Bouteflika invite les islamistes au gouvernement

9
143
Raqi islamiste

ALGÉRIE (Tamurt) – Y a–t-il un  nouveau rapport de force entre clans au sommet de l’Etat Algérien ? Un forcing qui oblige à un retour en force des islamistes malgré leur faible récolte lors des dernières élections législatives du 4 mai dernier ? Ou bien s’agit-il plutôt de calculs politiciens, en perspective des élections présidentielles de 2019, qui seraient à l’origine de tout ce qui se trame sur la scène politique algérienne depuis plusieurs mois ?

En tout état de cause, ce qui s’est passé en ce mercredi 10 mai est intrigant. En effet, le Président Abdelaziz Bouteflika, en personne,  a chargé Abdelmalek Sellal, son premier ministre de contacter Abderrezak Mokri, le Président du parti islamiste le Mouvement pour la Société pour la Paix (HMS) pour lui transmettre le souhait du Président de la République de confier  à ce parti quelques postes ministériels dans le prochain gouvernement. L’information a été livrée par Abderrezak Mokri, lui-même, ce dimanche, lors d’une conférence de presse qu’il a animée à Alger. Abderrezak Mokri a affirmé aux journalistes que sa réponse à Sellal a été qu’il faudrait attendre la tenue du conseil de consultation (Madjliss echourra) de son parti, seul habilité à trancher sur ce genre de questions.

Après avoir été écarté du gouvernement depuis plusieurs années, les islamistes vont ainsi revenir par la grande porte alors que les dernières élections législatives ne les ont point propulsés au point de pouvoir  expliquer un tel revirement. On imagine mal des ministres islamistes siéger aux côtés de Sellal ou encore de Nouria Benghebrit. Mais en Algérie, où l’opportunisme est la première règle en politique, il faut s’attendre à tout.

Tahar Khellaf  

9 COMMENTS

  1. L ´Algerie veut imiter la monarchie Marocaine , genre de gouvernement de Benkirane pour les socialistes islamisés retrouve leur sort idéologique .

    • Non, l’Algérie n’a jamais imité personne, elle est tout simplement la société la plus intégriste de l’humanité.
      Les Algériens ne pourrons jamais se séparer des Islamistes.

      D’autre part, il faut le reconnaître, les Islamistes, ou tu leur donne ce qu’ils veulent ou ils tuent tout le monde, le « pacifisme » eux, ils ne savent pas ce que c’est.

  2. Les islamistes sont aux portes du pouvoir en algérie. S’ils sont invités aujourd’hui à prendre part c’est que le régime sait que leur influence sur la société algérienne est de loin le plus important malgré leur score officiel. Cela confirme la direction dans laquelle s’engage l’algérie, c’est à dire droit vers l’arabo islamisme. Pour la Kabylie le choix est clair : ou bien rester dans le giron algérien comme le prônent ces algérianistes de tout bord ou bien sortir de ce colonialisme qui ne doit pas son nom. Manifestement il n’ y a pas d’alternative à l’indépendance de la Kabylie. Demain la constitution algérienne sera encore plus restrictive vis à vis des valeurs Kabyles de tolérance de démocratie et de laïcité, la vie dans un Etat arabo islamique sera intolérable pour les Kabyles et surtout un enfer pour la femme Kabyle. L’algérie de demain écrasera encore plus notre identité Kabyle et notre langue. Aucun analyste au monde ne prévoit une démocratisation de l’algérie dans sens où les algérianistes l’entendent et veulent nous le vendre.

  3. Voici les postes qu’auront les arabo-sheitanistes-wahhabiites :
    L’intérieur : réprimer tous les non jeûneurs et tous ceux qui n’iront pas prier aux mosquées salafistes-wahhabittes…
    L’enseignement : interdire le français et le Tamazight , et n’enseigner que le Coran et les hadiths.
    La culture : que l’histoire arabo-sheitaniste-wahhabitte et occulter l’histoire des IMAZIGHEN et de toutes les autres nations …
    La santé : fini les soins , aller voir les imams et les charlatans et prier dans les mosquées pour croire aux miracles de guérisons …
    Bâtiments et logements : ne bâtir que des mosquées salafistes …
    La fin du pays …l’horreur …revenir au 7 eme siecle de l’époque des ignares et incultes arabes qui ne vivaient que de razzias …
    Vivement l’indépendance de la KABYLIE : raison supplémentaire …

  4. L’entrisme, à été toujours la ligne de conduite des frères Musulmans (frères chayatines) que ce soit en Egypte ( pays qui les a enfanté) ou en Turquie, ou en Algérie, Ils ne changeront jamais, ce sont les OMEYADES du XXI Siècle……. !!!

    Les pratiques des islamistes intégristes Algériens dans la conquête du pouvoir s’inscrivent dans la pure stratégie de MUAAWIYA IBNU ABI SUFIANE, dans ses trois guerres de « KORSI » avec l’imam ALI, qu’il a d’ailleurs toutes perdues… !!!

    MUAAWIYA est le premier qui a introduit la politique (le mensonge) dans l’islam et bizarrement sa devise dans les guerres qu’il a mené contre l’imam ALI « EL-HARB KHIDAA » a été reprise par un certain ABASSI MADANI dans une émission de télévision en 1989.

  5. FLN et L’islamisme c’est les deux faces de la meme pièce , il n y a rien d’étonnant de voir dans un proche avenir ABDERRAZAK MAKRI président de l’Algérie mal gérée .

  6. le terme partie islamiste n’exsiste pas a mon avis , il ya un parti politique tous cours , la classification peut se faire par la tendance Economique possible , sauf qu’on peut parler d’un programme qui favorise l’application de la loi islamque (CHARIA) chose qui n’exsite pas dans les projets des parties politique en algerie

  7. Maintenir le cap sur l´indépendance du pays kabyle ou se soumettre a la politique totalitaro-colonial de Bouteflika , vendu pour l´imposé comme président de tout les algeriens sans ou par vote meme s´il y a bcp de gens qui ne supporte plus de le voir comme président car il a dépassé les limites de redicule!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here