Maison de la culture d’Azazga : Elle portera le nom  de Krim Belkacem

3
431
maison culture azazga

TIZI OUZOU (Tamurt) – La maison de la culture d’Azazga ou comme aiment l’appeler les responsables locaux du secteur : l’annexe de la maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou portera désormais le nom du signataire des accords d’Evian, Krim Belkacem.

Il a fallu plusieurs années pour que les responsables concernés décident, enfin, de choisir le nom de la personnalité qui figurera au fronton de cet établissement culturel flambant neuf. Les raisons de ce retard ont trait au fait que les noms ayant été déjà proposés ont été rejetés par le régime algérien. Pour rappel, il y a eu une pétition afin de donner le nom du dramaturge kabyle Mohand Ouyahia ou Abdellah Mohia de son vrai nom  à la maison de la culture d’Azazga. La pétition en question avait réuni des centaines de signatures dont des écrivains et des artistes ainsi que des hommes de culture de plusieurs disciplines. Mais le nom de Mohia semble déranger les détenteurs du pouvoir qui ne tolèrent que les personnalités qui cadrent parfaitement  avec la ligne qu’ils ont choisie au lendemain de l’indépendance.

A un certain moment aussi, le nom de Matoub Lounès avait circulé. Mais les mêmes décideurs ont fait la sourde oreille. Matoub dérange non seulement les hommes du pouvoir mais aussi certains chanteurs kabyles qui refuseront, de fait, de se produire dans une salle portant le nom du Rebelle. Et comme le régime politique algérien a besoin de ce genre de « chanteurs », il est évident que pour ne pas les fâcher, le nom de Matoub a aussi été laissé tomber. Le choix a été finalement porté non pas sur un homme de culture mais sur un combattant de la guerre d’Algérie et pas n’importe lequel. De cette manière personne ne pourra contester un tel choix. Et en même temps, les noms d’artistes kabyles proposés n’ont pas été retenus. Un pouvoir machiavélique !

Tahar Khellaf pour Tamurt

3 COMMENTS

  1. Krim Belkacem n’as rien a faire avec la culture. On a plein d’artistes et hommes/femmes de lettres qui sont partis et qui meritent que leurs noms soient places sur un batiment qui representent la culture Kabyle, maisla je ne vois aucune connection.

  2. Tant qu’à faire pourquoi ne pas l’avoir baptiser du nom de OUSSAMA Abou L’maaden. En quoi Krim BELKACEM de son vivant a t-il contribué à la promotion de la culture. Un peu de bon sens n’a jamais fait de mal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here