Halte à la répression du peuple kabyle

3
162
répression à Tuvirett
répression à Tuviret t

COMMUNIQUE (Tamurt) – Comme d’habitude et fidèle à ses pratiques de répression, le pouvoir algérien, par ses appareils de sécurité, a réprimé la marche des kabyles prévue hier le 20 mai 2017 à Tuβiret (Bouira) pour « Tuβiret taqvaylit ».

A la répression de la marche pacifique qui a été organisée le 20 avril dernier par les kabyles, dans le même endroit lors de la célébration de la double commémoration du printemps berbère 1980 et le printemps noir 2001, ces derniers répondent de la façon la plus civilisée en organisant une autre marche pacifique, tandis que la pouvoir algérien répond avec la seule méthode qu’il maîtrise : La répression. Des arrestations par centaines et des agressions contre les manifestants commis par les forces anti-manifestations pacifiques de la police et la gendarmerie, et un état de siège imposé sur la ville de Tuβiret interdisant les accès aux véhicules immatriculés 06 (Bougie) et 15 (Tizi-Ouzou).

Le pouvoir algérien reste-il toujours un mauvais élève qui ne tire pas de leçons de ses méthodes répressives ? Pourtant il est clair que c’est en commémorant avril 1980 qu’il y a eu le printemps noir 2001, et en commémorant les deux printemps 1980 et 2001 que ces deux marches sont organisées. Plus le pouvoir réprime les kabyles, plus ces derniers sont déterminés dans leur combat. Non, le pouvoir algérien a bien compris les leçons du passée. Il répond toujours par la répression car d’une part c’est tout ce qu’il sait faire, et d’autre part c’est parce qu’il est raciste.

Nous, Izmulen pour les droits des At-Mzab, dénonçons ces pratiques moyenâgeuses, indignes, utilisées par le pouvoir algérien face à toute question politique, identitaire ou des droits humains. Nous exprimons notre solidarité aux militants et aux manifestants et à tous les  kabyles, en leur souhaitant d’arracher leur souveraineté dans les brefs délais.

Vive le peuple kabyle, et Vive la solidarité inter-amazighs.

Paris le 21 mai 2017
Président d’Izmulen
Mohammed Dabouz

3 COMMENTS

  1. Les terribles atteintes aux droits de l’homme de l’Algérie que l’occident préfère ne pas voir! Sans réaction internationale, l’Algérie risque de commettre l’irréparable: un génocide en Kabylie. Cette dictature totalitaire bombe le torse et représente un immense et imminent danger pour la Kabylie qui demande le divorce.

    L’intervention des forces de sécurité à Tubirett a pour objectif la destruction d’un des élans les plus forts de défense de l’intégrité territoriale de la Kabylie. Cet élan constitue un modèle et un espoir pour tous les peuples amazighs, tant en Algérie qu’au Maroc, pour qu’émergent demain des sociétés égalitaires, émancipatrices et démocratiques. Notre destin et notre avenir sont aujourd’hui intimement liés à ces résistances en cours.

    A ces femmes et à ces hommes, qui à l’instar de Dihiya, de Massinissa et de Jugurtha, ont choisi de se lever face à l’injustice et la brutalité d’un état, il nous faut apporter tout notre soutien.

    C’est ce choix que nous devons tous faire pour défendre et soutenir le combat du MAK afin que se réalise le rêve de tous les Kabyles: l’accès à l’indépendance.

    Devant les menaces qui pèsent sur les militants du MAK qui luttent pour notre survie et qui maitrisent si bien l’art de transformer la souffrance en espoir, je lance un appel solennel à la face du monde pour éveiller sa conscience et lui rappeler son devoir d’ingérence pour défendre la liberté du peuple kabyle.

    • Monsieur ou madame Atlas ilelli,
      Le meilleur moyen d’apporter son soutien à quelqu’un est de le faire publiquement et non pas virtuellemnt avec un pseudonyme. Comme ça la personne saura qu’elle n’est pas seule. Quand vous parlez de kabyles, assurez-vous que vous avez la procuration pour le faire. Je ne me souviens pas vous avoir signer une. Bonne journée.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here