Ce que vous venez de faire est extraordinaire, car bien que tamazight est soit disant « officialisée », beaucoup de nos maires hésitent toujours à faire le pas pour rendre visible notre langue tant opprimée, cachée comme quelque chose de honteux. Mais, mes chers compatriotes kabyles ou amazighs, nous ne sommes pas les seuls à souffrir de l’oppression de notre langue que le régime a toujours combattue depuis 1962. Pour avancer, regardez les peuples qui ont fini par se libérer de la domination linguistique d’une partie de leurs compatriotes. Il y a un pays dont le peuple avait souffert autant que nous amazigh dans leur propre pays. Ce peuple là, il s appelle : le peuple flamand. Les Flamands, donc une partie du peuple belge, avait enduré le racisme linguistique de la part de leurs compatriotes Wallons francophone.
    Lisez ces lignes que j’ai repris dans un journal parisien:
    « Les Flamands ont longtemps souffert de ne pas pouvoir parler leur langue et de voir leur culture niée. En 1932, les Flamands ont longtemps proposé le bilinguisme partout, mais les Wallons ont refusés ». (article de François Haut du quotidien français le Figaro du 10 mai 2010).

    (taghiwant de Taza ainsi que celle de Tinevdar (Vgayet) ont donné l’exemple pour faire vivre notre langue).

  7. Tanmirt i yergazen n tghiwant at wacif. Aken yal aqvayli yal amazigh addifq ayen iwoumi yerzmer aken tamazight at-djoudjeg. Même s’il y a des manques et erreurs, positivons toutes bonne initiative. Afud iguerzen

  8. Cher(e)s Ami(e)s
    Azul d’ahmayen falawen mara-sans oublier toute d’Algérie.
    Une trés bonne émission pour cette fête d’olive et du patrimoine trés riches dans tous les domaines.
    Vraiment bravo,Mâatkas notre base solide nos côtumes attacher a la terre,et notre nature.
    En souhaitant encore une fois un trés bonne Fête du poitrimoine, national.
    Et surtout besoin,d’être enseigner dans nos écoles et des émissions tel que chaine2.
    Sa doit-être-surtout les médias nationaux, et notre oralité, et la base même de notre culture Amazigh.
    Ainsi que l’agriculture et du savoir tout court, dans tous les domaines.

    De la part de Chabane, sa famille et ses amis.
    Afoud amokrane a tous.

    Ainsi à notre agricultures de toutes les régions de notre territoire national.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here