Les Algériens ne célèbrent jamais Yennayer

68
584
Yennayer 2967

ALGERIE (Tamurt) – A l’exception de quelques régions Berbérophones, les Algériens, dans leur majorité écrasante, ne célèbrent jamais le nouvel an Berbère. Ils ne se sentent pas concernés par cette date. Certains appellent même à la bannir. Du haut de leurs pupitres, les imams appellent à chaque nouvel an Berbère de bannir cette célébration.

Leurs appels d’essence haineuse trouvent, malheureusement, de larges échos favorables au sein de la société algérienne.  De ce fait, la célébration de Yennayer se limite aux Kabyles et aux Chaouis et certaines autres régions. La journée de Yennayer, qui coïncide avec le 12 janvier de chaque année, n’est pas seulement rejetée par le pouvoir algériens, mais par une bonne partie des Algériens.

Seul un Etat Kabyle et des institutions de ce pays pourront réellement donner un cachet officiel à la journée de Yennayer. Imposer aux Algériens de respecter cette date est une perte de temps.  Mais la célébration du Mawlid, le premier jour de l’an des Arabo-musulmans est imposé aux Kabyles.

De ce fait il est logique de constater que les Kabyles et les Algériens n’ont rien de commun. Ni sur le plan linguistique, ni culturel, ni même dans la manière de pratiquer la religion musulman. Tout les sépare.  Ils n’ont que peu de choses en commun.

Lounès B 

68 COMMENTS

      • Désolé moi je suis de la W. Tlemcen est le plus loin ou remonte ma mémoire, on fête l’an berbère après les haineux parlent sans connaître leurs origines…
        C’est pas parce qu’on parle arabophone qu’on a nos racines arabes !!!!
        Les imams depuis toujours où qu’on a des origines et des doubles cultures, je fêterais toujours Noël (même si c’est plus une fête familiale), je fêterais toujours les nouvelles ans qu’ils soient grégorien, berbère, musulman car simplement c’est mes origines et ma foi….

    • Ce sont des mensonges comme d’hab, votre haine ne vas pas loin soyez sur, je suis de sud ouest et on fête depuis toujours yennayer, on l’a appris cela par mes grands parents par leurs arrière arrière grand parents et pourtant on n’est pas des berbères.
      Yannayer ce n’est pas ni la grande Kabylie ni la petite, yannayer c.est le Maghreb.

      • POURQUOI NABILA DITE-VOUS QUE VOUS N’ETES PAS BERBERE??????????JE SUIS D’ACCORD POUR VOTRE REPLIQUE MAIS DE LA A DIRE QUE VOUS ETES DU MAGHREB MAIS PAS BERBERE C’EST A NE RIEN COMPRENDRE. SACHEZ QUE LA BERBERIE (IMAZIGHEN « LES HOMMES LIBRES ») VA DES ILES CANARIES (THINRIF) EN PASSANT PAR LE MAROC, L’ALGERIE, LA TUNISIE, LA LYBIE JUSQU’A SIWA (OUEST D’EGYPTE) SANS OUBLIER LA MAURITANIE, LE NIGER ET LE MALI. SAUF SI VOUS SAVEZ ET ETES SURE QUE VOTRE ARRIERE EST VENU DE L’ARABIE ET S’EST INSTALLE EN AFRIQUE DU NORD. JE SUIS TOUT A FAIT D’ACCORD QUE YENNAYER EST CELEBRE DANS LA QUASI TOTALITE DU PAYS. MOI A ALGER C’ETAIT LA RECHTA DE MA GRAND-MERE QU’ON PREPARAIT AVEC DU POULET OU DU COUSCOUS AVEC PLEIN DE FRIANDISES POUR LES PETITS. REVOIYEZ UN PEU VOS ORIGINES.

  1. Vraiment vous êtes malhonnête ! Et vous savez très bien.que vous dites faux. Dans les régions arabophones on a toujours fêté yennayer pask nos ancêtres lointains sont nous descendons ou qui habitaient sur ces terres fêtaient yennayer et nous ont légué cette tradition. Je suis de la wilaya d’Ain Temouchent et là bas on fête yennayer. On l’appelle Ennayer.soyez honnête svp!

    • vous célébrez Yennayer, comme on célèbre partout le jour de l’an grégorien (du Christ). vous célébrez Yennayer, parce qu’il y a à manger, et vous profitez des occasions à manger quel que soit la religion e’t l’origine de la fête.
      Quand on célèbre Yennayer, cela veut dire qu’on est Berbère, et qu’on revendique alors tout ce qui est berbère, le jour de l’an, la langue, la culture, et tout (que ça soit du bon ou du mauvais), on accepte tout ce qui vient de nos ancètres. Alors choisissez, vous êtes arabes , ou vous êtes Berbères. Vous ne pouvez pas être un jour Arabe, et un autre jour Berbère. Si vous êtes Berbères, alors réveillez vous, et qu’on s’unissent pour revendiquer toute notre culture, ou bien vous êtes Arabes et laissez nous tranquilles et continuez à soutenir la Palestine au détriment de ceux qui sont Berbères.

    • # Wahrani

      Avec les respects que je vous dois, Monsieur, laissez moi vous exprimer mon grand doute quant à votre identité ou de votre Wahranité.
      Je doute qu’un Oranais quelconque, connaisse ou vienne sur ce site.

      Alors, vous êtes qui ??

    • Sachez que Yennayer est le premier jour de l’an Berbère ( 2967 pour cette fois ci)
      Vous célébrez Yennayer, comme on célèbre partout le jour de l’an grégorien (du Christ). vous célébrez Yennayer, parce qu’il y a à manger, et vous profitez des occasions à manger quel que soit la religion et l’origine de la fête.
      Quand on célèbre Yennayer, cela veut dire qu’on est Berbère, et qu’on revendique alors tout ce qui est berbère, le jour de l’an, la langue, la culture, la terre, etc… et tout (que ça soit du bon ou du mauvais), on accepte tout ce qui vient de nos ancêtres. Alors choisissez, vous êtes arabes , ou vous êtes Berbères. Vous ne pouvez pas être un jour Arabe, et un autre jour Berbère. Si vous êtes Berbères, alors réveillez vous, et qu’on s’unissent pour revendiquer toute notre culture, ou bien vous êtes Arabes et laissez nous tranquilles et continuez à soutenir la Palestine au détriment de ceux qui sont Berbères.

      • salam aleykoum,

        je ne suis pas oranais et je ne connaissais pas ce site avant, je l’ai trouvé en faisant une recherche sur yennayer, tout ça pour dire qu’un oranais peut connaître ce site, si on fait des recherches, qu’on s’intéresse on sait des choses. C’est ridicule de douter d’une identité de cette manière

    • C’est étrange j’ai exactement la même impression que toi. Peut-être que les Kabyles viennent d’une autre planète.

      • Je suis berbère mais pas de la tribu kabyle . Pour Yennayer 2967 depuis des centaines d’années que les ancêtres l’ont célébré en l’hommage de Chemchak , et je vais le léguer à mes enfants, mais je répète je ne suis point de votre région.

        • Bizarre, pas plus tard qu’hier lors de la soirée yennayer sur canal Algérie (retransmission en direct de votre chaîne kabyle) , un petit tour d’histoire a été évoqué concernant l’origine de cette fête et il a été bien précisé qu’elle n’a rien à voir avec Chemchak ! elle est dédiée à l’espérance d’une récolte abondante. Entendez-vous.

          • MEGDOODA EXCUSEZ- MOI MAIS VOUS N’AVEZ RIEN COMPRIS LORS DE CETTE EMISSION PUISQUE JE L’AI SUIVIE MOI-MEME. EFFECTIVEMENT CA A UN TRES GRAND RAPPORT AVEC CE GRAND HOMME PUISQUE AU MOMENT DE LA FAMINE EN AFRIQUE DU NORD ET AILLEURS LUI EN EGYPTE C’ETAIT LA PROSPERITE ET C’EST GRACE A LUI QUE SON PEUPLE S’EST BIEN NOURRIT. C’EST DEPUIS QUE LE CALENDRIER AGRAIRE EST NAIT. DOCUMENTEZ-VOUS POUR MIEUX REPLIQUER. BON COURAGE.

    • Le fait que cette fête est célébrée par les AMAZIGH arabophones (comme vous) dans les les quatre coins de l’Afrique du Nord, est une preuve supplémentaire que cette partie du monde était un jour 100% AMAZIGH, cette fête n’est célébrée dans aucun des vrais pays ARABES…..!!!

      • Chechnak le Berbère de Ath Snouss du côté de Djebel Asfour qui a repoussé en 950 avant J.C le Pharaon Ramses faut-il le noter,et, de là le calendrier agraire fut adopté. Également Ayder (lion)que les gens se déguise pour égayer les enfants et le font à chaque occasion de Yennayer bien implanté dans cette région de Tlemcen.

  2. il n’y a pas que les jabyles qui celebrent yenayer, mais presque TOUTE L’AFRIQUE DU NORD:::…..lu sur un journal » » » » » » » »

    Jeudi 12 Janvier 2017

    a propos de ce cale-drier, on ne sait peut-être pas — ou pas assez — queYennayer est le premier jour de l’an de ce calendrier amazigh. Onne sait peut-être pas non plus qu’ilest fêté en Algérie, ainsi que dans toute l’Afrique du Nord, et que sa célébration peut durer plusieurs jours. Et puisque c’est ce dernier calendrier qui nous intéresse ici, ilfaut savoir que c’est celui utilisé depuis toujours par les paysans al-gériens et nord-africains. Àl’image du calendrier universel ou grégorien, c’est un calendrier solaire, perpétuel (sans millésimed’année), fonctionnant au rythmedes saisons. Ici, on a pu observer que les populations nord-afri-caines, immuablement mêlées à laterre nourricière dans une solide harmonie avec les éléments natu-rels, ont vécu, durant des millé-naires, au rythme des saisons dontle déroulement a réglé le cours des journées, dicté les occupations dechacun, conditionné les travauxagricoles et assimilés. Mais revenons au premier jour de l’an du ca-lendrier amazigh, Yennayer, qui,depuis le début de notre ère, coïn-cide avec le douzième jour du ca-lendrier universel ou grégorien.Dans ce calendrier berbère, les dates et saisons ont une avance de douze jours sur celles du calendrier universel. En voici quelques-unes: tafsut (le printemps), 15 furar (28février), 17 mayu (30 mai), anebdu(l’été), 17 yukt (30 août), lekhrif (l’automne), ccetwa (l’hiver), 16unber (29 novembre).
    Histoire d’un moten Afrique du Nord
    Avant d’y trouver réponse, il faut noter que dans le système lin-guistique amazigh ou, si l’on pré-fère, le système linguistique berbère, un seul mot peut être, à luiseul, tout un énoncé doté de sens.Ainsi, le vocable Yennayer est unecomposition linguistique berbèreformée des éléments «Yen» et«Ayer» avec leurs variantes suc-cessives «Yiwen» ou «Ayen» et«Ayyur» ou «Aggur». Ces va-riantes signifient respectivement«Un» ou «premier» et «Mois».Cela donne Yennayer (le premier mois) qui a aussi son prolongement dans une autre appellation, pour ainsi dire jumelle, tout au moins pour ce qui est du sens : «Tibburaussegwass», qui signifie précisé-ment «Les portes de l’année». Yen-nayer annonce ainsi la fin d’uncycle et le commencement d’un autre. Comme on le sait maintenant,Yennayer, le nouvel an berbère, estune tradition ancienne inscrite dansle calendrier agraire de l’Afriquedu Nord et qui connaît aujourd’huiun regain de vitalité. Comme pre-mier jour de l’année (aqerru useg-gas), il est marqué par des rites, desmets, des augures qui peuventdurer plusieurs jours dans une at-mosphère de fête à peu près sem- blable dans toutes les régions. Le premier jour, par exemple, dans di-verses régions du pays, on va cher-cher des branches vertes : on lesmet sur les terrasses, on en étaledans les étables. Souvent, durant ce premier jour, on ne mange que des produits végétaux. La viande estréservée pour le lendemain. On segave alors de fruits secs : figues,raisins, noix, dattes, gâteaux et bei-gnets divers. Au Maroc, par exem- ple, dans certaines régions, on mange carrément «les sept lé-gumes».
    On change tout ce qui estvieux et usé à la maison
    Les rites liés à Yennayer sont,entre autres et avant tout, «destinésà écarter la famine». Par consé-quent, le repas doit être copieux.Comme pour les labours, les ali-ments servis — blé dur, lentilles, pois chiches, fèves… — sont bouillis ou gonflés à la cuisson,«cherchem». Ce soir-là, on yconsomme de la volaille. Tous lesmembres de la famille doiventmanger jusqu’à satiété. Cette«gloutonnerie de bon augure», pour reprendre l’expression, est demise partout en Afrique du Nord,que ce soit chez les berbérophonesou les arabophones. Les forces del’invisible n’étant pas oubliéeselles non plus, la maitresse de mai-son dépose leur part, ici au gardiendu métier à tisser, là au gardien dumoulin à bras et là encore à celuidu foyer. Ce jour-là a lieu la pre-mière coupe de cheveux du garçon,et son père lui achète une tête de bœuf — afin qu’il devienne une«tête» dans la communauté — têtede bœuf donc qui sera consomméeentre membres d’une même fa-mille, amis, voisins et mendiants.Le personnage du carnaval amyar uceqquf «le vieux au tesson» (dansl’Akfadou) et amyar ajenni «levieillard porteur de bienfaits»(dans le Djurdjura), en arpentant levillage réclament eux aussi auxmaitresses de maison leur partd’aheddur, «le carré de pâte feuil-letée», et se présentent sous lesigne évident de la goinfrerie quiappelle l’abondance et la fécondité. Ce qu’il faut retenir aussi deYennayer, c’est qu’à l’occasion desa célébration, on change tout cequi est vieux et usé dans la maison.Il est de coutume, notamment, deremplacer les pierres du foyer. Ilest de bon ton aussi, lorsque arriveYennayer, que toute entreprise encours soit terminée avant l’avène-ment en question, par exemple unouvrage sur le métier à tisser.
    Similitudes entre les peuples
    Et, justement, à propos de tis-sages, de nombreuses légendes sesont tissées autour de Yennayer etdes contes sont nés d’histoiresaussi vieilles que le calendrier amazigh qui, tenez-vous bien, datede 2966 ans ! Une des légendes les plus connues est celle de cettevieille femme (Tamghart) qui, sor-tant un jour de soleil et croyantl’hiver passé, s’était moquée de lui(de l’hiver bien sûr). Elle se délec-tait. S’adressant à Yennayer, ellelui dit : «Yennayer, mon ami, tunous as quittés sans faire aucunmal.» Sans faire aucun mal, a-t-elledit ? Yennayer, furieux, demandaalors à Fourar (février), premier mois du printemps berbère, de lui prêter deux jours pour se venger.«Je t’en prie, Fourar, mon ami, prête-moi un de tes jours, que jechâtie la chèvre imprudente, en luimettant la tête dans le feu.» Fourar prêta une journée à Yennayer. Aus-sitôt le ciel se couvrit de nuages,tonnerre et éclairs éclatèrent, puisla grêle et la neige se mirent à tom- ber. Le vent de son côté brisait tousles arbres. Alors la vieille femme,qui était restée dehors avec ses chè-vres, fut transie de froid et mourut.Selon d’autres versions, la vieillefemme fut transformée en une sta-tue de pierre. C’est à la suite de cefait que le dernier jour de Yennayer est appelé jusqu’à présent «l’em- prunté».Pour terminer, on notera quecertaines de ces pratiques peuventlaisser apparaître des similitudesentre peuples, comme c’est le casdu mythe de la vieille femme quise lamente des terribles rigueurs hi-vernales que lui inflige le mois de janvier et dont la trame se retrouveaussi bien en Kabylie, en France,en Grèce, en ex-Yougoslavie ouencore en Iran et au Venezuela.Toujours est-il que la datation berbère de l’an zéro se réfère à lafois à Yennayer et à un fait histo-rique lié au déplacement, en 950avant J.-C., du roi berbère Chach-naq en route vers le delta du Nil oùil fonda la 22
    e
    dynastie pharao-nique, avec comme capitale Bou- bastis. Ainsi, les deux événements,Yennayer et le déplacement du roiChachnaq, sont couplés, car ils an-noncent la même logique d’uncommencement. Ils ont une valeur historique etculturelle certaine. Cependant,c’est l’horloge universelle grégo-rienne — du pape Grégoire XIIIqui a instauré le calendrier mo-derne en 1582 —, c’est donc cette horloge universelle qui arrive jusqu’à nous, aujourd’hui 12 jan-vier de l’an 2017.Il faut savoir que les popula-tions des trois villages de la com-mune de Béni Snouss (Ath Snous,wilaya de Tlemcen) organisent, le12 janvier de chaque nouvel an, la fête traditionnelle dite d’Ayrad(lion en amazigh) qui coïncideavec Yennayer. C’est donc une oc-casion où toutes les familles Snoussi préparent le berkoukès, les beignets, les crêpes et autres plats.Le spectacle du dit carnaval se faitdès la tombée de la nuit. Les participants à la fête passent ensemble d’une maison à une autreà Khémis, l’un des trois villagesdes Béni Snouss………………………….etc……la suite est tres longue

    • Arabe,arabe, vous focalisez trop sur les arabes , moi c’est moi et je ne m’interdit pas de pérenniser les traditions que mes ancêtres m’ont offert.

  3. Tout d’abord assegas amegaz à tous les amazighs jaloux de leur identité, de leur langue et de leur histoire. Que la terre de tamazgha se libere du joug arabo-baatho-islamiste qui la gangrène, la dépersonnalise et qui la pille jusqu’à son adn.
    Que l’état kabyle voit le jour qui sera garant de son épanouissement, de sa modernisation sur tous les domaines (mentalité, infrastructures, etc,ect…) et de la protection de tous ses enfants.
    Il ne faut pas nier que les algeriens dans leur majorité sont hypocrites, car ces derniers quand on leur donne le choix de voter entre un état démocratique et laïque et un état théocratique basé sur les lois de la charia bédouines leurs choix est vite fait.ET curieusement quand on leur donne le choix de choisir un pays d’accueil comme l’iran état islamique, l’Afghanistan ou l’occident pour émigrer ils opteront bien sûr pour les pays occidentaux.
    Pour eux tout ce qui sort de l’idéologie arabo-islamo-integriste est bid3a, haraam. La culpabilité les rongent à l’idée de ne pas choisir un état islamique car la secte bédouine leur a inculqué le fait de rejeter l’etat islamique c’est : MECREER. Malheureusement il ya des kabyles qui croient encore aux mensonges bedouins. Comme le dit l’adage : PLUS LE MENSONGE EST GRAND, PLUS LE PEUPLE CROIT.
    REVEILLEZ – VOUS BON SANG! !!!!!!!

  4. Derrière le pseudo de Lounès B se cache une stratégie: Celle qui veut un éclatement d’un pays, d’un sous continent en bantoustan faciles à manipuler.
    Vous faites le jeu du pouvoir algérien qui veut diviser pour mieux régner sur les richesses nationales. Ce même régime qui est une marionnette aux mains de puissances occidentales qui veulent d’une balkanisation de l’Afrique.
    Changer de cible pour s’attaquer l’Algérien de manière générale c’est ça faire le jeu du pouvoir algérien.

  5. C est complètement faux ce que vous écrivez, comme toujours monsieur lounes b,à recours aux mensonges et à la manipulation pour distiller son poison de la haine ….. Je suis kabyle de mostaganem ou je ai vécu toute ma vie (une quarantaine d années ) et je peux vous affirmer que les gens de mostaganem, d oran,de saida ……Jusqu a bechar ont toujours fêter yanayer comme toute les régions d Algérie, n en déplaise au menteurs ,falsificateurs ,manipulateurs de tout bord…….C’est tellement lamentable cette propagande …..J ai de la peine pour vous monsieur lounes. B….. Elle doit être terrible cette haine qui vous consume ….

  6. Les kabyles ne sont pas obligés de célébrer el mawlid monsieur l’auteur. Moi personnellement je ne célèbre aucune fête musulmane…….je célebre seulement Noêl…..et fuck limaaajbouche el hal

  7. Azul,

    On s’en fout des anegeriens!!!!!!!
    Les moutons kabites sont plus intéressés par les fêtes arabes « laid… »
    Chacun sa fête.

  8. la cause l’islam, colonisateur les berberes islamisés arabisés de force l’islam n’existait pas en afrique du nord avant l’an 700 ,c’est le probleme majeur a beaucoup de peuples non arabes .bon yennayer a tous!!

  9. yennayer est célébré partout en Algérie, nord d’Afrique et même aux iles Canaries.
    c’est une fête qui rassemble tous les algériens (de beni senousse j’usqu’a tebessa et au sud) et tant mieux,
    qui démontre l’amazighité du nord d’Afrique.
    donc ayayathma au lieu d’écrire « Les Algériens ne célèbrent jamais Yennayer » je pense qu’il faut s’en réjouir.
    yennayer n’est pas l’apanage des kabyles seulement on n’est pas les seuls berbères en Algérie.

  10. Azul . Salam . Bonjour . D’ abord , Yennayer amegaz Imazighen mara , andha malan . Tout ce qu’ a écrit Amghar est authentique . cependant , je vois que beaucoup de Kabyles dans leur lutte et rejet de L’ idéologie arabo – islamiste , vont jusqu’ çà confondre L’ islam et le Bâthisme . ce n’ est pas L’ Islam qui a empêché thamazight , de se développer , ou d’ être enseignée , c’ est le pouvoir criminel , instrumentalisant cette religion à des fins politiques , de division des citoyens , qui est l’ acteur et le maitre d’ oeuvre de ce programme destructeur . voila .

  11. Bon d’accord, Yennayer est fêté partout en afrique du nord. Mais ces populations qui se rendent comptent que leurs ancêtres sont des berbères, pourquoi continuent-elles à délaisser leurs racines? Pourquoi ne revendiquent-elles pas leur identité? Il ne suffit pas de fêter sa culture un jour et la délaisser tout le reste de l’année.

  12. On ne peut faire avancer sa cause aussi juste soit-elle si soi-même on manque de sincérité, d’objectivité et de justesse d’appréciation. C’est malheureusement le cas de cet article qui tente de déformer une réalité en insinuant maladroitement que ce rite ancestrale (yennayer) n’est fêté qu’en Kabylie. Cela est faux pour la simple raison que cette fête a toujours été commémorée dans plusieurs régions berbérophones d’Algérie. Par contre, certaines régions de Kabylie n’ont découvert ce rite que récemment à la faveur de sa médiatisation et que celles parmi d’autres régions qui ont l’habitude de le célébrer l’ont réduit à sa dimension folklorique où il est question de mets et autres victuailles préparés à l’occasion sans plus. Non, yennayer n’est pas le monopole de la Kabylie et cela est une vérité indiscutable. Défendre sa Kabylité, sa spécificité ou revendiquer sa différence par rapport aux autres ne doit aucunement nous soustraire à l’obligation d’être correcte et juste et de se comporter avec humilité. La cause des souverainistes Kabyles ne gagne rien à entretenir un nationalisme exacerbé ni à se comporter en chauvinistes ou à adopter des postures extrêmes qui ne peuvent être que contre productifs. Jamais les idées extrémistes n’ont mené loin à l’image de celles prôné par le national socialisme nazi. La Kabylie a officiellement à faire au pouvoir Algérien et non aux autres communautés de ce pays qui ne demandent qu’à se libérer elles-mêmes de ce même pouvoir même si elles ne font rien pour. Alors gardons nous de tomber dans le piège de la haine et de l’intolérance à l’égard de ceux qui sont aujourd’hui nos compatriotes et qui sait peut-être demain seront néanmoins nos voisins.

  13. Je suis Algérien et Arabe originaire de l’Oranie et j’interdirait à mes enfants de fêter cette fête païenne ! Je refuse d’être berbérisé culturellement que religieusement. Gardez vos problèmes pour votre poubelle Tizi Ouzou.

    • Si vous etes algerien libre aujourd’hui c’est bien sûr grace au courage des kabyles qui se sont combattus comme des lions pour chasser le colonialisme français remplacer aujourd’hui par le colonialisme arabo-integriste.
      Pendant que la kabylie était à feu et à sang particulièrement les ornais se demandaient wach bihoum lakbayels m3a franssa ?et ça est une réalité indéniable.
      Ayez au moins l’honnêteté de reconnaître que grâce aux kabyles vous êtes liiiiiiibre!! comme la signification du mot amazigh. Mais nous les kabyles on aspire à une kabylie libre, démocratique, laïque, progressiste.
      Vous etes des ingrats, et opportunistes qui s’agitent au gré du vent.

    • Mr Anti Romain mais c’est nous qui ne voulons plus de vous puisque l’on demande notre autodétermination . Remets les pendules à l’heure ; Aucun Kabyle ne vous oblige à suivre notre route mais Cela fait 14 siècles que vous nous obligez à subir votre inculte culture et nous ne voulons plus ni parler votre langue de bédouins ni que le seul avenir pour nos enfants soit le terrorisme islamiste . Alors la poubelle de l’histoire elle sera pour vous ,rien que pour vous les renégats !

    • @anti-Romains !.
      L’oranie est une terre berbère !. Personne ne t’oblige de fêter ma fête ancestrale !? D’ailleurs, je ne veux pas que des déchets de déscendands de colons pilleurs hilaliens apprennent ma langue ni ne fêtent les fêtes ancestrales de cette terre des Immazirens que toi et ta clique souillent et squattent depuis des siècles !. Pauvre connard, ta secte islamique et ton baragouin bédouin ne sont ni légitimes ni les bienvenus sur ma terre berbère compris L’oranie dont tu nous bassines !. L’Afrique aux africains, retourne dans ton bac à sable arabique !. Bassesse de l’humanité va…..

  14. Azul felawen/t inayer ameggaz, tudert igarzen i yal yiwen d yiwet.
    Mes fréres et soeurs dignes fils et filles de chachnaq et yugurten.
    Cessez de vous en sainger vos tympons a écouter les bêtises de certains personnes ici et ailleurs.
    Une personne qui defend le principe de fêter yennayer sans demander a ce que son identité soit reconnue n’est un tube digestif. Oranais telemceni ou autre c’est leur probléme de le fêter ou non. Nous le fêtons pas pour tuer les vollailles mais pour renouveler chaque année notre lien identitaire linguistique socioculturel et même confessionel avec nos aieux. Pour ceux qui le fêtent parceque le repas est bon vous pouvez le faire chaque jour que dieu créa.
    Pour nos fréres kabyles qui prennent cette posture pornographique de venir a la rescousse des arabes algeriens qui ne veulent de vous que être arabes comme vous je ne sais pas qu’a été votre reponse au teroriste Ahmed Chouchane quand il a appelé au génocide contre la kabylie. Vous vous déchainez contre votre propre song quand quelqu’un écrit ce que vous n’aimez pas mais vous restez comme du marbre quand un autre algerien insulte votre race votre song et votre culture. Cessez de montrez vos culs aux arabes apprenez a respecter votre chaire et votre song peut être un jour les autres races vous respecteront.
    Teghzi n’tudert i uzzar amazigh.
    Yidek ay annay aqvayli.
    Tanmirt

    • Oui je suis descendant hillalien. On a détruit votre la qal’a des hammadites et on fera pareil si vous continuez à insulté notre religion notre prophète ou essayer de vouloir nous berbérisé.

  15. oui les arabes d algerie fete yennayer d une facon mecanique comme une automobile on remplie le reservoir puis on allume le demaarreur et ca part mais il ya pas d ame amazgh la dedans, parceque si les arbes d algerie le fete comme etant des amazighs arabise pourquoi ils ne revendquent pas leur amazighite donc tout ca c est de la foutaise par consequent vous les arabes d algerie fetez votre mawlid enabawi et laissez nous feter tranquillement notre yennayer et arracher notre souverainete et encore merci Lounes B pour son article

    • Nous fêtons depuis des temps memorieux pour l’accueil du1 ère Yennayer , nous n’avons pas besoin de l’approbation ou des quiproquos de nos cousins kabyles, nous savons la fêter seule selon nos us et coutumes berbères locales. Azul felawene.

    • Tidet et anti Romain vous êtes les deux faces hideuses de la même monnaie ,aucune différence ,vous carburez au rejet et à la haine…..
      Vous n arrivez pas à admettre que d autres algériens puissent se sentir kabyles,amazigh, ou arabophone ,et n aient pas envie de mettre le feu à la maison commune malgré toute les injustices …..
      N en déplaise a anti Romain, je suis kabyle et oranais ,n en déplaise a Tidet ,je suis kabyle et profondément ALGERIEN………Je ne vous laisserai pas me dépouiller de ma part de Kateb yacine,alloula ,guérouabi,Ahmed wahbi,chérif khedam ,medjoubi ,kaki ,issiakhem ,kheda ,mâlek hadad,med dib ,alla, bali ,Baya ,ait menguellet ,tahar Fergani, et autre…..

  16. El Watan Vendredi 13 janvier 2017

    Célébrée un peu partout dans le pays
    Yennayer, la fête qui rassemble

    Conjuguée à la revendication identitaire berbère, cette célébration devient avec le temps un référent national qui unit tous les Algériens.

    Les Algériens célèbrent aujourd’hui le Nouvel An amazigh. «Tiwwura useggas» (les portes de l’année) marquent, depuis des millénaires, le début d’une année agraire que les habitants de l’Afrique du Nord espéraient féconde. Au fil des siècles, les citoyens de cette partie du globe continuent de célébrer, différemment, cette halte de l’année. Une date qui rappelle des temps anciens pour les uns, mais qui ne signifie qu’un dîner pour d’autres. Le fait est là : Yennayer ne laisse personne indifférent.

    Conjuguée à la revendication identitaire berbère, cette célébration devient avec le temps un référent national qui unit tous les Algériens. Une réalité qui se confirme avec plus de pertinence cette année. En cette année 2967 du calendrier berbère, un tabou — l’avant-dernier avant d’en faire une fête légale ? — tombe : les autorités politiques accompagnent, de la manière la plus officielle possible, les célébrations populaires de l’événement.

    Et pour donner un cachet encore plus solennel, le gouvernement fait placer la «fête» «sous le haut patronage du président de la République». Une nouvelle vitre qui se brise, même si les militants les plus irréductibles y voient une volonté du pouvoir de couper l’herbe sous le pied de ceux qui ont toujours exigé de voir cette date inscrite officiellement dans la liste des fêtes légales. Signe d’un regain d’intérêt politique à cet événement, toutes les institutions de la République y mettent leur grain de sel.

    Les médias, mais également les écoles et d’autres structures publiques chamboulent leurs programmes pour faire de Yennayer un événement. Une «prise en charge» qui intervient à un moment où tamazight est devenu «langue nationale et officielle» dans la Constitution amendée en février 2016.

    La langue de Mammeri est certes reléguée à un rôle subalterne de celui de l’arabe qui demeure «la langue de l’Etat», mais la symbolique est énorme : la décision, intervenue dans un contexte marqué par la remontée des extrémismes, notamment en Kabylie, vient satisfaire la revendication de plusieurs générations de militants de la cause identitaire.

    La surexposition de la célébration de Yennayer a forcément un impact sur la vie des Algériens. Plus que d’habitude, des citoyens de toutes les régions du pays font un effort pour que cette journée soit une fête. Preuve en est que sur les réseaux sociaux, on échange les vœux comme on le ferait pour l’arrivée du Nouvel An ou pour Moharram, le Nouvel An hégirien. Puis, les «aseggas ameggaz» se prononcent désormais dans tous les accents du pays.

    La célébration de Yennayer de cette année tranche avec des pratiques connues des Algériens depuis des décennies. Du déni identitaire qui a marqué l’Algérie depuis son indépendance, on est passé à une autre période où la reconnaissance de la langue et l’identité amazighes est — presque — devenue l’affaire de tous.

    Cela se fait souvent, chez le pouvoir, avec des a priori politiques. Mais cela a le mérite de remettre les choses dans leur cours naturel. Il ne reste aux autorités qu’à passer à l’étape suivante, à savoir faire de Yennayer une fête légale, donc chômée et payée pour tous les Algériens. D’ici là, Aseggas ameggaz à toutes et à tous !

    Ali Boukhlef el watan…

  17. Dieu ou la nature n ont crée ni les arabes ni les juifs ni les berberes ,ils ont creé l humain qui demeure en perpetuelle mutation . Avant chechnok qu y avait il?

  18. Être Berbère n’est pas forcément être kabyle. Je suis originaire de la région de Blida depuis plusieurs générations et ma famille possède un parchemin qui fait renter nos origines à une grande dynastie Berbère. Je vous rappelle que Massinissa qui a trahi Syphax est enterré à Constantine et que beaucoup de tribus Berbères, les Chlouh étaient établis dans l »ouest de l’Algérie c’est à dire Cherchel, Chenoua, Ain Temouchent…Que ces kabyles qui sont en train d’induire notre jeunesse en erreur aillent se cultiver et s’instruire sur ce qu’ils appellent l’Amazighité. Vous êtes en train de falsifier l’histoire de l’Algérie. D’ailleurs Chachnaq dont vous êtes si fiers n’est pas originaire de la Numidie. C’était un lybien.

    • mr Limité Vous commencez à vous rappeler vos origines berbères .Encore un effort et l’amnésie sera guérie;peut etre meme vous rappellerez vous votre langue berbère .Vous commencez déjà à vous sentir plus berbères que les berbères Kabyles après avoir joué les arabes plus vrais que les vrais arabes .Renégat un jour renégat toujours!

    • À tous ces arabes opportunistes qui racontent n’importe quoi, vous n’êtes pas obligés de débiter des mensonges comme à l’accoutumé, nayear est fêté uniquement par des personnes originaires des montagnes, des Immazirens pures souches. Si certains fêtaient neayer dans les régions arabophones, c’est tout simplement que ces derniers étaient d’origine Immazirens, Kabyles, chaouis etc…! À ces arabes encore opportunistes qui répondant à l’appel du mensonge de leur régime âne, dites-nous un peu comment vous fêtez neayer ?! Puisque cette fête répond à des rites et des traditions multi-millenaires qui n’ont pas varié depuis jadis, vous faites quoi au juste pour la célébration de cette dernière ???!. À ces fêtards de la dernière minute, moi, en tant qu’authentique fille d’immazirens qui n’ont jamais abdiqué leur séculaire culture, je vous dis que c’est du bulllshit, vous n’avez même idée de quoi est fait nayear !… En plus, pour pouvoir célébrer cette fête, il faut parler les langues amazighes, ces rites ne sont transmis dans la pure tradition thamazirthe et certainement pas avec des traditions bedouines chers imposteurs et menteurs.
      Nous, nous n’avons jamais fêté vos fêtes arabes, ces dernières ne font pas parti de ma culture et nous parlons vôtre baragouin arabe non plus, je ne fête que les fêtes de mes ancêtres et c’est comme ça depuis des générations !. Il faut rendre à césar ce qui appartient à César !. Les fêtes purement Immazirens appartiennent aux vrais et authentiques Immazirens !. Arrêtez vos similacres et vos simagrées, ces fêtes parce qu’il n’y a pas que nayear, il y’a aussi d’autres fêtes, dont vous n’avez jamais soupçonné l’existence, oui c’est aussi cela d’appartenir un très ancien peuple et de toute évidence, vous n’aviez jamais fait parti !. Alors à tous ces résiduels de descendance hilalienne, la Berberité avec un grand B, cela ne se décrete pas, elle se transmet par les gènes et c’est même à cela qu’on reconnaît un Vrai et Hauthentique digne ammazire, nous n’avons jamais renié nôtre mère !… Alors fêtez les fêtes apportées par vos ancêtres arabes, laissez les fêtes Immazirens aux ammazires uniquement et arrêtez de parodier ma culture pour faire plaisir à vos fossoyeurs du pouvoir !. On décide pas d’être un Amazigh, on naît et on meurt Amazigh jusqu’à la fin des temps !.

  19. Les défenseurs de l’autonomie de la « Kabylie » ressemblent beaucoup à ce lézard qui pour sauver sa peau préfère abandonner une partie de lui même, sa queue. MÉDITEZ.
    Sortez de la kabyle et visitez d’autres régions de l’Algérie et de l’Afrique du Nord pour vous rendre compte du fait que les traditions que vous pensez n’exister qu’en kabylie existent bel et bien dans toute Thamuzgha.
    Moi je suis algérien, berbère, et je crois sincèrement au melting pot des origines des mes concitoyens.
    Il nous faudra encore de longues autres années de lutte pour unir Thamuzgha en seul pays. Contrairement à ce que pensent certains autonomistes Kabyles qui veulent en faire patchwork de petits d’ours soumis au envieux et bis répétition l’histoire……

    • @dadine

      Désolé dadine de te décevoir, le lézard qui choisi de laisser sa queue au prédateur pour sauvez sa peau est un très bon exemple de leçon de vie et de survie car ce dernier a la capacité de la régénérer dans sa totalité, qui est à l’image du combat des kabyles aujourd’hui pour leur indépendance.
      les kabyles et les algeriens non pas les mêmes aspirations, les kabyles aspirent plutôt à établir un état kabyle, laïque, et démocratique, les algeriens dans leurs majorité aspirent à établir un état théocratique, vous voyez ils sont comme une chape de plomb qui nous empêchent d’avancer et d’etre nous même.
      Avant la colonisation française l’Algérie était un patchwork, et même divisé en dynastie d’ou la dynastie des hammadites qui rayonnait au Afrique du nord.
      Donc si les algeriens exultent une fois par an de fêter yannayer et le reste de l’année se cconsidèrent comme oumma 3arabia c’est leurs problèmes. Les chlouf, les chanouis, …..sont encore en état d ‘ engourdissement, car on les entend pas du tout, on sait pas ce qu’ils veulent? Qu’ils se réveillent!!!!
      Dadine il vaut mieux laisser sa queue pour sauver sa tête.

  20. Amghar Désolé de troubler votre eau à l’apparence si pure mais si votre lissage est esthétiquement parfait pour ne heurter aucune sensibilité , de facto il y a une incompatibilité impossible à résorber entre les principes ancestraux de liberté Kabyle imazighen et l’araboislamisme uniformiste Algérianniste .Aucun grand écart ne saurait les rapprocher . La bonne volonté est une chose , la réalité est tout autre.La culture araboislamiste (en bloc) ne peut se mélanger à aucune autre , elle ne peut que s’imposer ou disparaître !
    Aseggas amegggaz

  21. Aux kabyles enfermés dans la Kabylie, je dis que l’Algérie est désormais le plus grand pays d’Afrique…et il le restera. Toute l’ algerie vous appartient. Soyez fiers de vos origines et soyez fiers de votre algerianité. Beaucoup de martyrs ont donné leur sang pour ce pays et beaucoup d’entre eux sont justement des kabyles. Vous vous revendiquez descendant de Chach Naq, de Jugurtha et Massinissa qui ont reigné sur l’Afrique du Nord et vous, vous voulez reduire votre état à la rocaille de la Kabylie.

  22. Ya l’algérien, si les martyrs kabyles avaient soupçonné que leur révolution serait confisquée, ils n’auraient jamais pris les armes contre la france. Ils ne se sont pas sacrifiés pour que leurs enfants aujourd’hui se fassent embarqués par la police parce qu’ils ne veulent pas s’assimiler à des arabes. C’est en désespoir de cause que les Kabyles veulent préserver leur pays « la Kabylie » de l’assimilation parce que vous, vous ne suivez pas leur combat pour la réappropriation de cette identité amazigh commune à tous les habitants de l’afrique du nord. Les kabyles n’ont pas besoin de donneurs de leçons parce qu’ils sont en avance sur vous de plusieurs guerres. Méditez avant d’intervenir avec des reproches.

    • Qu’est que tu en sais? qui te dis que c’est martyres qui ont donner leur vie pour l’algerie je dis bien l’Algérie ne vous aurez pas traité de traître, vous voulez diviser leur Algérie qu’ils ont eu tant de mal à liberer pour la remettre au main d’un guitariste qui quémande de l’aide aux israéliens, comment pouvez suivre un homme qui s’auto proclame président dans un bistrot parisien? Qui la élus pour parler au nom des 5 millions de kabyles vivants en Algérie?

  23. Les Marocains et Les Algériens et tous Les ARABES n’aiment pas SOUHAITER ni fêter BONNE ANNÉE AMAZIGHE AUX AMAZIGHS pour une raison très simple : Par ce qu’elle repousse LEURS MENSONGES véhiculaient depuis des siècles que LES AMAZIGHS n’avaient pas de CIVILISATION avant l’arrivée DES BÉDOUINS IGNORANTS ANALPHABÈTES du SAHARA DU MOYEN ORIENT ARIDE pour apprendre aux ROIS BOCHUS I et MASSINISSA et  » LA REINE DIHYA  » ainsi que YUBA I et II et YUGHURTA et HANNIBAL BERKA… les bonnes manières de vivre !!! Franchement comment Des Bédouins Incultes,ignorants peuvent prétendre qu’ils ont appris aux AMAZIGHS ayant fondé des Empires et des Royaumes et des États – Nations comme ( L’Empire de Carthage La Numidie Les Royaumes de La Mauritanie Tangitane et Césarienne…)  » LA CIVILISATION  » …!!! Alors que LES ARABES n’étaient que Des Communautés Tribales !!! ne savaient pas qu’est ce que c’était  » UNE ARMÉE  » …

    Les Pyramides D’Égypte ont été construites par LES AMAZIGHS contrairement à la tentation de falsifier leurs Histoires…

  24. Azul je ne crois pas que les arabes feterons yenayer jamais nous on se bâts tjr pour notre identité et eux ils récolte notre sacrifices on les vois a tv4 . leurs souciés ci nous les kabyles ont travail on as le niveau hmdh a l’administration dans des hôpitaux leurs haines ci ça pourquoi.et pourtant les pays arabes savent que l’Algérie ni pas arabe je dirai un mot a tout les algériens rester algérien mais pas arabes puisque vous le n’êtes pas le Maghreb et berbères merci

  25. Bonjour, J’ai regardé dans le dictionnaire turc pour comprendre la signification du mot yenayer et depuis je reste dubitative:
    Yeni veut dire nouveau en turque et Ayr veut dire mois en turque. (donc yeni ayer soit yeneyer veut dire nouveau mois en turque)
    La question est : pourquoi les Kabyles célèbrent-ils un jour dont l’éthymologiie est turque???
    Est-ce que cette fête n’était pas à l’origine ottomane? Pouvez vous me renseigner, je ne comprends plus rien.
    Merci

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here