Anniversaire du Congrès de la Soummam : On parle de tout sauf de l'assassinat de Abane Ramdane

6
541
Mort d'Abane selon El moudjahid

ALGERIE (Tamurt) – Depuis quelques jours, tous les regards sont braqués, en Algérie, sur le soixantième anniversaire du congrès de la Soummam. Le pouvoir algérien a actionné l’ensemble de ses relais aussi bien dans le mouvement dit associatif que les partis politiques et les médias pour orienter les projecteurs sur l’anniversaire du congrès de la Soummam en mettant en valeur le rôle incontestable joué par Abane Ramdane, qualifié d’architecte dudit congrès.

Il est clair que dans la démarche du pouvoir, il s’agit, comme c’est le cas pour bien d’autres événements historiques et symboliques, de récupérer un événement lequel, s’il venait à être occulté, pourrait servir à des gens beaucoup plus sincères. Mais là où le pouvoir algérien ne peut pas se sentir à l’aise concernant le congrès de la Soummam, c’est l’assassinat par ses « frères » d’Abane Ramdane. A la veille de la commémoration du soixantième anniversaire du congrès de la Soummam, on parle presque de tout en Algérie mais personne n’évoque point l’assassinat de l’enfant d’Iazouzen dans la région de Larbâa Nath Irathen. Tout le monde a pourtant une idée bien précise sur qui sont les commanditaires et les exécuteurs de l’ignoble assassinat, perpétré en 1957 à Tétouan au Maroc. Le comble, c’est que même les auteurs des grands mensonges qui disaient et écrivaient même que Abane Ramdane était tombé au champ d’honneur, n’ont pas hésité à tremper leurs plumes dans l’encre du mensonge, pour raconter Abane Ramdane et le congrès de la Soummam.

L’exemple le plus édifiant est celui de l’ancien chef du gouvernement et signataire des accords d’Evian, Rédha Malek. Ce dernier n’a pas hésité à s’exprimer cette semaine à la même occasion dans un quotidien algérien. Mais, comme tout le monde ne le sait pas peut-être, Rédha Malek était directeur du journal El Moudjahid où fût publié le grand mensonge selon lequel Abane Ramdane serait tombé au champ d’honneur. Or, Rédha Malek était bien placé pour savoir qui a tué Abane Ramdane. Et même cinquante-sept ans plus tard, Rédha Malek refuse ne serait-ce que d’effleurer la question. Quelle crédibilité accorder à tous ces gens-là qui continuent d’écrire l’histoire à leur manière, en taisant ce qu’ils veulent et en livrant ce qui leur semble utile.

Tahar Khellaf pour Tamurt

6 COMMENTS

  1. Abane Ramdane a fait la gaffe de sa vie en faisant confiance aux arabo-islamistes. Il etait parti a un traquenard et il aurait du le savoir lui que l’on nous disait suepr intello! A cause de son manque d’imagination on a tout perdu et continue a faire les esclaves pour ces oujdistes.
    Ne jamais faire confiance a ces traitres arabo-khorotos qui ont vendus l’Algerie a la France et a l’Arabie depuis 62.

  2. 20 aout : congrès de la Soummam …une date mémorable : gloire et hommage à nos glorieux héros KABYLES : ABANE RAMDANE ( l’architecte de la révolution ) et KRIM BELKACEM ( chef du FLN et négociateur des accords d’evian ) assassinés par les planqués et traîtres arabo-islamistes, ceux qui ont trahis notre plus grand combattant : le COLONEL AMIROUCHE …ces arabo-islamiques ont confisqué notre indépendance pour spolier le pays , voler le peuple et se remplir les poches comme leurs ancêtres criminels et esclavagistes tels qu’okba ibn azzann et les bedoins d’Arabie qui ne vivaient que de razzia, crimes , viols et vols.: ils ne changeront jamais ces monstres arabo-salafistes wahhabittes …Tous les IMAZIGHEN célèbrent nos glorieux héros et notre million et demi de martyrs KABYLES et CHAWIS qui ont libérés notre pays …IMAZIGHEN …IMAZIGHEN …IMAZIGHEN …un jour viendra où nous libérerons notre pays AMAZIGH de cette gangrène de l’humanité …la peste ou le choléra sont plus gentils que les arabes salafistes .

  3. Non seulement on occulte l’assassinat de Abane, personne non plus ne parle de ces familles des 14 villages détruits en représailles par l’armée française et qui sont les seules à avoir payé cher la réussite de ce congrès. Bcp de ces familles végètent encore aujourd’hui dans des cités de recasement bâties en 65 en parpaings et qui sont devenues à la longue des bidonvilles qui feraient retourner Abane et Amirouche dans leurs tombes. Ceux qui ont tout perdu et ayant souffert durant la guerre continuent à souffrir dans l’indifférence générale. Et on continue à parler de justice sociale! Une honte pour le pays!

  4. c’est un pays de mensonges , il ne faut rien attendre de ces gens là .Seule la Kabylie indépendante rendra vraiment hommage a son fils ABANE RAMDANE , n’attendez pas de nos ennemis qu’ils glorifient nos martyrs !

  5. Azul,

    Je ne sais pas pourquoi vous faite un article sur cet homme qui est l’architecte de la révolution qui a mis les fondations d’un état arabe qu’est l’Algérie & en plus vous trouver le plaisir de le défendre.

  6. MOI personnellement je considère ABANE que vous qualifiez de grand et de héros d’un simple naïf,qui ne voit pas plus loin que le bout de son petit nez,il s’est fait conduire comme un mouton de l’Aid par des vulgaires personnes pour le sacrifier comme un bouc émissaire à la gloire de l’Algérie arabe et musulmane ,le vrai intelligent c’était son assassin Abdelhafid Boussouf qui avait réussi à éliminer tous ses adversaires Kabyles pour libérer le chemin à ses compères Ben Bella et Boumdiène pour prendre les destinées de l’Algérie sur les ruines des villages Kabyles.Abane et Krim étaient victimes de leur patriotisme effréné pour une Algérie une et indivisible en sacrifiant leur Kabylie natale.pour quelle devienne à la croisée des chemins aujourd’hui .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here