Déclaration du Mouvement pour une Kabylie verte

1
207
Pour une kabylie verte
Pour une Kabylie verte

CONTRIBUTION (Tamurt) – La question de l’environnement reste une préoccupation majeure du monde d’aujourd’hui. L’Homme s’est retourné contre la nature qui l’a enfanté avant qu’il passe à un suicide et une autodestruction. L’industrialisation galopante fait peser de nombreuses menaces sur l’environnement et donc sur les populations : l’épuisement des ressources de la terre, l’introduction d’une agriculture chimique, privilégiant la quantité sur la qualité et la mauvaise exploitation des technologies modernes accentuent davantage le malheur de la planète.

Si dans certains endroits de la planète, ces menaces commencent à pointer du nez, dans d’autres, les dégradations sont bien réelles et affectent de manière durable la flore et la faune. Notre sort est comparable à celui d’un navire qui va droit à un naufrage. La Kabylie n’est pas épargnée par ces évolutions calamiteuses. La responsabilité est partagée entre l’État, les industriels et les citoyens. L’Etat est le premier responsable. Non doté d’une politique écologique correcte qui protège les terres agricoles, les zones forestières, les milieux marins, dans lesquels prolifère le plus important de la biodiversité, l’Etat algérien brille en excellence avec son terrorisme environnemental. Aux yeux des spécialistes de l’environnement et de l’écologie, les industriels ont commis des dépassements à l’encontre de l’environnement. Les stratégies et les choix de production des entreprises, ignorent les enjeux environnementaux et n’adoptent aucun mode de production respectueux de l’environnement. Sans pour autant les déculpabiliser, les citoyens sont indirectement victimes de leur école, de leur situation sociale, mais aussi, victimes des exigences de la société moderne. Ceci les a poussés inconsciemment à être des éléments clés dans le cycle de détérioration de leur environnement immédiat.

Le mouvement pour une Kabylie verte, représente la voix de la jeunesse kabyle qui porte en elle d’autres aspirations pour une Kabylie humaine. L’humanité n’est pas seulement les rapports entre nous les Hommes, mais aussi, dans nos comportements vis-à-vis de l’animal et du végétal. Notre démarche est humble, elle veut prendre le rail du progrès pour mener notre locomotive vers un avenir sain et prospère. Notre mouvement est ouvert à toute personne ou structure sensible à la question environnementale et écologique. Nous sommes prédisposés à renforcer nos rangs et à travailler main dans la main pour valoriser le génie et toute énergie qui puisse contribuer à l’avènement d’une Kabylie saine, propre et économiquement et socialement juste. Nous voulons mener notre combat avec sérénité et sincérité dans le but de conscientiser les masses populaires de l’enjeu écologique et propager nos idées dans une société contaminée par la folie de la consommation. Notre terre est un village planétaire et la Kabylie, est un petit hameau, qui risque de se consumer comme ses voisins. Unissons-nous pour que vive notre Kabylie dans toute sa splendeur et son ancestral et magique décor.

 Benhamouche Amar

1 COMMENT

  1. A l’heure où la kabylie cherche son independance politique pour vivre librement dans son environnement naturel identitaire, culturel et linguistique, voilà que des voix se levent pour dechirer davantage notre societé et etouffer sa voix. Alors M.Benhammouche, pourquoi avez vous choisis ce moment precis pour parler de l’environnement alors que la kabylie est la seule region jamais industrialisée par le pouvoir colonialiste. Les regions qui sont à même de parler de l’urgence de protection environnementale car tres fortement privilégiées au plan economique et industriel, sont Alger, oran, annaba, constantine, tiaret, etc…..Par contre la kabylie est abondonnée à son sort par le pouvoir colonialiste qui n’a rien realisé depuis 1962. Le seul point environnemental qui interesse la kabylie c’est bien les ordures de toutes sortes car sur ce plan c’est fait sciemment par le pouvoir qui cherche à pourrir la vie à la population pour l’inciter à l’exode . Laissez moi vous dire que je ne crois pas à votre sincerité M.Benhammouche. Je suis convaincu que derriere votre action il ya des forces occultes du pouvoir colonialiste qui cherchent à faire de l’ombre au MAK en emiettant la societe kabyle pour mieux diluer sa voix dans de nombreuses organisations bidons telles, un parti islamique kabyle par ci, un parti des verts par là, un mouvement pro-palestinien kabyle, une organisation de jeunes musulmans kabyle, une organisation des femmes kabyles , etc….etc….Voilà M. Benhammouche vous n’etes qu’un instrument du pouvoir contre la kabylie. La kabylie a besoins en priorité de construire la kabylie, creer des emplois pour sa jeunesse et faire revenir les millions de kabyles qui se sont exilés dans les autres regions et qui voient leurs enfants perdre leur identité et leu langue au bout d’une seule generation. Avant de parler d’environnement, il faut d’abord creer une economie, une industrie. Une region depourvue d’industrie ne presente aucun risque environnemental mon cher Benhammouche. Soyons raisonnable. Contribuez d’abord à liberer la kabylie, ensuite construisez le pays, ensuite parlons de l’environnement. Sans rancune .Benhammouche. C’est l’interet supreme de la kabylie qui me fait parler.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here