Aucune femme kabyle n'a appelé à une baignade en bikini

15
801
Baignade en bikini

KABYLIE (Tamurt) – Une rumeur fait le tour sur les réseaux sociaux faisant état d’un appel d’un groupe de femmes de Bougie pour une baignade en bikini ou une baignade appelée « républicaine ». Il ne s’agit que d’une fausse information colportée par les islamistes et les proches du régime pour des raisons évidentes.

Aucune femme, ni à Bougie, ni ailleurs en Kabylie, n’a appelé à ce genre d’initiatives. Les militantes kabyles, de toutes tendances politiques, ne se dénudent pas pour exprimer une revendication. Elles ont d’autres moyens et d’autres méthodes pour s’exprimer, au lieu de se dénuder. Celles qui veulent aller à la plage sont libres et le problème de bikini ou de deux pièces ne se pose pas en Kabylie. D’autres femmes qui ne sont pas habituées à aller à la plage restent chez elles. Chacun fait ce qu’il veut en Kabylie. En dépit d’un système politique islamiste imposé par le régime colonial d’Alger, les femmes kabyles ont su garder leur liberté et elles savent bien que le problème de leur vie quotidienne ne se limite pas à un bikini.

Les femmes Kabyles militent pour la liberté en général, la laïcité et l’égalité des chances. Elles se soucient de la polygamie autorisée par le régime d’Alger, par exemple, qui est plus importante que le port d’un bikini dans une plage. Certes, les femmes qui veulent se baigner en bikini ont le droit de le faire, mais qu’elles se soulèvent, à ce moment là, dans toutes les plages d’Algérie. Pourquoi elles veulent que ce soient les femmes de Bougie qui vont revendiquer ce droit?

Ravah Amokrane 

15 COMMENTS

  1. Les femmes Kabyles sont libres de porter les vêtements de leur choix, que ce soit la mini jupe ou le bikini. C’est leur droit le plus absolu. Si des femmes Kabyles appellent à porter tel ou tel vêtement c’est aussi de leur droit. Il va de soi que l’appel à porter un vêtement n’a rien à voir avec les méthodes fascistes qui elles imposent le port de vêtement. Il n’ y a pas lieu de dénoncer l’appel à porter un vêtement ou il n’ y a au une contrainte. Pas de morale ni de leçon de morale à l’encontre des femmes qui subissent les plus grandes injustices. En effet, le code de la famille algérien frappe de son esclavagisme les femmes, et on ne voit pas beaucoup de ceux qui s’acharnent sur les vêtements mobiliser les gens contre ce code infâme. Voilà le vrai sujet, la vrai lutte, la lutte pour l’égalité en droits des femmes et des hommes, il faut oser remettre en cause la position supérieure de l’homme dans l’héritage familial au lieu de revenir à la longueur du vêtement des femmes. Si des femmes veulent se dénuder c’est leur droit, il n’ y a pas à dire que les femmes Kabyles ne veulent pas se dénuder comme si cela n’est pas de leur droit et de leur ressort. Les algériens ne sont pas bien placés pour donner des leçons de morale aux femmes kabyles, eux qui voté à une écrasante majorité pour le code de la famille esclavagiste algérien. Et il est étonnant que des Kabyles se sentent obligés de leur donner des gages de bonne morale des femmes en Kabyles en allant jusqu’à nier un prétendu appel à porter le bikini. Quel recul ! Même si on n’a pas connaissance d’un tel appel, il ne faut pas le dénoncer car il se pourrait qu’il ait lieu. Nous ne sommes pas une charrue a accrocher derrière les algériens ! Nous n’avons rien à voir avec les algériens ! Un appel à porter le bikini est aussi légitime qu’un appel à consommer des pastèques! Ce ne doit pas susciter sa remise en cause. Chacun est libre de faire ce qu’il veut. Et surtout il faut défendre cette liberté même si personnellement on n’est pas adepte ou intéressé par l’objet se cette demande. Au contraire il faut dénoncer ce qui peut porter atteinte à cette liberté.

    • Vous êtes complètement à côté de la plaque. L’article ne dénonce pas l’appel en lui même, puisque un appel du même genre s’est fait à Annaba et signé par un collectif. Cet article dénonce le fait que de façon anonyme sur les réseaux sociaux, des énergumènes veulent entraîner la femme la femme Kabyle dans un combat d’arrière garde qui ne la concerne pas, dans la mesure où, nous, nous n’interdisons pas à nos femmes de se baigner en Bikini si elles le désirent.
      Ce genre d’appel suscité certainement par les spécialistes de la manipulation, consiste à nous entraîner dans de faux débats pour nous distraire et ensuite nous singulariser stigmatiser la Kabylie encore pour des sujets qui ne méritent pas notre attention.

    • La femme Kabyle est à côté de l(homme dans tous les combats et des fois elles sont même à la pointe du combat. Pour preuve lors de la marche de Tuvirets à l’appel du MAK, les femmes étaient autant présentes que les hommes et à Azzazga la même chose.

  2. Pourquoi elles veulent que ce soient les femmes de Vgayet qui vont revendiquer ce droit?
    Parceque les femmes de Vgayet(ne sont pas les femmes kabyle?) aime se baignée, branzée, faire quelque chose du bien pour la santé, le prochaine championne olympique de la natation 200m nage libre cea serait, la Bougeote lala khadija avec son bourcat!

  3. ces histoires ne tiennent pas, un homme qui ne veut pas voir de femmes en bikini sur une plage, eh bien qu’il n’aille pas à la mer pour préserver son regard des femmes s’il se sent être gêné. Ou alors on interdit le bikini et la baignade à la mer pour les femmes. Le machisme quand tu nous tiens…

  4. Dans un pays ou l’on cultive officiellement la violence et l’obscurantisme, c’est sûr qu’appeler à une baignade en bikini apparait comme un geste osé; sinon quoi ? teghli tmegrett ?

  5. J’ai lu quelque part a propose d’un reseau d’Algerienne qui soit-disant vont a la plage en groupes d’une ou plusieur douzaine, pour ne pas subir d’harcellement, insults, voir des agressions physiques . . . Elles le font parait-il dans le secret total, jusqu’au jour de l’evenement – disent-elles pour ne pas avertir les predateurs.

    Maintenant, la possibilite’ qu’un zele’ du regime cherche a organiser la meme chose pour justement faire effet sur groupe-la est une possibilite’, ou pire encore, question de s’immisser dans la vie prive’e (dansla personne) est aussi une possibilite’,afin de legitimer ce depassement de maniere generique et mieux assoir la loi islamique – pire pour valider une regle islamique qui n’existe pas dans le chiffon, a ce propos, des lors que le sujet de la femme dans ce monde barbare est: les vendre ou acheter, les violer, les battre, les executer, etc.

    Cela dit, comme dans une course, vous vous hatez bien a parler au nom des femmes Kabyles.

    Ce que je ne vois pas naitre ou vous enttendre annoncer, c’est la formation de milices Kabyles, presents sur la plage pour repondre a toute aventure des freros officiels ou officieux d’harceler quiconque . . . j’attends que ce commentaire soit censure’, comme se le fut pour celui que j’ai poste’ sur les feux de foret … Faites-vous partie de du Majliss de Tamurt, ya cheikh ?

  6. dire qu’en kabylie chacun est libre de faire qu’il veut est une « ânerie ». C’est ce qui explique par ailleurs le désordre régnant en ce moment, avec la complicité de relais locaux. On vit en société et la liberté de chacun s’arrête là ou commence celle de son voisin. On ne peut faire ce que l’on veut. Cela est valable chez soit, mais pas dehors avec le reste de la société.

    • Il va de soi que la liberté de chacun ne doit pas empiéter sur la liberté du voisin. Mais considérer que porter le bikini à la plage (ou appeler à le porter) empiète sur la liberté du voisin c’est la plus grande des ânerie !

  7. Je suis pour la liberté de la femme …..des autres!
    Et alors, ou serait le problème ?
    El harma? thilaouine nagh ne font pas ça ? Pourquoi réagir au premier degré ? La symbolique du bikini est tout autre. Pour une fois elle est utilisée à bon escient et c’est moi , une femme kabyle qui le dit et qui le revendique

  8. Évidemment pour tuer un chien on l accuse de rage . Les informations colportées sur Facebook et les réseaux sociaux font partie de l intox et désinformation du régime pour stigmatiser la Kabylie à chaque occasion , meme si ce sont les femmes de annaba qui ont appelé à ce bain collectif en Bikini . . Meme si la plupart de nos femmes veulent leur émancipation , il n en demeure pas moins qu elles restent pudiques et puritaines , respectueuses de nos valeurs ancestrales . Nous saluons tout de même les femmes de Annaba non parcequ elles ont nagé en bikini mais pour avoir dit non à la loi des salafistes . Nos femmes n appellent pas à cela et c est tout leur honneur mais ne veulent pas tester des mineures éternelles devant l obscurantisme et régression . Cette désinformation est inventée pour justifier les feux criminels programmés par les mercenaires en uniformes lâchés par le pouvoir en Kabylie .

    • Les femmes Kabyles n’ont pas à être pudiques ni puritaines. Elles veulent avoir les mêmes droits et les mêmes devoirs que les hommes. Rien ne doit être exigé des femmes s’il n ‘est pas exigé des hommes. Les valeurs ancestrales qui font que les décisions se prennent à Tajmait d’où sont exclues les femmes et les traditions ancestrales qui font que les femmes lors d’un héritage reçoivent une part inférieure à celle de l’homme sont mauvaises et sont à bannir. Les traditions où les femmes doivent obéir à leurs maris sont rétrogrades et dépassées. Nous voulons une Kabylie moderne et une démocratie d’où ne sont pas pas exclues les femmes, et surtout nous voulons l’Egalité parfaite en droits et devoirs des hommes et des femmes. Les qualités de pudeur et de puritanisme ne sont pas pertinentes.

  9. je crois que c’est un groupe de femme d’annaba qui ont appelé pour une baiganade en bikini pour briser la peur ambiante.

  10. Controle de la kabylie en faisant recours aux  » luttes » de castes di pouvoir qui utilise les femmes et feint un mouvement emancipatosi, alors que le code de la famille libre les les femmes,mains liees aux islamistes qui sont appeles a’  » moraliser » la societe’.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here