Pénurie d’eau en Kabylie : Les citoyens d’Ibetrounen et Tizi Rached investissent la rue

0
535
Pénurie d'eau

TIZI OUZOU (Tamurt) – La grave pénurie d’eau potable que vit la population de Kabylie pousse encore plusieurs habitants de villages et de communes des quatre coins de la wilaya à observer des actions de protestation de rue afin de dénoncer le fait qu’ils sont abandonnés par l’Etat.

Ce vendredi, c’est au tour des habitants du village Kamouda près d’Ibetrounen, dans la commune de Tizi-Ouzou, de descendre dans la rue. Les habitants de ce grand village, privé d’eau en plein été et en pleine canicule et au moment où les incendies ravagent les forêts, ont organisé une action de protestation en cette journée du vendredi, dans la matinée. Les protestataires ont carrément fermé la station de pompage d’eau située à cinq kilomètres de leur village, à savoir au village Tassadort. « On se demande comment nous sommes privés d’eau alors que la station de pompage d’eau n’est située qu’à un jet de pierre de notre village », s’est exclamé le représentant du comité de village Kamouda visiblement mécontent.

Par ailleurs, jeudi dernier, ce sont les habitants de la commune de Tizi Rached qui ont observé une action visant aussi à dénoncer la pénurie d’eau qui frappe de plein fouet leur région. Les habitants de cette commune, distante de dix-sept kilomètres au sud-est du chef-lieu de la wilaya de Tizi-Ouzou,  ont procédé, simultanément, à la fermeture du siège local de l’algérienne des eaux, de la daïra ainsi que du siège de l’Assemblée populaire communale (la mairie). Les citoyens de la commune de Tizi Rached pont souligné que l’eau n’a pas coulé des robinets depuis quinze jours. Une pénurie qui intervient au moment où Tizi Rached fait partie des communes ayant été le plus affectées par les incendies de forêt de ces derniers jours.

Tahar Khellaf

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here