Le PPA était un parti kabyle

11
350

ALGÉRIE (Tamurt) – Le mouvement dit national en Algérie, né au début des années 1920, qui a débouché sur la guerre de libération en 1954, était, en réalité, un mouvement exclusivement kabyle. Le père de ce mouvement n’est pas Messali El Hadj, mais Imaache Amar qui est le fondateur de l’Etoile Nord Africaine, au nord de la France.

Un simple article de presse ne suffit pas pour même résumer ce long mouvement politique, mais un bref aperçu nous renseigne que même le PPA était ce qui est aujourd’hui le FFS et le RCD. C’est un parti composé que par les kabyles, mais dirigé par des Algériens! Selon Mohamed Haroun et Hocine Aït Ahmed dans leurs mémoires, sur les 3 000 militants adhérents du PPA, 2600 était des kabyles. Il ne reste que 400 adhérents Algériens, et même pour ces derniers, la plupart étaient des kabyles installés dans les régions Algérienne, comme l’Oranie.

Le PPA, principal courant politique, qui a déclenché la révolution, était appelé à l’poque « Hizb Kbayel » (comprendre parti kabyle). Les chiffres l’attestent. C’est un autre exemple concret que la guerre de libération a été menée par les kabyles. Ce sont les kabyles par exemple qui ont déclenché la guerre à Blida le premier novembre 1954 et à Oran aussi. Il est temps de rédiger la vraie histoire. Les kabyles doivent cesser de se présenter comme Algériens.

Ravah Amokrane 

11 COMMENTS

  1. nos alleux étais naïf ,le plus grand colonisateur et le plus dangereux c’étais l’arabo islamisme
    aujourd’hui on paye pour leur erreurs.

  2. C’est la vérité AMÈRE…..!!!
    Il est temps pour les Kabyles de tourner la page de l’Algérie et ouvrir celle de l’ESPOIR à travers la seule entité (le M.A.K.) capable de nous sauver d’un demain incertain d’une Algérie au bord de l’explosion.
    Faire attention, a ne pas répéter les erreurs de cette génération qui s’est sacrifiée pour léguer un territoire de 2 millions kilomètres carrés aux Baathistes Algériens.
    De ne défendre que la KABYLIE un point final.

    Les élites et le peuple kabyles doivent réagir avant qu’il soit trop tard, déjà le virus de l’intégrisme-terrorisme est largement implanté au cœur même de la Kabylie depuis plus d’une décennie….!!!
    Nous ne pouvons attendre et subir éternellement, il faut passer aux actes, il nous faut un leader politique charismatique à même de contre carrer ces invasions linguistiques et politico-religieuses par tous les moyens.
    MUHYA à dit “UGADEGH ANGHELI ANGHELI ALA-MA NENGUER DAYEN….”

  3. le PPA était non pas un parti kabyle, mais un parti de Kabyles. de service, c’est-à-dire qui ont travaillé pour les non-kabyles. Ce sont les fruits (amers) de leur travail que nous récoltons aujourd’hui. Remercions-les.

    • Le PPA était peut-être une parti kabyle mais au service d’une cause non kabyle.Le PPA majoritairement kabyle,était inspiré par le modèle jacobin français,un seul peuple et une seule langue (l’arabe artificiel).Aujourd’hui nous payons le prix des erreurs stratégiques des chefs kabyles qui ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez.En sacrifiant le peuple kabyle sous l’autel d’une Algérie une et indivisible,ils se sont fait hara kiri.
      Vive le MAK. Vive la Kabyle libre.
      Honte aux kabyles hostiles à la liberté du peuple kabyle !

  4. Nos aînés se sont, certes, trompés de combat compte tenu du contexte de l’époque, de leur ignorance de l’histoire du pays Kabyle et de l’Algérie en général, de leur niveau intellectuel limité, de leur vision étriquée de l’avenir, du fait qu’ils étaient de piètres stratèges, de l’influence de la religion musulmane sur leur mode de pensée ou même de leur naïveté. Mais tout cela ne doit-il pas servir de leçons à l’actuelle génération et celles à venir pour justement éviter de commettre les mêmes erreurs, de rectifier le tir et de resituer les choses à leur juste place. Tout Kabyle conscient des tentatives du pouvoir Algérien de le dépersonnaliser devrait mesurer toute l’importance que revêt la lutte que mène le MAK/ANAVAD dans le sens de le sauver de l’aliénation voulue, programmée et mise en application méthodiquement et sournoisement. Indépendamment qu’on soit dans le moment présent d’accord ou pas avec le MAK/ANAVD, on ne doit pas lui tourner le dos parce que ce qui compte avec ce mouvement c’est qu’il est le seul sur le terrain à lutter sur plusieurs fronts à la fois et surtout à faire avancer la cause particulièrement à l’international. Ses dirigeants, jusqu’à preuve du contraire, sont dignes de confiance parce quils demeurent fidèles à leur ligne de conduite et qui sont complètement déconnectés du pouvoir d’Alger qui ne risque pas de les soudoyer ou de leur faire retourner leur veste comme ce fut malheureusement le cas pour tous ceux (du FFS au RCD en passant par les Aarchs) qui n’avaient, hélas pas, comme le légendaire Ulis résisté aux chants malsains des sirènes du palais.

    • l’insulte et le mepris de l arabe,ne vous ont pas suffi vous vous retournez sur ceux que vous appelez vos aînés pour dire qu ils étaient naïfs et de niveau intellectuels limites!! Votre insolence et ingratitude envers ceux qui vous ont donné la vie démontre on ne peut mieux,la haine de tout ce qui algerien .Qui êtes vous donc ??je me permettrais de dire que n êtes que des taupes qui se disent savantes et illuminees ,infiltrées dans plusieurs sites pour semer la discorde entre algeriens.votre mission est vouée à l échec parole d el arabi.

      • nos aînés sont pour nous des héros, ils ne sont pas des traîtres comme ton frère le Général BELOUNIS armé par FAFA pour se maintenir sur les lieux….!!! Ensuite ce sont tes frères les baathistes BENBELLA et BOUKHEROUBA, qui ont par jalousie et racisme, donné l’ordre de les assassiner…..!!!

  5. En d’autre termes, la Kabylie risque de mourir d’indigestion, à trop vouloir mordre sur les ex territoires beyleks

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here