Alors qu'il devait être nommé ministre : Amara Benyounes pris de court

15
297
Amara Benyounès
Amara Benyounès

ALGÉRIE (Tamurt) – Amara Benyounes est sans doute en train de vivre les moments les plus mauvais de toute sa carrière politique, depuis l’annonce de la composition du nouveau gouvernement. Et pour cause : Compte tenu du score de son parti, le Mouvement populaire algérien (13 sièges), il était évident que la parti de Benyounes allait avoir droit à, au moins, un portefeuille ministériel surtout quand on sait que l’enfant d’Ath Ziri, près de Michelet, a continué à exceller dans l’art de la brosse, le seul qu’il semble maîtriser d’ailleurs, depuis qu’il a quitté le Rassemblement pour la culture et la démocratie.

Mais si le MPA a bien évidement eu droit à un poste ministériel, il n’en demeure pas moins qu’à la dernière minute, le choix s’est pas porté sur Amara Benyounes mais sur un autre cadre du même parti politique. Contre toute attente donc, c’est le militant du MPA, Messaoud Benagoune sur lequel les décideurs ont jeté leur dévolu concernant la « petite » part du MPA au gouvernement, qui n’est en réalité que l’ex-gouvernement à peine remanié puisque l’essentiel des portefeuilles stratégiques ont été maintenus, à l’instar de l’Intérieur, l’Education nationale, l’Enseignement supérieur…  C’est donc Messaoud Benagoune du MPA qui représentera le parti de Amara Benyounes au gouvernement au grand dam de l’ancien numéro 2 du RCD, qui a renié entièrement son passé au sein du parti de Saïd Sadi.

Messaoud Benagoune est désormais ministre du Tourisme et de l’Artisanat. Les raisons de l’exclusion d’Amara Benyounes sont nombreuses. On évoque le fait que les décideurs ont pris la résolution de ne plus nommer de chefs de partis politiques en tant que ministres. D’ailleurs, Amar Ghoul en a payé aussi le prix à l’instar de Amara Benyounes puisque, concernant la représentation au gouvernement du parti TAJ, a échu non pas à Amar Ghoul mais à Fatma Zohra Zerouati, désignée ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables. Une autre raison pourrait aussi justifier pourquoi Amara Benyounes ne figure pas dans le gouvernement de Tebboune. Il s’agit du fait qu’Amara Benyounes et El Hadi Ould Ali sont originaires de la même commune (Ait Yahia). Il ne peut pas y avoir deux kabyles de service de la même localité dans un même gouvernement.

Tahar Khellaf   

15 COMMENTS

    • Qu’est ce qu’on a fourre de Amara ben younes, votre site devient déprimant à nous rapporter les algerianiades . Depuis notre cher Saïd mekbel qui a juste commence a ouvrir les yeux pour se faire tuer quelques jours après , j’ai arrêté d’ écouter les algerianiades . Alors de grâce les gens de tamurt éviter de glisser doucement votre ligne éditoriale vers liberté et elwatan .

  1. Parait il que l’on a decouvert que sa brose etait made in Taiwan.. et les autres leurs brosses etaient manufacturer en Allemagne! Pauvre BenKhoroto!

  2. Rien d’étonnant dans cette affaire du moment qu’il a accepté qu’on lui crée un parti sur mesure dont il n’a aucune prise, d’ailleurs on peut même lui oter ce parti et mettre quelqu’un d’autre à sa place sans problème. Le comble dans tout ça c’est qu’il au courant de ces combines. Que faire maintenant que la brosse est usée ?

  3. Un incroyable harki du colonialisme arabe ,encore en plus perfide et en plus nocif que ceux hier harkis du colonialisme français,les bachaga boualem et smalla…
    Ce collabo harki de l’internationale coloniale araberie a t il un minimum de dignité pour venir fouler encore ce sol de notre terre kabyle qu il a livré dans les cadres de ses méfaits ,poings et mains liés au makhzen colonial arabe du pouvoir de bouteflika et de ses protecteurs l’armée et ses services de repression des peuples amazighs d algerie!
    Est ce un hasard si tous ces harkis du sytéme arabe colonial d alger sont issus des deux partis FFS ET RCD qui cautionnent,pour des quotas partisanes financiéres sonnantes et trébuchantes ce pouvoir kabylophobe colonial et en général amazighophobe arabe d alger?!

  4. Il faut vraiment être africain et surtout algérien pour accepter d’être :
    – Ministre du tourisme dans un pays ou y a pas de touristes,
    – Ministre du commerce , c’est une erreur, il faut lire : ministre des trabbendistes.
    – Ministre de l’enseignement : là ou pour seul apprentissage on fait réciter le coran à tous du matin au soir et du soir au matin, pour devoirs à la maison réciter des sourates, sans compter les prières nocturnes et aux aurores.
    – Ministre de l’intérieur qui devrait changer de nom pour s’appeler ministre de la répression
    – Ministre de l’agriculture et des poissons de la mer : dans un pays ou on ne sait planter que la pastèque et cueillir que des dattes, on devrait l’appeler ministre des pastèques et des dattes.
    – Ministre des affaires étrangères : c’est le ministre qui se mêle des affaires qui ne le regarde pas.
    – Ministre de la santé : oui, mais il faut aller à l’étranger se faire soigner comme le bon président algérien.
    – Ministre des relation avec le parlement : c’est lui qui veille à réveiller ces fainéants de députés et sénateurs qui passent leur temps à dormir quand ils ont fini de compter les quarante millions de patates algériennes ( DA) qu’on leur donne chaque fin de mois.
    Ministre de la justice et garde des sceaux : la justice en Algérie c’est comme le caviar , faut pas trop en demander ou vous contenter d’oeufs de lump, ou alors il faut avoir les moyens. Quant aux sceaux, parfois il faut attendre la nuit pour que l’eau arrive dans votre robinet pour pouvoir remplir les sceaux !!!.
    – Ministre de l’Environnement et des énergies renouvelables, c’est la façon éloquente dont on désigne les bouteilles de gaz car seules les bouteilles de gaz sont renouvellées.
    – Ministre des Ressources en eaux : il a installé des robinets partout ou c’est nécessaire mais de l’eau y en a pas . Il faudra attendre une deuxième indépendance avant que l’eau ne coule des robinets.
    – Ministre des Travaux publics et des transports : les chinois creusent toujours mais le train du progrès semble avoir du retard.
    Ministre de l’Habitat, de l’urbanisme et de la ville : ce ministère devrait s’appeler ministre des guitounes parce que l’arabe, le vrai, construit des grattes-ciel mais dort dans sa tente, au pied de sa tour !
    Ministre de la Jeunesse et des sports : la jeunesse est déjà vieille à la naissance, quand aux sports, il est singulier et au singulier puisque le pays n’en connait et n’en pratique qu’un qui a pour slogan: ouâne, tou, tri, viva l’âne, j’ai rit ! et je me marre encore !
    – Ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, à vrai dire et à dire vrai ministre des « hittistes », de leur emploi et de leur sécurité sociale en cas d’effondrement des murs
    – Ministre du commerce : c’est le ministre des trabendistes.
    – Ministre des Moudjahidines c’est la première profession des algériens. tous les jours il y en a qui débute dans le métier. Métier qui a beaucoup d’avenir. Tu montes au maquis le matin armé de ce que tu trouves, tu descends le soir pour réclamer les droits relatifs à la Concorde civile et te voilà Moudjahid avec rente à vie.

  5. encore une honte pour l algerie , notre pauvre pays est conduit au désastre par des voyous qui détestent notre pays et son peuple. Quel crédit accorder à des partis qui choisissent des truands , sortis d on ne sait ou , pour conduire la politique de notre pays , , pauvre colonel amirouche , pauvre abane ramdane ;pauvre ait ahmed …ou sont les dignes fils de l algerie ? Bien sur , on pourrait en dire beaucoup plus au sujet de ce vaurien du MPA et de ce chef , mais tachons de rester dugnes et ne pas nous rabaisser au niveau de leur puanteur

  6. on s’en foute de tout et de rien,le peuple kabile attent le dépot du mémorandum c’est tout qui nous interresse.
    Mass farhat Mhenni nous informe dans limmediat sa date de dépot.
    vive la ripublique de kabilie

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here