La Kabylie est condamnée à ne compter que sur elle-même

11
113
Kabylie
Kabylie

KABYLIE (Tamurt) – Livrée à elle-même, la Kabylie traverse une des périodes les plus dangereuses de son histoire, celle-ci étant marquée par : – Une forte dynamique de dépersonnalisation du peuple kabyle mobilisant tous les instruments idéologiques du régime colonial arabo-islamique, notamment à travers les médias lourds, les écoles, les lieux de culte, les administrations et l’ensemble des organisations de masse ;- L’accroissement de la pauvreté, des inégalités sociales, du chômage et de la mendicité; – La corruption généralisée; – La démission organisée des corps dits de sécurité qui ne sont opérationnels que pour réprimer les militants politiques  pacifiques; – L’occupation et le contrôle militaire de l’espace kabyle; – Le sabotage économique, le terrorisme bureaucratique et le chantage fiscal; – L’insécurité généralisée et entretenue, la prolifération des actes de violence : Agression et assassinat de citoyens dans l’impunité totale, et  dont le dernier en date est celui de l’étudiant H. Djamel ; -L’instrumentalisation et sous-traitance de la voyoucratie et de la terreur pour faire plier un peuple farouchement résistant ; –  La promotion outrancière  de l’obscurantisme à travers l’ensemble des institutions de l’Etat algérien (école, justice, administration) et le musellement de toute voie progressiste s’y opposant et dont le dernier exemple en date est celui du journaliste kabyle, Idir Tazrout, qui fait actuellement face au parti pris de la « justice » algérienne en faveur du salafisme ; – Les atteintes gravissimes à la liberté d’expression et d’opinion accompagnées d’accusations d’intelligence avec l’ennemi contre tout journaliste osant remettre en cause l’ordre colonial établi, à l’instar de Merzoug Touati qui risque 25 ans de prison, après le décès d’un autre journaliste dans les prisons algériennes ; – Le chantage politique contraignant les militants du MAK à renoncer à leur engagement en faveur d’une Kabylie libre en contrepartie de jouir de tous leurs droits civiques et préserver leurs emplois.

En dehors de l’arabo-islamisme, aucune colonisation idéologico-politique n’a déployé autant de moyens pour éradiquer les peuples amazighs, réussissant l’exploit de leur imposer leur propre négation au profit d’une langue, d’une culture et d’une identité de substitution habillement sacralisée, et reléguant l’amazighité des peuples d’Afrique du Nord au rang de révolus et lointains ancêtres. L’injustice dont font l’objet le Dr Kameleddine Fekhar et ses codétenus, vécue dans l’indifférence de la communauté internationale, (hormis quelques personnalités politiques), encourage le régime colonial algérien à amplifier sa politique répressive et oppressive envers les peuples amazighs qui ne se soumettent pas à leur propre extinction. Ne pas soutenir les détenus mozabites relève d’une injustice historique et inhumaine. Laisser des militants des droits de l’Homme périr en prison est une infamie qui fait déjà honte à l’humanité, puisque plusieurs détenus sont déjà morts en prison. Quant à l’élection d’un Bouteflika, ayant perdu toute faculté de « gouverner »  et toute autonomie physique, à la vice-présidence de l’Union africaine, elle constitue un indice révélateur de l’invalidité totale de cette pseudo-institution et nous rappelle à quel point les États africains demeurent des pions dociles sur un échiquier international dont ils ne maitrisent rien. Toutes les conditions sont réunies pour que prospèrent la dictature, l’injustice et la misère au détriment  de la liberté et de la dignité des peuples africains.

En Afrique du Nord, l’Algérie et le Maroc sont deux faux Etats arabes qui se disputent un pseudo leadership régional aux dépens des vrais peuples amazighs dont l’extinction est indiscutablement le vœu commun. Au sein de ces dictatures imprégnées de l’idéologie conquérante de l’Arabo-islamisme, le peuple rifain subit au Maroc ce que subit le peuple kabyle en Algérie et en tant que Kabyles libres, nous ne pouvons qu’apporter notre soutien au peuple frère du Rif qui lutte, comme le peuple kabyle, pour le recouvrement de sa souveraineté perdue. Aujourd’hui,plus que jamais, au vu des politiques lourdement assimilationnistes des faux Etats nord-africains, il est impératif que les militants amazighs qui luttent pour leur existence en tant que peuples et nations se rassemblent autour d’une organisation nord-africaine pour la défense et la promotion du droit  des peuples Amazighs à l’autodétermination. La « maghrébinisation » de Tamazgha est l’ultime étape de sa mort programmée, le « Maghreb » n’ayant jamais été autre chose que les territoires nord-africains conquis par les invasions arabes, autrement dit, le « Maghreb » que l’on nous impose aujourd’hui n’est rien d’autre que la partie occidentale du monde dit  arabe ! Enfin, au niveau international, il n’a échappé à personne que la voyoucratie se mondialise dramatiquement en portant à la tête de la première puissance mondiale un individu de la stature de Donald Trump. Ce dernier, en demandant par exemple aux anciennes puissances coloniales de « recoloniser » leurs anciennes colonies, illustre parfaitement l’état d’esprit caricatural dans lequel sombre le monde dit libre. Et que dire de la duplicité, de l’hypocrisie et de la complaisance de l’Europe vis à vis des pourvoyeurs internationaux du radicalisme religieux et de son indissociable corollaire, le terrorisme islamiste ?!   Or, les contrecoups de la scélérate politique internationale des grandes puissances se répercutent dans leur écrasante majorité sur nos peuples qui doivent comprendre une fois pour toute qu’ils ne peuvent compter que sur eux-mêmes.  La « communauté internationale », l’ONU et leur flopée de lois et traités internationaux ne servent qu’à soulager symboliquement quelques consciences, mais surtout, ils servent à conserver et à protéger les intérêts économiques  et géopolitiques des puissances dominantes. Jusqu’à preuve du contraire, aucun conflit mondial n’a jamais trouvé sa résolution à travers les instances des Nations Unies. En revanche, les découpages territoriaux, les frontières, les aires d’influences, les spoliations de territoires et les mensonges historiques ne trouvent aucune difficultés à se faire entériner par ces mêmes instances internationales, y compris quand ils sont annonciateurs évidents de génocides à venir comme ce fut les cas des Tutsi et des Hutu au Rwanda, ou encore des Touaregs et des Kurdes dont les territoires ont été dispatchés sur plusieurs Etats- nations qui leur sont hostiles afin de contrôler les richesses de leurs sous-sols au bénéfice exclusif des puissances mondiales et au détriment exclusif des peuples spoliés. Le mensonge, l’injustice, le négationnisme et le néocolonialisme règnent en maîtres absolus. Seuls les peuples sont réellement en mesure de renverser la vapeur. Le peuple kabyle est condamné à s’inscrire dans cette dynamique de libération et sa force, il ne peut la puiser que dans sa mobilisation et son union, en comptant d’abord et avant tout sur lui-même. Et à ce titre, je tiens à féliciter et à encourager tous les villages de Kabylie qui ont intelligemment renoué avec l’organisation ancestrale de nos confédérations de villages, notamment en remettant à l’ordre du jour et avec grand succès le principe de l’autogestion.

Kabylie, le 12 février 2017

Bouaziz Ait Chebib

11 COMMENTS

  1. Pourquoi le mak végète et continuera à vegeter encore longtemps ?
    Parce-que le kabyle lambda ne se sent pas concerné tout simplement.
    Le mak, a décrété que l’ennemi à abattre est l’arabo-islamisme .
    Le commun des kabyles reçoit le combat du mak comme :
    -Un combat contre l’islam et le pouvoir, qui connaît la fibre musulmane des kabyles joue sur cette corde.
    -Un allié du Maroc et de Israël

    Maintenant, si le mak veut  » changer » LE peuple, je crains qu’il ne doive changer DE peuple.

    • comme 99% des islamiste ,tu te sert de l’islam au lieu de le servir .
      lorsqu’on été petit il y avait toujours un poltron qui nous ramené sa mère après chaque bagarre ,parmi les nations se sont les arabo-musulmans qui se comporte comme des poltrons ,ils défendent leurs intérêts matériel immédiat mais ils nous parlent leur dieu de l’islam ,li siounist ,massih dajjal ….etc .
      si tu veut faire quelque chose de noble vas t’opposer a la visite de macron (fils légitime des Rothschild) a Alger (un simple candidat reçue comme un chef d’état ) ,mais non c’est le MAK qui t’intéresse c’est une cible facile .

      • « En dehors de l’arabo-islamisme, aucune colonisation idéologico-politique »…
        vous oubliez que ce machin est bien le fruit de la France qui se cache derrière.Sans elle jamais l’Algérie des fossoyeurs n’aurait existé car c’est l’intelligence et la puissance qui font le pouvoir.
        Surtout ne croyez pas que l’Afrique du nord a été envahi par les arabes fictifs alors que l’orient était peuplé par des africains dont des lieux témoignent de leur présence bien avant l’islam. Le nord n’aurait jamais été arabe sans cette France génocidaire qui malheureusement a créé un fau peuple en cachant la vérité historique pour dominer le vrai. Ce n’est pas un hasard si l’arabisation a commencé avec napoléon et l’islam outil d’aliénation est protégé par cette France rattrapée par ses monstres DONTelle a usé avant que ses créature reprennent le flambeau pour agir de concert avec ce cancer fabriqué contre les autochtones.

  2. Si on admet, cela reste à prouver, que le Kabyle lambda ne se sent pas concerné par les activités du MAK, ce n’est pas en raison de la supposée atteinte de sa fibre  »musulmane » parce que la seule fibre qui reste aujourd’hui pour le Kabyle c’est celle de la colère et du ressentiment à l’encontre de tous ceux qui l’ont berné, trahi, causé son malheur et brisé ses rêves. Par ailleurs, tu prétends défendre l’Islam en Kabylie comme si tu en es le dépositaire exclusif ou désigné comme Mufti de la région, alors tempère tes ardeurs et ravale ta foi ou ta fausse foi qui n’intéresse personne. Ici il est question de sujets temporels et non spirituels, il est question de politique c’est à dire de choses concrètes qui concernent le destin d’un peuple dans toute sa diversité cultuelle qui implique toutes les croyances du moins. L’Islam en tant que religion n’est pas en cause et à ce titre les souverainistes entendent bien le resituer à sa juste place pour le protéger de toute velléité de manipulation ou à des fins extra spirituelles et pour en finir de son usage comme fonds de commerce lucratif. Il en sera ainsi pour que la politique revienne aux politiciens de métier et la religion revienne à Dieu qui en demeure le seul dépositaire. Le MAK ne combat ni l’Islam ni aucune autre religion révélée ou non, il combat des hommes qui agissent en tyrans ou qui se croient investis de droit divin pour gouverner injustement leurs semblables. Il combat le mensonge ,l’imposture et le mépris de ceux qui s’autoproclament les représentants de Dieu sur terre. Oui, il combat une idéologie malfaisante, foncièrement rétrograde et colonialiste qu’est l’Arabo-islamisme. Quant à ses alliés, il est libre comme le vent d’en choisir ceux qui lui conviennent, il ne va tout de même pas miser sur les faux amis et faux frères du régime Algérien. L’ennemi de mon ennemi est forcément mon ami, du moins conjoncturellement. L’état d’Israël est un état respectable qui veille sur les intérêts de ses citoyens et il siège à l’ONU, quant à l’idéologie sioniste elle ne représente pas tous les juifs de la planète.

  3. ce n´est pas un sujet inetressant c´est pour faire le point sur cetain anonyme qui donne des avis souvent hors théme en l´occurence l´indépendance du pays kabyle.
    Qui dit le sionisme dit le bassizme(elbaathe)le fln n´est pas etranger á cette ideologie.
    Le baathe est une partie integrante de l´ideologie des fréres musulman.
    La quassida mouwatinoun( les chants du socialisme revolutionnaire en arabe Syrien), il y a un vers qui fait référence à l´islame, » la relgion islamique nous fratérnise dans notre combat pour la victoire » la music vienne de l´union soviatique alors que le monde se trouve a cette epoque en plein guerre froide!(l siecle passé)

  4. Ce mhenna n’intervient que pour nuire au MAK. Le MAK ne végète pas, bonhomme! Le MAK progresse chaque jour à grand pas. Tu n’as qu’à demander l’avis de la police politique pour laquelle tu travailles, toi qui intervient de l’étranger, pour te convaincre. Evidemment pour toi dans les grandes manifestations du MAK en Kabylie on n’y voie aucun kabyle, rien que des juifs. Oui le combat du MAK est mené contre l’arabo-islamisme parce que le combat de l’arabo-islamisation se mène actuellement contre l’identité kabyle. Tu te dis musulman, en réalité tu es un islamiste, un adepte de cette secte qui veut dénaturer la Kabylie. Les gens de foi prient dieu discrètement et ne mènent pas un combat politique pour imposer leur idéologie rétrograde. Je sais que tu vas répondre, mais sois franc dis-nous pour qui tu roules.

  5. En dehors de la Kabylie, tous nos frères de Tamazgha, qu’ils soient du Rif au Maroc, ou du Mzab, Chawi ou de Lybie, tous ont admis ce terme de maghreb. La « maghrébinisation » (comme il est dit dans le texte) a en effet largement entamé les esprits. Rappelons nous il n’ y a pas si longtemps, même les leader du Rcd et du Ffs, Saadi Said et Ait ahmed ont usé de ce terme de Maghreb au lieu et place d’Afrique du Nord, des vidéos existent sur le web qui témoignent de cela. Le MAK doit aller à contre courant pour réfuter tous ces symboles et accoutrements arabo islamiques que certains ont laissé, et même encouragé à, envahir la Kabylie. Il existe manifestement des Kabyles dont le niveau de conscience frise le zéro absolu (et même en dessous) qui sont encore à se demander « ouach bihoum l’MAK maa elhoukouma ? » comme si eux ne subissent pas le colonialisme algérien, à l’image de ces algériens de l’est et de l’ouest qui se posaient ce type de question à propos des Kabyles du temps du colonialisme français. Ces « Kabyles » resteront sur le bas côté de la route pendant que les forces vives de la jeunesse composées d’étudiants, de cadres et de jeunes intégrés dans la vie active, se battent pour sortir la Kabylie du joug arabo islamique algérien. Il faut aussi rappeler que le régime algérien a enfoncé une partie de la population dans l’ignorance au point de refuser la laïcité qui est le leitmotiv du MAK ou de réduire le combat noble de notre mouvement à une opinion pour ou contre la religion. Le MAK est un mouvement de libération nationale dont l’objectif unique est de libérer la Kabylie. Si les ignorants peuvent être pardonnés, ceux qui savent et qui s’opposent à l’indépendance de la Kabylie se retrouvent du côté des ennemis de la Kabylie et ils doivent traités comme tels.

  6. APPEL AU PEUPLE KABYLE.
    Je lance un appel au peuple KABYLE pour la millième fois de ne pas tomber dans le piège des Janissaires d’Alger, de ne plus participer à aucun mouvement visant soit disant à sauver l’Algérie.
    (Comme l’ont fait certains Kabyles de 1954 à 2001, nous l’avons chèrement payé).

    Actuellement une guerre fratricide se prépare pour l’intronisation d’un nouveau Janissaire, le seul peuple vivant dans cette contrée qui s’appelle « Algérie » est le peuple Kabyle, les K.D.S. sont déjà instruits pour organiser le match final dans cette région et faire des milliers de victimes. (CAP-SIGLI, ça vous dit quelque chose…!)
    S’il vous plait, pour une fois arrêter d’être de la chaire à canons pour une cause qui n’est nullement la votre.
    Laissez les baathistes et les islamistes s’entre tuer entre eux comme en 1991.
    « Les Baathistes ont détruit l’IRAK maintenant la SYRIE bientôt l’ALGÉRIE ».
    ——————————————————————————————————————
    L’aspect positif de l’action du M.A.K, c’est qu’il a dépassé la revendication identitaire et linguistique, il est passé à la revendication d’un TERRITOIRE INDÉPENDANT, nos frères les RIFIAN et les TOUAREG, sont les pionniers dans ce genre de combat pour l’indépendance, cette nouvelle approche est la seule issue pour nous libérer du régime des janissaires d’Alger et du joug arabo-islamique.
    Les hommes politiques kabyles qui croient encore en l’Algérie sont naïfs, rien qu’a regarder l’histoire récente de ce territoire qui s’appel l’Algérie, on voit que les revendications linguistiques et identitaires sont toujours combattues par les Janissaires d’Alger avec fermeté. (De l’exécution de BENAI OUALI et ses compagnons au Martyres d’Avril 2001). Bon entendeur salut!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here