Le RCD fustige ses élus communaux à Aokas

3
267

BOUGIE (Tamurt) – La section du Rassemblement pour la  Culture et la Démocratie (RCD) d’Aokas n’a pas hésité à tirer à boulets rouges sur ses représentants au niveau de l’assemblée populaire communale (APC) qu’ils dirigent, par ailleurs.

Bien que le RCD soit à la tête de la mairie d’Aokas pour un deuxième mandat consécutif, les membres de la section locale sont convaincus que leur formation politique peut y rester pour un autre mandat pour peu que les actuels élus soient sacrifiés.

C’est probablement la raison pour laquelle, les dirigeants du parti au niveau local ont décidé de saisir le chef de daïra pour demander l’annulation des listes préétablies des bénéficiaires de logements sociaux et promotionnels aidés dont le quota global est de 260 logements. Ils reprochent à la commission d’attribution, dont font partie leurs élus communaux, d’avoir fait fi des critères de sélection dans l’étude des dossiers, en favorisant « des connaissances » dont quelques unes ne résident même pas dans la commune.

Il n y a pas que la section du RCD à avoir fait part de son mécontentement quant aux listes préconçues. Les élus communaux du parti rival, le FFS en l’occurrence, et un groupe de citoyens ont également adressé des réclamations aux autorités compétentes.

Amaynut    

3 COMMENTS

  1. Mesquinerie, rien que des mesquineries. Quémander des logements sociaux!!! La Kabylie a besoin de liberté, pas de cages à poules. Soyez dignes ou disparaissez!!!

  2. Quand on est un parti ou une organisation politique en sachant les conditions de sabotage que subit la Kabylie de la part du pouvoir colonialiste arabo algérien, on ne doit pas s’occuper du partage des logements sociaux, cette tâche et d’autres peuvent être largement laissées à la société civile, il y a énormément de personnes compétentes dans la société civile qui pourraient avec dévouement et efficacité prendre en charge la gestion des affaires quotidiennes, le logement, l’eau, l’électricité. En revanche, une organisation politique a pour rôle de se battre pour apporter la liberté à son peuple, de lutter pour la dignité de ses concitoyens. Ici les militants et les élus de ces partis courent exclusivement derrière de petites responsabilités dont l’objectif est de leur procurer quelques avantages matériels.

    On serait en droit d’attendre ces partis sur les points concernant le statut politique de la Kabylie, sur le statut de notre langue maternelle, sur un projet de société laïque, sur l’arrêt de l’arabisation. Rien de tout cela ne les concerne, le chefton du rcd, le jour pendant l’interview où il a traité le MAK d’extrémiste, avait osé mettre en avant que son parti le rcd, lui, avait des cadres ! c’est sérieux disait-il ! A y regarder de près, leurs cadres sont de simples moutons du parti à l’affût de mandats ou de postes objets d’avantages sonnantes et trébuchantes. Le niveau de conscience de ces dits cadres est des plus lamentables, aucun de ces « cadres » n’est capable de tenir un discours cohérent devant un parterre de citoyens. Voilà la misère politique qui est mise en avant par le rcd, mais le ffs n’est guère meilleur.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here