Eliminée de la Coupe de la CAF : Hannachi a détruit la JSK

3
176
JSK

KABYLIE (Tamurt) – La JSK de Moh Chérif Hannachi a été éliminée honteusement de la coupe de la confédération africaine de football (CAF). Une prestation catastrophique du onze kabyle, qui n’a de kabyle que le nom,  a fait que le match retour, disputé au stade du 1er novembre de Tizi-Ouzou ce dimanche à 18 h, contre le T.P.Mazembé, s’est terminé par un nul (0-0).

Compte tenu du fait que lors du match aller, la JSK avait été battue par le TP Mazembé avec 2 buts à 0, la JSK  de Moh Chérif Hannachi est de fait éconduite de la coupe de la CAF. Lors du match de Tizi-Ouzou, l’équipe qui était le symbole de la Kabylie avant que Hannachi ne la détruise et ne la transforme en un véritable géant aux pieds d’argile, a fait preuve d’un manque de professionnalisme flagrant. Alors qu’en pareil contexte, la JSK devait jouer plus à l’attaque et que son adversaire, qui a commencé le match gagnant, devait se contenter d’assurer la défensive, il s’est trouvé que c’est le contraire qui s’est produit. Surtout durant la deuxième mi-temps qui a vu le club du TP Mazembé devenir plus offensif. C’est d’ailleurs le club adverse qui a dominé durant toute la deuxième manche de la rencontre. L’arbitre a même privé le TP Mazembé d’un but indiscutable après avoir sifflé un hors jeu, que les caméras de la télévision, en rediffusant l’action, ont vite fait de démentir, mettant dans la gêne les commentateurs. Ces derniers se sont vus obligés de taire cet impair de la part de l’arbitre dans le souci de ne pas ajouter de l’huile sur le feu.

Malgré le fait que la JSK, à l’instar de la majorité des symboles de la Kabylie, ont été détruits  ces dernières décennies, il n’en demeure pas moins que des dizaines de milliers de supporters kabyles n’ont pas hésité à remplir le stade de Tizi-Ouzou, ce dimanche, afin de tenter de ressusciter un symbole en lequel ils croyaient toujours. Mais   après cette ultime humiliation, les supporters kabyles savent désormais qu’il ne reste de la JSK que le souvenir lointain des années soixante dix et quatre vingt. D’ailleurs, à la fin du match, une partie des supporters n’a pas hésité à arroser les joueurs de la JSK de jets de pierres dans un ultime geste de désespoir. Un désespoir que Hannachi et ses acolytes  éprouvent toujours du plaisir à semer dans le cœur des millions de kabyles qui sont délestés ainsi d’un emblème qui leur est très cher.

Tahar Khellaf

3 COMMENTS

  1. Tant qu’il y aura des IGNARE a diriger les organismes, attendez vous a des catastrophes et ce n’est qu’un début.

  2. Hannachi n’est qu’une marionnette au service du pouvoir politique qui lui donne des ordres afin de casser la JSK et de tout ce que cette équipe représente pour les Kabyles ..
    L’équipe actuelle de Hannachi est composée de 90% de joueurs arabes et donc pourquoi voulez-vous qu’ils feront le bonheur du peuple kabyle ??? JSK voulez bien dire :Je Suis Kabyle au passé ,présentement c’est impossible si ce n’est jeunesse sportive koreîchite .

  3. Non mes frères l adversaire du jsk c ad le tp mazembe est intraitable ce dernier temps losqu il joue avec les équipes de l afrique du nord .donc il faut pas chercher de bouc émissaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here