Lors d’une conférence animée à Aokas, Belalloufi s’oppose à l’indépendance de la Kabylie

0
344
Conférence Belalloufi à Aokas

CULTURE (Tamurt) – Après la décision prise par la société civile d’Aokas de ne plus demander d’autorisations de tenue de conférences  à la cheffe de daïra, il y a eu l’organisation de deux conférences dont la deuxième est celle qui a eu lieu, ce samedi à 14 heures au centre culturel Rahmani Slimane de la localité, animée par le journaliste et écrivain Hocine Belalloufi.

Le combat démocratique en Algérie est le thème de cette conférence laquelle avait pour objectif primordial une vente dédicace du dernier livre de cet écrivain, intitulé « La démocratie en Algérie, réforme ou révolution ? ». il y a eu une forte présence des adeptes de la culture qui voulaient, surtout, connaitre la position de cet écrivain arabe par rapport à la volonté des Kabyles de se constituer en Etat indépendant.

Cela se voyait dans leurs réactions virulentes lors du débat. Il y avait une déception totale, tellement le conférencier était plutôt algérianiste. N’étant pas Kabyle, il concevait très mal l’idée de vouloir créer son propre Etat alors que la Kabylie n’a pas pu tenir le rôle qui lui était dévolu, à savoir celui d’avant-gardiste. Pourtant la Kabylie, ce qu’oublie le conférencier, n’a jamais demandé le rôle de meneur alors qu’elle demande à se retirer de cette Algérie qui ne répond pas à ses convictions. Ce jugement a fait réagir l’assistance qui a criblé de questions l’orateur. Toutefois, ce fut un débat de haute facture. Encore une fois,  Aokas n’a pas déçu.

Amaynut 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here