Lors d'une conférence animée à Aokas, Belalloufi s’oppose à l’indépendance de la Kabylie

19
219
Conférence Belalloufi à Aokas

CULTURE (Tamurt) – Après la décision prise par la société civile d’Aokas de ne plus demander d’autorisations de tenue de conférences  à la cheffe de daïra, il y a eu l’organisation de deux conférences dont la deuxième est celle qui a eu lieu, ce samedi à 14 heures au centre culturel Rahmani Slimane de la localité, animée par le journaliste et écrivain Hocine Belalloufi.

Le combat démocratique en Algérie est le thème de cette conférence laquelle avait pour objectif primordial une vente dédicace du dernier livre de cet écrivain, intitulé « La démocratie en Algérie, réforme ou révolution ? ». il y a eu une forte présence des adeptes de la culture qui voulaient, surtout, connaitre la position de cet écrivain arabe par rapport à la volonté des Kabyles de se constituer en Etat indépendant.

Cela se voyait dans leurs réactions virulentes lors du débat. Il y avait une déception totale, tellement le conférencier était plutôt algérianiste. N’étant pas Kabyle, il concevait très mal l’idée de vouloir créer son propre Etat alors que la Kabylie n’a pas pu tenir le rôle qui lui était dévolu, à savoir celui d’avant-gardiste. Pourtant la Kabylie, ce qu’oublie le conférencier, n’a jamais demandé le rôle de meneur alors qu’elle demande à se retirer de cette Algérie qui ne répond pas à ses convictions. Ce jugement a fait réagir l’assistance qui a criblé de questions l’orateur. Toutefois, ce fut un débat de haute facture. Encore une fois,  Aokas n’a pas déçu.

Amaynut 

19 COMMENTS

  1. Nous n’avons pas besoin de la bénédiction d’un arabe?….
    Ce type n’est pas concerné et il n’a aucun droit de regard sur ma terre kabyle?… Un vrai kabyle n’avait et n’a jamais de son histoire, demandé l’autorisation à un colon pour s’affranchir de sa tutelle?. Hi! Vous sortez d’où vous ?…. On s’enfout de ce qu’il pense!

  2. La kabylie à beaucoup donner pour cet Algérie au moment où les arabes disais wach bihoum zwawa ma3a nçara aujourd’hui l’indépendance elle est bénéfique pour eux pas pour les kabyles. Nous les kabyles nous avons toujours recours à l’immigration grâce à cette immigration que l’intelligence est née .aujourd’hui si nous voulons rester des rien accepter d’être algerien ( awid kan assa ana9im ourankhadmara )

  3. Il tient à la Kabylie parce que chez lui il n’est même pas considéré. Un illustre inconnu qui ne trouve tribune que chez les kabyles.

  4. Bien-entendu cet écrivain conçoit naturellement de soutenir l’indépendance du polisario représentant moins d’un million d’individus et refuser l’indépendance au peuple Kabyle fort d’une dizaine de millions de citoyens.

    On imagine mal un conférencier arabe irakien se présenter dans une ville Kurde et annoncer son refus d’indépendance aux citoyens Kurdes. La réponse de ces derniers serait à mon avis de le jeter hors de la salle. Un peuple ça se respecte ! Mais comme les nôtres se croient plus intelligents que le reste du monde n’importe quel énergumène peut même remettre en cause devant eux et avec leur silence complice notre identité et jusqu’à notre existence. Le conférencier irakien terminerait son discours avec un coup de pied au derrière, en revanche l’Algérie venu « donner » de des leçons aux Kabyles recevra du thé et des croissants. Sauf que cette « super intelligence » des nôtres nous fait stagner dans le magma arabo islamique algérien pendant que les Kurdes préparent leur référendum d’indépendance dans un peu plus d’un mois ! Quand la Médiocrité est érigée en culture…

    • Effectivement on continue de subir les insultes chez nous qui plus est de la part de ceux dont on a pas de leçons à recevoir. Pour justifier cette posture passive certains rétorqueront qu’on est respectueux de la démocratie en oubliant que les nobles principes de démocratie ne s’appliquent qu’avec ceux qui les respectent et surtout qui les appliquent pour eux-mêmes. C’est loin d’être le cas des Algériens Arabes ou autres qui n’ont pas été nourris à cette culture. Cependant, l’invitation de cet écrivain d’expression Arabe, inconnu au bataillon, est suspecte en ce sens que les animateurs du « café littéraire d’Aokas » veulent donner des signes sinon des garanties aux autorités Algériennes qu’ils sont loin de faire l’apologie des idées souverainistes et ainsi prouver leur bonne foi qu’ils ne s’intéressent qu’à la chose culturelle. Grand bien leur fasse si tel est le cas, toutefois en cas de difficultés avec ces mêmes autorités, ces animateurs n’ont qu’à faire appel aux Arabes et Chaouis Algériens pour venir les soutenir et à ce moment là ils se rendront compte qu’ils se sont gravement trompés de chemin. Il ne faut pas se faire d’illusion sur le caractère Algérianiste qui, désormais, n’a plus aucun sens sur tous les plans culturel, cultuel, identitaire, linguistique et autres et pour preuve et à titre d’exemple les médias ont rapporté l’information selon laquelle les chanteurs Kabyles sont devenus persona non grata au Théâtre Régional d’Oran et ce, depuis plus de 03 ans. Non Messieurs les animateurs du « café littéraire d’Aokas » la liberté d’expression qui est l’un des substrats de la démocratie ne peut fonctionner dans un sens uniquement tout comme vous ne pouvez continuer à cultiver une crédulité dévastatrice 55 ans durant.

  5. Ce que pensent les Corses – d’apres une missive poste’e sur Kabyle.com

    Dans une lettre envoyée à plusieurs destinataires, notamment les syndicats patronaux, le Préfet de Corse, Bernard SCHMELTZ, « prévient » :

    « Toute disposition engageant l’entreprise et visant à favoriser le recrutement ou l’accès à la formation des personnes résidant en Corse ou d’origine corse pourrait être constitutive de l’infraction de discrimination à l’embauche »

    « Il en va de même de dispositions par lesquelles il serait exigé, pour toute embauche, la maitrise de la langue et de la culture corse pour le bon fonctionnement de l’entreprise dans la région »…

    La charte pour l’emploi local élaborée sous l’égide de Jean Guy Talamoni, Président de l’Assemblée de Corse, est unanimement reconnue comme un dispositif salutaire, voire vital, pour permettre aux Corses de trouver un emploi, et d’arrêter d’aller grossir les rangs de plus en plus fournis des chômeurs et des précaires.

    Les mesures préconisées dans le document présenté hier, et les engagements forts pris par les acteurs économiques, sont de nature à sauver l’emploi des Corses, et à leur permettre de vivre dignement de leur travail. Dans ce contexte, la lettre du préfet, premier représentant de l’Etat français dans notre pays, apparaît, une fois de plus, comme une véritable provocation, et une menace intolérable visant à empêcher en Corse ce qui est déjà permis ailleurs avec l’aval des ministres français.

    Cette pitoyable manœuvre dilatoire s’inscrit dans une logique qui demeure la même depuis des décennies: interdire aux Corses de pouvoir développer leur pays, poursuivre méthodiquement, et froidement une oeuvre de décorsisation systématique en commençant par l’emploi.

    Mais aujourd’hui la société corse s’organise pour résister à la violence des règles du droit commun français qui lui sont hostiles, et les pressions, ou intimidations de tous ordres, n’y changeront rien: grâce à l’action déterminée des représentants du peuple à l’Assemblée de Corse, et à la mobilisation de tous, nous sommes en train de changer la réalité funeste qui était imposée à notre pays. Et ce changement est inéluctable.

    Les Corses devront désormais pouvoir se loger, travailler, et participer à la construction nationale d’un pays enfin maître de son avenir. Cet objectif sera poursuivi et atteint, et ce, en dépit de toutes les injonctions d’une administration étrangère dont l’action délétère n’est plus à prouver.

    Eric Simoni

  6. Wa Belhalouf retourne toi chez tes maîtres, va vendre tes ragots ailleurs, le message des kabyle est claire, séparation point barre.

  7. « La démocratie en Algérie, réforme ou révolution ? » une idéologie d´un socialiste islamisé ( le faite de prononcer révolution est détecter comme un socialiste ou communiste ) un mot favori par les Matxistes , Bolchovistes , les Chéguévaristes , les Chavez , Castro , Mitterand ,Saddamiste , Bachariste , Naceriste ……………ect , ils ont une idéologie Blockiste ( Umma ) ..

  8. pourquì se genre de cinferences ne se tiennent pas vhex les arsbes d algerie ou ils peuvent exprimer librement leur nib aloartensbce a l algerie et exprimer haut et furt leur independance vis z vis de l algerie ce viisin dans la presence en kabylie n est moins que celle de la france durant sa colinisation qui une veritable menace pour l existance de ls kabylie vive l independance de la kabylie vive le MAK ANAVAD arabe go out

  9. Les animateurs de café littéraire se trompent lourdement des adresses des invités…..des écrivains kabyles tskhliwath.

  10. Toujours la même tactique: Dissuader les kabyles de revendiquer leur indépendance! « On » leur envoie chez eux, en Kabylie quelqu’un qui pense pour eux. Les kabyles sont-ils incapables de savoir ce qui est bon, ce qu’il faut à leur pays?Ont-ils besoin de quiconque pour décider de leur sort? Si tel est le cas, il n’y aura plus de Kabylie d’ici seulement quelques années! Que veulent les habitants d’Aokas? La culture dans l’inculture d’un pays islamisé, appauvri sur tous les plans? Il est temps de choisir entre l’Algérie et une Kabylie indépendante, souveraine dans laquelle tous les kabyles seront reconnus à part entière et dans laquelle ils pourront se réaliser…y

  11. Vive la Kabylie Algérienne pour toujours. Les autres séparatistes ne plus jamais parler de ma Kabylie Algérienne. Vive la Kabylie Algérienne et vive toute l Algérie

    • Et vive l’Algérie française et vive tous les collaborationnistes et tous les harkis du monde… Vive la lâcheté et le déshonneur. Voilà votre slogan enfin dévoilé.

  12. On comprend pas très bien le sens de ce article.
    que cet algérien arabisé soit opposé à l’indépendance de la Kabylie quoi d’étonnant?
    Tous les algériens arabisé sont dans cette posture qui relève de la psychiatrie!
    D’un côté ils détestent la Kabylie et le peuple kabyle pour de multiples raisons qu’il serait long ici d »énumérer, mais en même temps ils sont hystérique à l’idée qu’on les quitte et qu’on prenne notre indépendance..
    Faut dire qu’avec les algériens arabisés on est à pas une hystérie prêt… les arabes, les vrais ceux du moyen orient, les méprisent et les ont toujours considérés comme des non arabes ce qui est d’ailleurs vrai, mais malgré cela ils s’accrochent à leur babouche de façon humiliante pour ne pas dire dégoûtante! Idem en ce qui concerne la France et l’occident pour qui ils n’ont pas de mots assez dur pour les critiquer et les mépriser, mais quand ils fuient leur pays algérien devinez où ils s’enfuient… en France et en Europe bien sur, et nombre d’entre eux qui ont la chance d’y arriver préfèrent vivre comme des clandestins voire même dans les prisons françaises ou européennes que de vivre libres chez eux sous le règne de leur roi bouteflica qu’ils ont pourtant élu majoritairement et à à qui ils vouent une dévolution sans limite… un peuple malade, dirigé par un roi malade…

    • Kabylo arabe c est facile de dire , Kabylie Algerienne , avez vous soutenu la Kabylie pendant son combat pour la démocratie, la liberté et l amazighité ? Non ! pire encore vous vous rangez toujours avec le pouvoir qui vous a endoctriné par le mensonge et la mystification, en faisant de cette terre noble la main complice de l étranger , hizb franca , Israel etc… Vous êtes un peuple incurable qui veut être arabe et salafiste , Allah issahel soyez ce que vous voulez et nous on veut être nous même -Vive la Kabylie libérée du clan de voleur d Oujda et ceux qui les soutiennent contre nous . Vous êtes Kabylo arabe pour continuer à nous tromper , fakou ! Si on est des séparatistes , vous vous êtes les pires colons . Vous pratiquez la même politique y compris les terres que vos militaires brûlent – nous en avons marre et ras le bol de vous !

  13. Azul,

    Cette personne est d’après un ancien du RCD qui l’a connu, un « beur » (franco-algérien). Il vivait en France et militait avec les maoïstes et les léninistes avant de venir en Algérie continuer cette propagnade. Comme il ne se sent peut-être même pas amazigh, il rêve d’une « révolution arabe », dans son ancien livre de propagande arabiste : [« Le Grand Moyen-Orient, Guerres ou Paix ? Plaidoyer pour une révolution arabe »->http://www.investigaction.net/fr/Grand-Moyen-Orient-Guerres-ou-Paix/%5D. Et c’est ça le problème. On s’en fout s’il n’est pas d’accord avec l’indépendance de la Kabylie. Il y a des Kabyles qui sont aussi contre, comme au RPK. Mais aller défendre en Kabylie « la révolution arabe » est insupportable. Et pour ça, il n’y a rien d’autre à faire que de lui indiquer la sortie pour retourner chez lui, ou aller convaincre ses frères arabes. Mais il n’a pu venir faire sa propagande ici que parce des Kabyles du PST ou de Louiza Hanoune le ramènent. Il faut aussi leur dire à eux d’aller défendre la révolution arabe ailleurs s’ils ne sentent plus kabyles. Y en a marre des khorotos kabyles de la « gauche algérienne ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here