Les villes Azeffoun et Tigzirt prises d’assaut par les estivants

0
589
Tigzirt
Tigzirt

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Des milliers de  juillettistes et les aoûtiens ont convergé dès les premières lueurs du jour, en ce vendredi, vers les deux villes côtières de Tizi-Ouzou, à savoir Azeffoun et Tigzirt.  Les deux petites viles jumelles ont été submergées par les estivants, qui ont afflué, à la longueur  de la journée, de plusieurs localités de Kabylie mais aussi d’Alger et d’ailleurs.

Ce vendredi a battu le record cette année en matière de nombre de visiteurs.Les commerçants ont éprouvé toutes les peines de monde pour accueillir dans les meilleures conditions les touristes, plus particulièrement les restaurants et les cafétérias.  Les plages sont prises d’assaut, au point de donner des images de loin qui ressemblent à de véritables fourmilières. Le manque de moyens et de structures touristique est flagrant. Les visiteurs ont beaucoup souffert.

Les embouteillages ont gâché le weekend aux estivants. Pour se garer, c’est une vraie corvée. Les services de sécurité ont aussi brillé par leur incompétence, parfois par leur zèle, en verbalisant certains chauffeurs  et fermant leurs yeux par exemple sur les chauffeurs qui conduisent alors qu’ils sont complètement bourrés. L’anarchie est toujours au rendez-vous.

Pour la cherté des hôtels et autres services, c’est une autre histoire. «  Je me demande pourquoi on ne trouve pas autant d’anarchie en cette même période dans des villes Tunisiennes ? « se demande un estivant de la région de Michelet venu avec sa famille passer le weekend à Azeffoun. Le secteur du tourisme est négligé pour ne pas dire anéanti à Tizi-Ouzou et en Kabylie en général. Un secteur qui peut, à lui seul, générer des richesses considérable pourtant. Rien que pour  le tourisme, la Kabylie pourra développer son économie. Et ce ne sont pas les exemples qui manquent.

Lounès B   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here