Plainte contre le P/APW par intérim de Bougie

1
223
KERROUCHE HOCINE VICE-PRESIDENT APW BGAYET

BOUGIE (Tamurt) – L’assemblée populaire de la wilaya de Bougie, élue en novembre 2012, ne cesse de faire parler d’elle. Ayant enregistré un dysfonctionnement, pendant près d’une année, les choses se sont arrangées après un deal entre le parti relativement majoritaire, le FFS en l’occurrence, et quelques élus, pas tous, des partis proches du pouvoir, le FLN et le RND en l’occurrence. Le FFS garde la présidence en offrant la troisième vice-présidence au FLN alors que la deuxième était prise dès le départ par le RND. Les trois partis se partagent les vice-présidences pour respecter le deal.

Lors de l’élection de son président au poste de sénateur, le vice-président, de la liste du FFS, est intronisé à la tête de l’APW en remplacement du néo-sénateur. Alors que tout le monde s’attendait à une grosse pointure, parmi les élus du FFS, pour le remplacer à la vice-présidence, la direction nationale opte pour une élue  qui était, auparavant, au RND avant de rejoindre le FFS à la veille des élections locales pour se faire élire, à l’APW, sous la bannière de la formation chère à feu Ait Ahmed.

Mais en prenant, depuis lundi dernier, quelques jours de congé, Ali Rabhi, président de l’APW, laisse le vice-président de tendance RND, Hocine Kerrouche, comme intérimaire. Une décision contraire à tout politique partisane. Par cette décision, le président de l’APW veut-il insinuer qu’on ne l’a pas laissé choisir l’élu du FFS qui doit occuper le poste de vice-président ou veut-il dire qu’il se sent désormais proche du RND plutôt que du FFS ? La question reste posée.

Toutefois, ce qui est sur, c’es qu’il a mal choisi la personne qui doit assurer l’intérim en son absence. La preuve, Hocine Kerrouche, en quelques jours d’intérim, a pu se mettre tout le monde sur le dos. Les élus du RCD, quelques élus du FFS et d’autres du FLN. En effet, lors d’une réunion de la commission des finances, le président de celle-ci, de tendance FLN, a refusé d’ouvrir la séance au motif qu’une élue, FLN et non-membre de la dite commission, s’est introduite dans la salle pour assister à la réunion. Le président de l’APW par intérim a été appelé à la rescousse et c’est là que les choses se sont compliquées.

Une altercation avec cette élue du FLN puis avec le chef du groupe du RCD, membre de la commission des finances, se terminera par une bataille rangée ponctuée par des jets de bouteilles d’eau et de chaises. S’estimant agressé physiquement, le chef du groupe du RCD, Rachid Saou, enseignant universitaire de son état, a déposé plainte contre le président de l’APW par intérim. Lui emboîtant le pas, le bureau régional du parti RCD dépose également plainte pour agression physique sur le premier représentant du parti à l’assemblée de wilaya. Tout va de mal en pis à l’APW de Bougie.

Amaynut  

1 COMMENT

  1. A toute fin utile nous recommandons vivement et en urgence aux « hommes libres » de la ville de BGAYET de rebaptiser le stade de BGAYET au nom de « l’ETOILE NORD AFRICAINE» et effacer cette appellation raciste et xénophobe qu’est «Stade de l’Unité du MAKHREB ARABE».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here