Le pouvoir colonial d’Alger continue sa campagne d’intimidation

3
100

ALGERIE (Tamurt) – Dans la nuit du jeudi au vendredi, Mohand Ouamer Hachim, ancien président du conseil national et président de la commission de réflexion du MAK, a été interpellé par la police coloniale algérienne à l’aéroport d Alger alors qu’il rentrait du Canada.

À l’instar des autres cadres du MAK,  il a subi un interrogatoire sur ses activités politiques. Celui-ci a duré de deux heures à cinq heures du matin. Dda muh a assumé dignement son engagement politique et surtout sa détermination à poursuivre le combat libérateur kabyle jusqu’à son aboutissement.

Rédaction

3 COMMENTS

  1. La kabylie doit constituer un collectif d’avocats de renom à l’échelle international pour sensibiliser les institutions judiciaires internationales sur les pratiques mafieuses du pouvoir coloniale arabo-islamique d’Alger à l’égard du peuple kabyle qui lutte pacifiquement pour son droit à l’autodétermination

  2. Je crois que nous les Kabyles, on aime rêver, vivre dans l’imaginaire? En noir et blanc.
    Pendant que le Monde est à la 4G, nous on recule.
    Soyons réaliste !
    Le Peuple de Guyane lutte pour son indépendance, ainsi que le Peuple Corse, ont ils eu leur autodétermination depuis? Les Bretons? les Alsaciens ? Les « Espagnols Bis » de Navarra, Pampluna ?
    La République RASD ( ex Polisario)?
    Dans tout ce beau Monde qui depuis de longues années, freignent toujours et vont donner l’indépendance à Ferhat Mehenni,
    Ils ont besoin de certains Kabyles ignorants que vous êtes, pour seulement attaquer l’Algerie comme ils l’ont fait en Irak en 2001 , qui aujourd’hui les irakiens regrettent Saddam Hussein et ont fait pareil en Syrie.
    Vous êtes, la Poudre de notre Perte et de l’Algérie, et de la Kabylie.
    C’est quand cela arrivera que vous allez vous rendre compte de votre grande erreurs.
    Pourquoi ne pas négocier avec le Pouvoir sur les infrastructures et Projets à avoir pour la Kabylie, que de courrir avec les pieds dans bouger la tête.
    C’est quand le Colon sera à la maison que vous allez dire :  » on s’est trompé « , mais ce jour là où le Colon Américain sera dans ma maison, mon ennemi sera toi et pas de pardon.
    Parce que en ce moment, je suis en paix dans ma maison, personne est venu me prendre mon terrain, ma maison et me déranger ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here