Les élus de Bousselam transforment un lieu de savoir en lieu de culte

2
340
Mosquée de Bousselam

SETIF (Tamurt) – Alors qu’ils n’arrêtaient pas de faire part de leur préoccupation relative à la fermeture d’une décharge sauvage, voilà que les habitants de la commune kabylophone de  Bousselam, relevant de la wilaya de Sétif, se retrouvent avec un autre problème sur les bras après que les autorités locales aient décidé de transformer le centre de formation professionnelle en mosquée. 

Profitant du mois de ramadhan, les élus locaux ont effectué quelques aménagements au niveau de l’annexe du centre de formation professionnelle de Souk El Had, localité de Bousselam, pour la mettre à la disposition des pratiquants pour y faire leurs prières et l’occuper  définitivement ; la faisant passer, par conséquent, de lieu de savoir en lieu de culte.

Le ramadhan achevé, les habitants de la commune se sont élevés contre cette décision et ont fait circuler une pétition demandant la réouverture du CFPA tout en exigeant l’éradication de la décharge sauvage laquelle nuit considérablement à l’environnement. Cette dernière aurait du être la préoccupation majeure des élus locaux, fera remarquer un citoyen de cette commune isolée et délaissée par les autorités de la wilaya de Sétif.

Pour tenter de s’expliquer, le maire de la localité a déclaré que cette décision a été prise suite au refus des services de la formation professionnelle de doter cet établissement en enseignants. Il dira, également, que ce transfert n’a eu lieu que suite aux doléances des citoyens du village de Souk El Had.  Il avancera le fait que ces locaux appartiennent à la commune.  Bousselam préfère former des terroristes plutôt que des futurs professionnels en menus-métiers très recherchés.

 Amaynut

2 COMMENTS

  1. Terrible: à ce rythme , le pays deviendra algerianistan pire que les talibans …déjà , onze nouvelles écoles coraniques vont ouvrir à constantine…et à l’avenir avec cette arabétisation islamisation et tous ces centaines de milliers de terroristes salafistes , qui oeuvrent en toute impunité dans le pays sur ordre des monarchies wahhabites , toutes les écoles primaires , seront transformées en écoles coraniques et peut être même les lycées et universités en mosquées !!! Pour ces islamistes , la culture est haram, seuls comptent pour eux la mosquée et le djihâd !
    il faut s’attendre à une vague migratoire vers l’Europe , des intellectuels filles et garçons et surtout des KABYLES pour fuir ce futur pays qui risque de devenir le lieu de prédilection de Daesh : nouveau califat …
    Il nous faut une KABYLIE libre de indépendante …

  2. Il faut reconnaître que le nombre de prix Nobel sortis des mosquées est incalculable ! Fermez le banc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here