Saïd Khellil : "Le FFS d'aujourd'hui n'a rien à voir avec celui de 1980"

9
209
said khelil

ALGÉRIE(Tamurt) – Saïd Khellil a déclaré dans une intervention publique à l’occasion de la commémoration du trente-septième anniversaire du printemps berbère que le Front des forces socialistes d’aujourd’hui n’a absolument rien à voir avec le FFS de 1980, qui avait joué un rôle déterminant dans les événements de 80, faut-il le rappeler. Saïd Khellil, qui a été premier secrétaire du FFS au début des années quatre-vingt-dix, a indiqué : « Il n’y a rien de commun entre le FFS qu’on voit aujourd’hui et celui dans lequel nous militions à la fin des années soixante-dix et au début des années quatre-vingt ».

Saïd Khellil, qui avait largement battu Saïd Sadi à Tizi-Ouzou  aux élections législatives avortées de 1991, a par ailleurs dénoncé le fait que la nouvelle constitution algérienne parle, dans son préambule, de terre arabe s’agissant de l’Algérie. Il s’agit, a ajouté Saïd Khellil d’une contre-vérité grave « avec laquelle je ne pourrais jamais être d’accord ». Saïd Khellil a également dénoncé le fait que tamazight soit reconnue comme langue officielle de deuxième collège, en quelque sorte, puisque l’article de la constitution, tel que formulé, use du terme « également » quand il s’agit de parler de tamazight langue officielle.

L’ancien détenu parmi les vingt-quatre prisonniers politiques du printemps berbère, a aussi affirmé avoir été déçu par le fait que, s’agissant de la langue arabe, la nouvelle constitution algérienne parle de la langue de l’Etat, contrairement à tamazight dont le statut demeure entièrement flou. Saïd Khellil a enfin tiré la sonnette d’alarme au sujet du fait que cette prétendue officialisation de tamazight n’ait pas été suivie de lois organiques pour permettre une concrétisation sur le terrain.

Tahar Khellaf

9 COMMENTS

  1. Monsieur, Khelil arrêtez svp votre cirque , vous avez tous un moment ou un autre soutenu ce régime et votre parti vient de confirmer une fois de plus son acoquinement avec le pouvoir arabo muslimo algéro . Ou étiez vous lorsque la constitution arabe algérienne proclamait que l’Algérie est arabe ? Il y a peine quelque jours le 20 avril 2017 , au moment même ou le Mak organise une marche , vous, vous étiez de l’autre coté de la ville dans le but de parasiter la marche avec soit disant un slogan  » les anciens chevaux de retour du ffs « comme si il n y avait d’autres journée autre que le 20 pour faire ce cirque .laissez les jeunes kabyles tranquilles ils ont en marre de vous , vous les avez conduit droit dans le mur !

  2. Enfin, un ancien cadre du FFS s’exprime timidement pour faire uniquement une comparaison à peine voillée entre le FFS d’autrefois et l’actuel. C’est très maigre venant d’un ancien  » poids lourd  » du FFS dont on s’attend à un véritable diagnostique pour expliquer le malaise qui ronge le parti. Celui-ci, excepté la période 1963-65, a toujours pratiqué une opposition stérile voire contre-productive et que pour le reste ce n’est que le contexte qui diffère. Les dirigeants du FFS, anciens ou nouveaux, devraient être mesurés dans leurs propos et se limiter aux bilans rien qu’aux bilans. Or, force est de constater que les bilans du parti sont négatifs à tous les étages et sur toutes les périodes de 1965 à ce jour. C’est un parti qui a fonctionné sur le modèle du Zaimisme pro-baathiste et qui s’est nourri à la culture de l’unicité de pensée. Sa différence avec le FLN réside dans le sigle sans plus. Qu’attendent les dirigeants et cadres honnêtes et crédibles du FFS pour dire et écrire afin d’informer et d’avertir l’opinion publique Kabyle des méandres et des duplicités d’un parti qui n’a pas été à la hauteur de leur espérance

    • Tout le monde parlent critiquent de #opinions tous sont des analystes mais le terrain ya rien Donc thamurth agui tharwla kan. Si non vous dormez manger respirerz et vous faites lkhire
      C tt.

  3. Parler pour ne rien dire est ce qui décrit le mieux cette intervention de l’ex secrétaire du ffs. Il vient tout juste de comprendre que Tamazight n’est pas le premier souci des algériens (pouvoir et peuple). Et encore ! Il n’a pas complètement compris que le peuple algérien ne veut pas de Tamazight bien qu’en sollicitant les suffrages de ces algériens en tant secrétaire du ffs il avait reçu à l’époque comme réponse : TFOUH !

    Sinon, le constat sur la supercherie algérienne au sujet de Tamazight, tout le monde l’a comprise. Après le constat doit venir en principe l’action ou la réaction. De cela ces anciens du ffs ne font rien et même ne disent rien car ils n’ont rien à dire, ils attendent que le pouvoir colonial algérien par miracle rectifié la constitution en supprimant l’article bis, en rajoutant langue de l’État, en enlevant terre arabe !!! Ces anciens du ffs pensent peut être faire peur au pouvoir par leurs déclarations ! Ceux qui travaillent à affaiblir la voix du MAK au sein du Peuple Kabyle travaillent malgré eux contre leur peuple et servent malgré eu les intérêts du pouvoir colonial algérien.

  4. Plus je vois les déclarations des politiciens Kabyles Algériens, je tombe dans un labyrinthe et je tourne au rond. Vraiment c’est du n’importe quoi et insensé ce qu’ils avancent. Certainement les choses évoluent au fil du temps on ne peut pas stationner dans les années 60 ou 80. Mais ce qui me frappe le plus c’est leur ignorance de la réalité actuelle Algérienne. L’Algérie de 2017 n’est pas celle de 1962. L’Algérie Actuelle est le fruit des 60 années d’arabisation et d’islamisation du peuple Algérien. Le seul endroit qui échappe à la règle est la Kabylie. Les politiciens qui rêvent encore d’une Algérie plurielle sont, en plus d’être humiliés par le peuple Algérien ils sont confrontés aux indépendantistes Kabyles, leurs propres frères. Pour cette raison à chaque fois, j’essaie de décoder leurs messages et leurs projets je me sens étourdi, dans l’incompréhension totale. Ces gens s’opposent systématiquement au projet d’autonomie et de libération de la Kabylie, et voient un danger pour l’avenir dans ce projet. Mais par contre ils minimisent le danger dans le projet d’extermination et d’extinction du peuple Kabyle. ???
    L’avenir les jugera, c’est ridicule on ne retiendra jamais assez des expériences du passé. Jamais j’ai pensé un jour les partis Kabyles vont se prostituer pour 400 000da/mois.

  5. Écrire n’importe qoui le printemps berbère de 1980 est l’oeuvre des étudiants glorifier des individus qui étaient des simples citoyens à l’époque relèvent de la promotion des personnes au détriment de la vraie histoire et le sacrifice des étudiants de l’époque beaucoup de gens que vous glorifiez aujourd’hui n’ont jamais mis les pieds à l’université pendant tous les événements 80 la majorité arrêtée était des membres des partis politiques ffs fuaà. ….etc mais le combats a été mené par les étudiants travailleurs enseignents de l’université de tiziouzou un jour on reviendra si vous voulez sur ses événements parce-que beaucoup essaie de travestir l’histoire comme tout les événements nationaux passe pour se positionner en héros dans ses événements

  6. « le FFS de 1980, qui avait joué un rôle déterminant dans les événements de 80 ». N’importe quoi! Tout le monde sait que le FFS, en tant que parti, n’a jamais voulu être associé aux événements du printemps berbère. Ceux qui ont pris part au mouvement, l’ont fait à titre individuel et sans couverture politique.

  7. le FFS d’aujourd’hui il court seulement derrière les postes
    aucun militantisme , aucune stratégie politique
    ses cadre sont très loin de leurs base militante

  8. Permettez moi de poser une question à l’ensemble des intervenants ,qui as structurer le FFS à partir 1978 dans la clandestinité ?Juste pour l’histoire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here