Kabylie : Les viciations de l'intérieur

12
137
les-zaouias

KABYLIE (Tamurt) – La Kabylie vit un foisonnement de manifestations qui toutes ne lui veulent pas du bien. L’émergence des autonomistes et des indépendantistes a mis fin à son isolement voulu et entretenu par le régime dans le but de la singulariser auprès des Algériens comme province rebelle, réfractaire et séparatiste qui menace la stabilité et la sécurité de l’Algérie.

En réalité, les observateurs le savent et les Kabyles l’ont vécu dans leur chair qu’une guerre sanglante leur est imposée par le régime algérien depuis le début du millénaire et a coûté déjà la vie à 128 innocentes victimes.

Cette émergence du fait autonomiste puis indépendantiste qui refuse de façon rédhibitoire les élections à l’algérienne a aussi mis à nu la tradition qui consiste à considérer la Kabylie comme une niche électorale au bénéfice de partis algérianistes à ancrage local qui l’utilisent depuis toujours comme une chasse gardée pourvoyeuse de grasses rémunérations octroyées à leurs quotas d’élus qui contribuent à leur tour à maintenir le ronronnement perpétuel qui donne à leur parti respectif l’impression d’exister et de compter.

À cet assortiment faisandé composé de partis où chacun se place pour jouer un rôle dans le tutorat de la Kabylie s’ajoute un courant de militants autonomistes qui se veut centriste et équidistant entre les souverainistes et les algérianistes.
Ce courant propose une méthode d’adhésion ésotérique qui s’accoutre à la fois d’algérianisme, d’islamisme, de confrérisme et d’autonomisme. Dans l’action qu’il préconise, il veut ratisser dans tout l’éventail politique d’Algérie ; de l’extrême gauche jusqu’au FIS en passant par des ex Premiers ministres et le RAJ.
Comme objectif, il préconise l’émergence d’une Kabylie apaisée, fraternelle baignant sereinement dans l’islam « de nos ancêtres ». Il se refuse savamment à évoquer le déferlement du salafisme et la frénésie d’érection de mosquées en Kabylie. Subséquemment, ils suggèrent que ceux qui se revendiquent de Gaya, Massinissa, Micipça, Jugurtha, Tin Hinan, Dihya, Mammeri ou Kateb Yacine ne sont que des nostalgiques des temps impies que l’islam lumineux a effacés pour toujours.

On n’est pas loin de la thèse de Messali qui a décidé d’arrêter l’histoire de l’Algérie à la conquête musulmane au 7ème siècle. Ce néomessalisme relève de la même veine que l’acte perpétré par le Conseil scientifique de l’Université Mouloud Mammeri qui a octroyé, il y a quelques années, le doctorat honoris causa à Ben Bella.

Durant la même période, le ministre de l’islam se rend en Kabylie pour vanter « l’islam des ancêtres pour combattre l’extrémisme ». Hasard du calendrier ? Aucun observateur ne le croit. La concomitance est flagrante et les mœurs des autorités algériennes sont bien connues lorsqu’il s’agit de pourfendre la Kabylie.
Un autre faux hasard. Au même moment est organisée à la Maison de la Culture Mouloud Mammeri une « rencontre nationale sur la Tarika Rahmania ». Cette rencontre est initiée par la coordination locale des zaouias, devenues des sergents recruteurs zélés de Bouteflika depuis l’année 2000.

À cette offensive islamisante s’ajoute une recommandation surprenante qui émane d’un avocat kabyle fort connu qui propose tout simplement de « pénaliser l’atteinte aux religions et aux prophètes ». Quelle sens donner à cette enchère de la part d’un avocat d’inventer un nouveau délit d’ordre religieux dans un pays martyrisé par l’islamisme et l’autoritarisme militaire ?

« Les Berbères sont des ignorants et des sauvages que les Phéniciens et les Arabes ont tenté de civiliser ». Cette violente attaque raciste relayée par Chourouq un journal de même acabit, émane de Othmane Saadi, un apparatchik du sérail et le tribunal de Sidi Mhamed ne s’est pas autosaisi pour poursuivre cet affront. Heureusement que les Berbères et particulièrement les Kabyles ont échappé à la mission civilisatrice d’Othmane Saadi dont les effets sont très parlants de la part de ses frères sunnites d’Irak et de Syrie où il était ambassadeur de la RADP durant des années.

Les partis qui se prétendent à ancrage kabyle ne sont pas en reste. Tandis que l’un, qui a tourné définitivement la page où il prônait la laïcité s’échine aujourd’hui à nous vendre de l’islamisme version hamas algérien, l’autre affiche son mépris pour la Kabylie au point où il actionne ses élus pour faire la chasse au drapeau amaziγ et ahane désespérément derrière le pouvoir, les militaires, les islamistes, les neutres, le RND, le FLN, le TAJ avec une feuille blanche à laquelle personne ne veut émarger.

Le peuple kabyle subit une colonisation appliquée sur le terrain et ces partis algérianistes alléchés par les prébendes octroyées par le régime font semblant de l’ignorer.

Pour ceux pour lesquels le terme de colonialisme est exagéré, qu’ils nous disent donc comment appeler :
– le refus d’inscrire des prénoms kabyles et amazighs par des municipalités ;
– le rejet de l’enseignement de la langue kabyle ;
– la fermeture d’établissements de savoir et de culture d’initiative citoyenne ;
– les incursions militaires dans les domaines privés avec dégradations volontaires de biens et matériels ;
– les arrestations arbitraires de militants et de simples citoyens ;
– la mise sous séquestre de commerces et de moyens d’existence ;
– les humiliations de militants et citoyens kabyles aux aéroports à l’entrée et à la sortie ;
– les interpellations humiliantes et violentes de citoyens sur la voie publique ;
– les licenciements abusifs de militants des entreprises et des services publics ;
– et le plus périlleux des coups fourrés qui consiste à recruter, payer, manipuler et échauffer des repris de justice pour perturber et attaquer des militants pacifiques lors de meetings ?

On ne peut pas omettre les attaques, vexations et insultes que subissent les étudiantes et étudiants inscrits d’office dans des établissements universitaires hors de Kabylie et qu’aucune conscience intellectuelle ou citoyenne locales n’a dénoncées.

Malgré et en dépit de la corruption généralisée, du jeu néfaste de certains maires, du travail de sape des préfets, sous-préfets, secrétaires généraux de maires, des intimidations de la police et gendarmerie, les gesticulations d’un ancien et d’un actuel ministre, la résistance prend forme et s’affirme partout.

Azru Loukad

12 COMMENTS

  1. l’islam n’est l’ennemi de personne, et je me demande de quelle kabylie parle l’auteur de cet article ?
    99% des mariages et des enterrements sont célébrés selon le rite musulman en kabylie.
    Que vos attaques ciblent ceux qui instrumentalisent l’islam est votre affaire, mais à force de faire une fixation maladive sur l’islam et les musulmans kabyles, vous ne ferez que renvoyer aux calendes grecques tout espoir de liberté pour la kabylie.
    Les raccourcis douteux, d’une espèce de solidarité imaginaire avec nos bourreaux ,sous prétexte qu’ils sont musulmans, sont franchement ridicules.
    Je ne vous tiens pas responsable des actes de tous les pilliers de bar que je sache.
    Alors, de grâce, fichez la paix à l’islam et aux musulmans kabyles et faites de la politique, la vraie, la seule qui saura nous libérer du joug de la corruption et de la peur.

    • a mhena arête de nous faire des éloges d une secte arabe qui est l islam je te conseil de lire la vie de votre pseudo prophète pédophile qui a épousé une petite fille de 6 ans et que luis dépasse 50 ans voila votre exemple ,voir sahih elboukhri sahih mouslim … que du viole sexe, après reviens de nous parle sur ta secte sourat a touba c une déclaration de guerre il ya des centaine de versets qui parle que de la violence et du sexe une religion qui te promet même des vierge au paradis waw , et compris des enfant pour les pédophile drôle de religion

    • L’islam est une névrose obssessionnelle grave au point de faire perdre à ses défenseurs la raison , le discernement , le jugement , la critique et tout travail psychique fécond qui caractérise un cerveau normalement constitué. Il prone l’asservissement tout le long de l’existence et son histoire est faite de sable et de mort. L’islam pratiqué par nos ainés s’est adapté aux us , règles , codes et coutumes Kabyles et les écrits foisonnent à ce sujet. Les contibutions de Monsieur AZRU et je dirai quelque soit le sujet , sont pertinentes , étayées , argumentées et circonstanciées. Celle d’aujourd’hui est limpide , fouillée , dissequée comme un chirurgien de haute volée. Je viens de terminer un livre consacré à Averoès à l’époque où il était juge suprême en Andalousie et le sort sordide qu’il lui a été réservé lorqu’il a esayé d’introduire la philosophie …. Au total l’islam est contre l’intelligence , l’émulaion intellectuelle et par extension contre la pensée et l’Humain.

  2. Depuis 1962 la Kabylie est le terrain idéal pour les Janissaires d’Alger pour régler leurs problèmes de succession….!!!

    A titre d’exemple en 1978 après la mort de BOUKHEROUBA, ils ont largué des armes à CAP-SIGLI (près de BGAYET) pour salir la Kabylie……!!!
    Sans oublier les du « sable », du « KIPOUR » des kabyles sont envoyés faire la guerre à la place des Algériens , l’assassinat de MATOUB le printemps dit noir, l’envoi de SALAFISTES en grande quantité, suivi par l’envoi de milliers de militaires, en préparation à un éventuel match (Kabylo-intégristes) au cœur du DJURDJURA.

  3. Mes amis, le concept républicain ne reconnait pas les différences peuple,tribu, langue, culture et religion.
    La république reconnait l’etre virtuel qui le citoyen copie conforme partout, un simple numéro et elle ne reconnait pas l’homme et son esprit plus large que l’univers.

    La république est un cauchemar, on est seul quand on subit un cauchemar et vaut mieux etre seul que mal accompagné.
    Merci

  4. Depuis 1962, la Kabylie est devenue le terrain idéal pour les Janissaires d’Alger pour régler leurs problèmes de succession….!!!

    A titre d’exemple en 1978 après la mort de BOUKHEROUBA, ils ont largué des armes à CAP-SIGLI (près de BGAYET) pour salir la Kabylie……!!! Sans oublier la guerre du SABLE 1963, les guerres contre l’Etat d’Israël (1967 – 1973) des jeunes kabyles sont envoyés se faire tuer comme de la chaire à canon, sans oublier les centaines d’assassinats politiques en passant par le printemps dit noir, l’envoi de SALAFISTES en grande quantité, suivi par l’envoi de milliers de militaires, en préparation à un éventuel match (Kabylo-intégristes) au cœur du DJURDJURA.

    Tout ça se fait avec la complicité des K.D.S. (Kabyles De Service)

  5. La photo que montre Azru Loukad de son article c´est pas le pays kabyle mais la culture vestimontaire des pays arabe d´algerie(33 tours) et leur pratique rituel de nomade!

    • @Muhend
      tanemirt. Toute photo incluse dans un article doit avoir une legende. Tamurt doit suivre cette simple deontologie sinon le lecteur est emmene en barque comme dans ce cas.

  6. Trump à gagné les élections présidentielles Etats-Uniennes d’Amérique (50 Etats), il va vous aidez contre les musulmans et les arabes, un allié de poids non? Allez courage l’Algérie est fraternelle!

    • @Algerienfier
      Les zaouias sont un cancer en Kabylie ! Tout comme les eglises et autres centre religeiux, ce sont des centres ou l’abus sexuel est de mise. Il faut les fermer

    • Si je pouvais, je mettrais le feu à ces temples du diable bédouin en terre Kabyle !……
      Elle me donne envie de vomir ces horreurs qui souillent nos magnifiques montagnes.
      Un jour, j’en ferais un bûcher de cendre, bon débarras.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here