Mokrane Aït Larbi : Chakib Khellil sera le prochain président algérien

6
225
Mokrane Aït Larbi : Chakib Khellil sera le prochain président algérien
Mokrane Aït Larbi

ALGERIE (Tamurt) – Le militant de la cause amazighe et membre fondateur du RCD, maître Mokrane Aït Larbi, a déclaré à la presse algérienne que le successeur de Bouteflika ne sera que Chakib Khelli. Il ne parle que rarement et ses déclarations sont toujours vérifiées. Mokrane Aït Larbi n’a cité aucune source faisant juste croire qu’il exprime une analyse dans un plateau de télévision, mais ses propos peuvent s’avérer vrais.

L’avocat a mis en exergue les fortes relations qui lient Bouteflika et Chakib Khellil. Effectivement l’ancien ministre de l’énergie algérien, impliqué en Algérie et à l’étranger dans de graves affaires de corruption, est l’homme de confiance de l’inamovible chef d’Etat algérien. Boutfelika ne l’a pas réhabilité pour rien. Ainsi donc l’histoire se répète, se sont les décideurs les plus corrompus qui accède à la magistrature suprême en Algérie.

Après le détournement de plus de 100 milliards de centimes par Bouteflika en tant que ministre des affaires étrangères durant les années 1970 il a été condamné par les cours de compte et a pris le chemin de l’exil vers le Qatar. Bouteflika devient président en 1999 avec l’aval des généraux bien sûr. Aujour’dhui, l’Algérie est entrain de revivre le même scénario. Khellil, impliqué dans de graves affaires de corruption en tant que ministre de l’énergie, est accusé par la justice algérienne et Italienne de blanchiment d’argent et de détournement. Après un éphémère exil aux USA, il est réhabilité et rentre en Algérie tranquillement. Il est blanchi par Boutefliak ! Chakib Khellil a donc le profil idéal pour succéder à son semblable Bouteflika.

Lounès B

6 COMMENTS

    • La guerre pour la succession est ouverte.Je ne crois aux prévisions de Mokrane Ait Larbi.En réalité la clique au pouvoir cherche un successeur qui puisse garantir l’impunité totale à ceux qui ont dilapidé le pétrole,violé et piétiné allègrement les lois de leur république pendant 17 ans. Chakib Khellil peut être l’homme idéal pour cette mission de camouflage de l’équipe dirigeante impliquée jusqu’au cou, mais il traîne beaucoup de casseroles.Pourquoi les dirigeants algériens ont peur de l’alternance politique ? Ils savent qu’ils sont passibles des tribunaux pour plusieurs motifs:
      -Détournements de biens publics.
      -Protection des personnalités soupçonnés de corruption par le sommet de l’Etat
      -Violation des lois de leur république.
      -Non respect des droits de l’homme.
      -Paralysie de la justice soumise au clan au pouvoir. etc…

  1. L’analyse est juste mais incomplète !!!
    De quelle République serait le Président , notre ami CHAKIB ???
    On ne nous dit pas TOUT …

  2. Une république bananiere pour une peuplade la plus bête du monde ! Si non comment un criminel qui aurait dû être pendu depuis longtemps ou bien enfermé à vie puisse prétendre à diriger un pays, même si ce dernier n’est qu’un semblant de pays où plutôt une pantalonnade, un désert des tatars ou toutes les perfedies étaient érigées en légion, ce pseudo et factice pays était et toujours le royaume des charognards de tous poils depuis un 1/2 siècle, alors un charognard de plus pour diriger des veaux, on fait son lit comme on se couche et vous ne méritez pas mieux pauvres mangeurs de « baudets »…

  3. Ce m. que vous présentez comme étant un militant de la cause amazigh n’est rien d’autre qu’un serviteur du régime, un porte-parole chargé de lancer des sondes pour tester l’opinion. Vous lui jetez des fleurs en disant que ses déclarations sont toujours vérifiées. Evidemment puisqu’il les puisent à la source. N’ajoutez surtout pas que c’est un devin, qu’il prédit l’avenir. C’est ce genre d’individus qui se disent démocrates et flirtent avec les despotes qui ont mis en faillite l’espoir démocratique né après les événements de 88.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here