Elle a encore perdu 3 points : La JSK de Hannachi s'approche de la deuxième division

4
145
HANNACHI

KABYLIE (Tamurt) – Malgré que l’équipe adverse (la JSSaoura) a terminé le match avec neuf joueurs seulement, la JSK n’a pas réussi à inscrire au moins un but pour remporter les trois points de cette rencontre à domicile, disputée au stade du 1 er novembre de Tizi-Ouzou. C’est plutôt l’inverse qui a failli se produire car les joueurs de la JSSaoura, au plus haut de leur forme, ont raté de nombreuses occasions pour marquer.

On continue  ainsi de récolter les conséquences de la gestion de Hannachi qui a kidnappé la JSK à ses enfants kabyles et l’a offerte sur un plateau d’argent au pouvoir. Un pouvoir qui a usé de tous les moyens possibles pour maintenir un statuquo qui a mené le club vers la faillite. Quant au match de ce samedi, la prestation de la JSK a encore une fois été scandaleuse. On dirait un club amateur dont les joueurs ne savent pas se frayer un chemin vers le goal de l’équipe adverse. La JSK n’a même pas pu dominer la rencontre puisque c’est l’équipe de Saoura qui a raté un maximum d’occasions pour inscrire des buts.

Pourtant, le JSSaoura  a terminé la rencontre avec seulement neuf joueurs puisqu’un premier joueur a été expulsé par l’arbitre et un deuxième, gravement blessé, n’a pas pu regagner le stade. Les trois joueurs remplaçants avaient été épuisés par l’entraineur bien avant cet imprévu. La JSK n’a pas pu tirer profit de cette suprématie numérique ajoutée aux acclamations des quelques supporters qui continue encore à croire en une chimère. Après cinq minutes de prolongation, le rideau est tombé sur cette rencontre avec un match nul de zéro partout. Restituer la JSK aux kabyles est la seule solution pour éviter le pire, la relégation et toutes les conséquences que cette chute libre pourrait entrainer.

Tahar Khellaf

4 COMMENTS

  1. Pauvre Kabylie, on place un ignare plein de pognons pour gérer un organisme, sérieusement pensez vous qu’ a long terme cela va marcher.
    Un gros problème, personne ne connait ses limites chez nous, chacun se croit capable de faire tout, il peut être coiffeur, mécanicien, boucher, informaticien, médecin, gestionnaire, …n’importe quoi y a pas de problème sinon comment expliquer que quelqu’un qui ne sait ni lire ni écrire et ce n’est pas une exagération peut il gérer une équipe
    Pauvre Kabylie

  2. Un Mobutu Sese Seko à la tête d´une équipe sportive ! éternelle allié de Bouteflika pour un engagement de 25 ans pour les Canaris .

  3. yakhi moumou Hetchnachi. Son rôle est clair comme l’eau de roche si ce n’est n’est de conduire à l’arrêt le coeur battant de la kabylie en contrepartie de sacs d’idhghimen.

  4. hanachi daghyoul,sans dignité,uryes3i yara anzer ;dakhubzizt des colons algériens,il a fait tout pour faire descnedre le flambeau de kabylie en brèche ,c’et un batar waki .
    vive jsk vive et le peuple kabyle

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here