Des directeurs d’écoles à Batna refusent l’enseignement de Tamazight

17
345
l'enseignement de tamazight à Batna

CHAOUIA (Tamurt) – Un collectif de la société civile de la daïra de Merouana, dans la région de Batna au pays des chaouis, est monté au créneau pour dénoncer le refus des directeurs des écoles primaires, de collèges et de lycées de leur localité d’autoriser l’enseignement de la langue Tamazight au sein des établissements scolaires.

Dans une déclaration envoyée à notre rédaction, les parents d’élèves persistent et signent que leurs enfants veulent apprendre leur langue maternelle à l’école, mais les directeurs opposent leur veto. Bien que Tamazight est considérée depuis peu comme langue Nationale et officielle en Algérie,  ce statut n’est que de l’encre sur papier pour le moment. Les directeurs qui refusent d’enseigner Tamazight à Batna n’ont pas le droit de le faire du point de vu légal et pourtant ils ne sont jamais iniquités.

La direction de l’éducation ferme les yeux comme cela se fait un peu partout en Algérie. Reste seulement à savoir si un jour l’un des directeurs refusait l’enseignement, par exemple, de la langue arabe au sein de son établissement ? Il sera, certainement, crucifié sur la voie publique. La langue Chaouïe ne sera jamais enseignée ni à Batna ni ailleurs tant que le régime raciste d’Alger est en place. Seule une indépendance des Chaouis leur garantira leurs droits culturels et linguistiques. De plus en plus de chaouis d’ailleurs commencent à adhérer  au Mouvement pour l’Autodétermination Chaouie, (MAC).

Lounès B 

Tamazight à Batna
Tamazight à Batna

17 COMMENTS

  1. Je crains que contrairement aux Kabyles les Chaouis ne soient pour la majorité définitivement zombifiés par l’araboislamisme. Des siècles d’asservissement ont transformé leurs principaux centres névralgique(Batna , Skikda , Souk Ahras ) peu à peu en zones de propagation de cette idéologie délétère dans toute l’Algérie. Plus arabes que les arabes pour la plupart . Bien sûr il reste des zones berbères principalement dans les campagnes, mais elles ne peuvent affronter les hordes manipulés par l’arabisme. Pour eux (ce collectif) ce sera un combat à la David contre Goliath.

  2. Voila la recompense pour nos freres chaouis, pour avoir liberee l’ALGERISTAN, offert sur un plateau aux descendants des Beni -Hilal, qui pendant la revolution se demandaient quelle mouche a pu bien piquer les kabyles et leurs freres chaouis, pour s’en prendre a la France, qu’ils n’ont jamais consideree comme occupant, les tribus des Chaambas et des M’dhabih ont contribue dans une large mesure a cette occupation, en aidant les troupes francaises qui peinaient a occuper le sahara , grace a la resistance acharnee d’autres amazigh que sont les fameux touareg, qui ont ete finalement vaincu grace a la supremacie de l’armement de l’occupant ,la topographie du terrain desertique qui ne permet pas le recours a la guerilla mais surtout grace aux fameux meheristes chaamba.qui ont contribue largement a la victoire des francais.Mais ces faits, ne sont jamais mentionnes , car ils mettent le doigt sur la trahison de certains qui ont deja donne le ton , en imposant leur patois , sur les amazigh, qui naivement croyaient que l’independance les retablira dans leurs droits inalienables a leur identite et culture ancestrale, mais c’est mal connaitre le racisme pathologique et la haine viscerale a l’egard des amazigh et de leur culure.Ce n’est donc, sans surprise aucune que je prends connaissance de ces faits, des faits qui ne me surprennent pas du tout , surtout que ces directeurs ont pris gout a imposer leur langue depuis « l’independance » a ce jour et sont assure de l’impunite de leurs actes; leur dirigeants ayant toujours pratiques ces agissements, a l’egard des »autochtones », surtout que la derniere constitution a fait la part des choses en insistant sur la primaute de leur langue arabe sur la langue amazigh, on se demande meme quelle mouche a pu bien piquer le president pour rajouter cet article , lui qui s’est toujours oppose a ce que tamazight soit reconnu, mais la maniere dont a ete introduite tamazight , laisse supposer qu’il n’a finalement change d’avis que force et contraint , par les multiples revendications des amazigh, qui n’ont jamais baisse les bras et lui rappellent que leurs revendications ont change depuis , ils ne revendiquent plus la reconnaissance de leur langue, mais carrement l’autodetermination , portee par une opposition determinee a prendre les destinees de leur peuple en main,et d’en finir , une bonne fois pour toute avec les scelerats qui ont confisque l’independance depuis 62 a ce jour.Cet acte raciste de soit disants hommes de culture nous renseigne sur le racisme qui est erige a l’encontre desamazigh et que seul un etat propre a eux est apte a reconnaitre , proteger et emanciper leur langue, croire , naivement , que les choses vont s’ameliorer c’est adopter la politique de l’autruche, qui cache sa tete dans le sable ou le loup qui a a coeur l’interet des moutons.

  3. azul
    Avec les Chaouis Je trouve ça normal car maintenant ils se sentent plus arabe que amazigh…..
    et c’est ça dont nous les Kabyles on veut pas y arriver ….. alors vite pour protéger la Kabylie de cet IBOLA qui est venu de l’Arabie Saoudite.
    tanmirt

    • lool tu parles sans savoir, nombreux sont les panneaux en tifinagh dans les regions de batna khenchela ou oum el bougahi, certes ils sont touché par l’arabisation mais c’est autant qu’à tizi ouzou ou bougie ou l’on parle autant arabe que kabyle dans les grands centres urbains. Il n’ y a qu’à voir les manif contre Sellal ou les drapeaux amazigh étaient plus nombreux que les drapeaux algeriens. Il faut se renseigner avant de parler , je trouve cela idiot de parler sans savoir, tu n’a jamais fait un tour dans les Aurès ca se voit.

  4. Frères Chawis ne laissez pas votre langue plusieurs fois millénaires disparaître, unissez-vous autour du MAC. Ceci est un appel de notre aguellid commun, le légendaire MSNSN.

  5. Et encore ces directeurs sont des chawi. Et les chawi, qu’est-ce qu’ils en pensent? Il ne faut pas s’attendre à ce que ce soit les kabyles qui vont imposer la langue chawi aux chawi.

  6. Un appel a nos frères chaouis , il faut chassé ces pseudo directeur d’école hilaliens qui empoisonne votre existence et celle de vos enfants pour imposé leur patois kharrabo terroriste et retrograde qui nous tous causé énormément de retard intellectuel et le savoir faire a tous les niveaux , espérant d’un vrai soulèvement de liberation .

  7. Au diable les chaouis, au diable tout le monde, que les Kabyles s’occupent de leur sort et rien d’autre.  » Un peuple qui n’apprend pas des erreurs de son histoire, est appelé à la revivre ». Kabyles du monde entier réveillez-vous, secouez-vous, bougez-vous, ne soyez plus au service de quiconque sinon de votre Kabylie. Soyez dignes pour vous occupez que de votre propre destinée. Vous avez trop jouer aux Zorros avant de finir malheureusement comme des Zéro. Désormais aucune cause à part la vôtre ne doit vous préoccuper et encore davantage celle des chaouis qui vous haïssent à un point inimaginable et cela est même confirmé par un des leurs en l’occurrence le brave Yela Houha. Celui-ci malheureusement rame tout seul ou presque et qui doit envier Mass Ferhat Mehenni qui ne cesse de faire gagner à la cause Kabyle des pans entiers de la Kabylie d’ici et d’ailleurs. Mass Ferhat a dit en toute clarté qu’il n’est pas Algérien mais Kabyle. Cela sous entend que seule la Kabylie l’intéresse. Beaucoup de peuples n’ont pas cette chance d’avoir des leaders comme ceux du GPK/MAK. Vous êtes à un tournant décisif de votre histoire, alors soit vous décidez de rejoindre la famille qui avance pour aller de l’avant et rejoindre las nations libres, soit vous demeurez avec la famille qui recule pour aller rejoindre les abysses ténébreux de l’âge de pierre.

  8. Ces directeurs ont juste demandé comment enseigner, quoi enseigner, avec quelles regles grammaticales, syntaxiques. Dans quels caractères transcrire, en arabe, en tifinagh, en lettres latines ? Enseigner selon quel programme, quels livres scolaires, quelle méthodologie, quels niveaux, pour quels élèves? Et tant d’autres questions. Il ne suffit pas de decreter, et de laisser chacun enseigner comme il veut;

  9. Monsieur Dane Il y a beaucoup de professeurs de tamazight au chômage en Algérie . Au lieu de chercher comme Boumediène dans les années 60 ,des professeurs d’arabe venus d’Egypte zombifier le pays ;qu’ils demandent donc en Kabylie de l’aide .Quant à l’écriture arabe ,elle n’a plus sa place chez les berbères authentiques . Et si ce n’est pour garder en mémoire la capacité passée de notre peuple à créer ,l’écriture tifinagh est symbolique et n’a pu évoluer du fait de toutes les invasions subies depuis près de 2500 ans. Il ne reste que l’écriture latine qui nous permettra de nous extraire du joug araboislamiste en ne favorisant pas les arabisés face aux berbères, c’est une question de rééquilibrage des forces. Mais tout cela a un air de déjà dit .Alors pourquoi nous faire répéter sans cesse les mêmes discours que décidément vous ne voulez pas comprendre tant vous êtes formatés par le pouvoir actuel .Il n’est de pire sourd que celui qui ne veut pas entendre ! A bon entendeur salut !

      • Parmi, plus patriotes de cette planète, les VIETNAMIENS, (çanadides – dixit H-Boumédiène) ont opté pour les lettre latines pour transcrire leur langue millénaire

  10. Aux chawi de faire comme les kabyles qui n’ont pas attendu qu’on leur fournisse des moyens, des livres, des lexiques, qu’on leur dise comment enseigner et dans quelle transcription. Faites appel aux kabyles ils vous diront comment faire. Quant aux caractères, la Kabylie a tranché depuis longtemps en utilisant le latin. Avec les autres caractères, la langue est vouée à l’échec.

  11. Peut-être qu’il faut leur donner un cours d’histoire sur notre grand et merveilleux pays l’Algérie… car beaucoup d’Algériens s’ignorent s’agissant de leur ancêtres non pas les Gaulois, mais pas plus les « Banou quelque chose » …

  12. Tu penses vraiment? la plupart des algériens ne veulent rien savoir. Pour eux, ils sont bien comme ils sont. Questionnez-les sur leur identité ils vous répondront qu’ils sont algériens. Ils ne comprennent pas que l’algérianité n’est pas une identité, mais un référent à un pays. N’importe qui de n’importe quelle race peut devenir algérien. Un algérien ayant acquis la nationalité française est français sur le papier, mais il ne sera jamais un vrai français. De même pour les algériens dont la véritable identité est, soit kabyle, chawi, mzavi, chenwi, zénète et je ne sais encore. C’est aux intellectuels d’expliquer ce que c’est qu’une identité et expliquer surtout ce que c’est qu’une religion à ceux qui croient encore qu’ils sont musulmans un point c’est tout. A moins qu’eux-mêmes ne comprennent pas ça.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here