Fait inédit dans les annales de la JSK : Aucune victoire à domicile !

9
204
Image de la JSK

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Décidément, Mohand-Chérif Hannachi ne quittera pas la présidence la Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) qu’après l’avoir achevée. En tout cas, cette hypothèse se confirme de plus en plus. D’ailleurs, le championnat de football de l’année en cours est en passe de devenir le pire que la JSK ait joué depuis toujours.

Depuis que le Club a été créé, il n’a jamais réalisé des résultats aussi piètres que ceux enregistrés depuis le début du championnat 2016-2017. Un seul indice suffit pour confirmer cette information. En effet, depuis le début du championnat,  le club kabyle n’a pas réussi à arracher une victoire à domicile. La dernière déconfiture du club, qui était l’un des prestigieux en Afrique avant de perdre cette réputation, a été enregistrée lors du match l’ayant opposé samedi passé au MOBougie. Encore une fois, la JSK a été incapable de sortir victorieuse de cette rencontre de football au grand dam des milliers de supporters de l’équipe qui ne savent désormais plus à quel saint se vouer.

Des résultats honteux pour un club qui a une histoire prestigieuse et des moyens financiers énormes! La JSK est actuellement classée à la septième place et au rythme où vont les choses, la JSK risque encore de s’enfoncer davantage dans le classement à cause du niveau de jeu de l’équipe qui laisse à désirer mais aussi de l’instabilité qui caractérise le club. En effet, pour sauver sa peau pour la énième fois, Hannachi vient encore de sacrifier l’entraîneur Mouassa   après seulement sept journées du championnat. Rappelons enfin que depuis le début du championnat, la JSK n’a remporté qu’une seule victoire, une défaite et cinq matchs nuls. En plus, suite au départ de Mouassa, la JSK est sans entraîneur en plein milieu de championnat. Tout ça, grâce au savoir-faire destructeur que détient l’inamovible mais indésirable Hannachi.

Lyès Medrati

9 COMMENTS

  1. on dirait que la JSK est la prpriete du facochere hannachi dans des pays civilises et qui se respectent si le resultat est mediocre pendant une ou deux ans le l entraineur va rendre les clefs. rebrab devrait prendre les clefs en mains et designer un entraineur de la stature de la kabylie et non pas un bachagha hannachi qui est entrainneur a vie ca ce n est pas coforme aux traditions kabyles. on appelle ca la kabylie qui vit aux rythmes des arabes bedoins. nous autres on veut vivre dans une kabylie kabyles aux us kabyles vive l independance de la kabylie

    • L’inamovible président à vie de la JSK change d’entraîneurs comme on change de chaussettes.Mais lui,il est indéboulonnable et son sort est lié à celui de Tab Djenanou .
      Âafêt Mûh !

  2. Le titre de votre article nest pas correcte ! Pour le simple fait que la JSK ne joue pas « à domicile »
    Les joueurs sont à 90% NON kabyles ! Ils se sentent donc en Pays étranger Quand ils entendent: Anwa Wigi D’imazighen, ils se sentent aucunement identifiés.
    Jadis les autres équipes venaient en terre Kabyle et se savaient: , pas:chez-eux! Depuis leur arrivée à Tizi , à l’hôtel, pendant le transport et au stade , les supportaires le leur confirmaient .Ils n’avaient donc qu’un seul vœu: Repartir le plus rapidement avec la défaite la plus honorable possible. Les joueurs de la JSKABYLIE savaient par contre qu’ils sont chez-eux et parmi leurs frères qui les soutiennent et à qui ils veulent faire plaisir et honorer leur patrie .
    Le jour ou hannachi comprendra cela ,et que la JSHannachi redevient la JSKABYLIE avec des joueurs Kabyles, ce jour-là , la gloire reviendra pour de bon !

    • Elle devrait lui changer de nom par exemple JSA jeunesse sportive algérienne ou JSA jeunesse sportive arabe car cette équipe na rien de kabyle !!!

  3. La JSK n’existe plus depuis l’arrivée de hannachi et la majorité des joueurs sont arabe qui jouent pour leur salaire contrairement aux joueurs d’origine kabyle qui jouent pour leur salaire et pour l’amour du Club JSK,pour la fierté de la Kabylie et l’honneur de porter ce maillot JSK.ce qui explique le paradoxe de ces joueurs d’origine étrangère contrairement aux joueurs d’origine Kabyle.

  4. Azul,

    – ZIK la Jsk représenté le peuple Aqvayli, ce n’était pas un simple club de foot comme certains ignorant pense, malheureusement depuis plus de 10 ans la Jsk est aux mains des arabomusulment et voici le résultat « l’enfer » comme souvent avec eux.
    C’est triste mais c’est comme ca, heureusement que le MAK est là pour redorer notre identité Taqvaylit.
    Tadukli Leqvayel.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here