Le soutien du Maroc à l’indépendance de la Kabylie n'est pas effectif

4
643

TAMAZGHA (Tamurt) – Le principe de la réciprocité que devait appliquer le Maroc vis-à-vis de l’Algérie qui finance depuis 1975 le Polisario n’est pas effectif. Les rares déclarations des diplomates marocains à l’ONU sur le droit du peuple kabyle à l’autodétermination sont loin de suffire.

C’est un soutien qui n’est pas concret envers la libération de la Kabylie. Il n’est pas effectif. Le motif des interventions du Maroc est juste une manière de faire chantage à l’Algérie dans l’espoir de la voir renoncer au soutien pour le Polisario. Le Maroc préfère certainement des liens forts avec le régime arabo-islamiste d’Alger qu’avec la Kabylie. On parle même de négociations secrètes entre Alger et Rabat à propos de l’affaire de la Kabylie et de celle du Polisario. Le soutien du Maroc à la Kabylie n’est qu’un leurre. le Maroc ne reconnait pas le gouvernement provisoire kabyle, alors que le Polisario bénéficie même d’une ambassade à Alger. Les Algériens financent même une armée du Polisario et un gouvernement appelé la République Arabe Sahraouie.

Toutefois il n’est pas à écarter de voir un jour le Maroc aller vers un soutien réel pour indépendance de la Kabylie. La persistance de l’Algérie à soutenir politiquement le Polisario et de le prendre en charge financement sans aucune retenue fera peut être changer d’avis au Maroc. La Kabylie a besoin d’une reconnaissance internationale pour faire pression sur le régime d’Alger et l’obliger à accepter un référendum d’autodétermination en faveur de la Kabylie.

Ravah Amokrane 

4 COMMENTS

  1. « On parle même de négociations secrètes entre Alger et Rabat à propos de l’affaire de la Kabylie et de celle du Polisario ». Hum. Vous êtes au courant des secrets de polichinelle. Et , probablement vous avez aussi une Recette Maison.

    « La Kabylie a besoin d’une reconnaissance internationale pour… » Commencez d’abord, vous et certains comme vous, par reconnaitre ceux qui y travaillent concrètement dessus aux risques et périls de leur vie.

  2. Faut arrêter de nous ressasser que certains font, font , font du matin au soir.
    A Bruxelles, c’était bien beau de se rassembler devant l’union européenne mais avons-nous eu une délégation de reçue par ce parlement?
    Il était question que le mémorandum soit remis en septembre au SG de l’ONU? où en est-on?
    Je pense sincèrement que notre projet avancera plus avec certaines femmes qu’avec certains hommes: Kamira, Nadia, Rachida sont sur le terrain et font bouger les choses contrairement à certains qui passent leur temps à pondre des communiqués, à n’accorder aucune importance aux autres, à faire et défaire des équipes ( on élit à l’aveuglette et on s’aperçoit qu’on s’est trompés).
    Quand on parle d’indépendance de la Kabylie, il faut maitriser des chiffres, l’économie, avoir un projet global et complet sur toutes les ressources et créations, ne pas envoyer au casse-pipe certains pendant qu’on se pavane dans les bars ( 20/05 et 14/06).
    L’indépendance ne s’hurle pas à longueur de journée et d’année mais nécessite d’avoir une diplomatie forte, de prendre attache avec des parlementaires, d’être reçu par les chancelleries, de forcer les médias à médiatiser certaines situations chaotiques, d’avoir des élites qui nous représentent fièrement par leur palmarès ( sportif, culturel, artistique, médical, scientifique, recherche, économique,…).
    Oui pour l’indépendance mais Aznavour, à lui seul, a médiatisé le génocide arménien pendant que nos élites font leur business et se barrent sans prendre le soin et le respect d’écouter les autres !

  3. Beaucoup d’incohérence dans votre analyse!
    Vous essayer de trouver de la rationalité dans des régimes qui par nature sont irrationnels!
    L’état arabo islamiste algérien tout comme l’état arabo islamiste marocain n’agissent pas rationnellement mais emotionnellement! Ils sont persuadés tous les deux qu’ils peuvent gagner sur tous les tableaux, c’est le propre de tout les régime de cette nature jusqu’au boutiste qui finisent par tout perdre! Le régime algérien ne lachera jamais le palissario, car c’est une affaire « d’honneur »! C’est renier plus de 50 ans de soutien à un mouvement dont ils se moquent éperdumment, mais qu’ils soutiennent pour les raisons que chacun connait réduire le plus possible le voisin encombrant et s’accaparer de ce territoire pour avoir un accès à l’atlantique! Le régime algérien est jusqu’auboutiste, il va continuer au risque de perdre le peu de crédibilité qu’il lui reste s’il baissait son pantalon devant le Maroc devenu l »ennemi extérieur par exellence, car à sa portée et sait pertinnement que même s’il faisait une alliance de façade avec le Maroc cela ne changera rien à la détermination du peuple kabyle d’accéder à son indépendance!
    Quant au Maroc un peu plus avisé que l’algérie, il ne veut tout simplement pas bruler toutes ses cartouches et garde encore quelques cartes qu’il pourra faire valloir si l’algérie va trop loin dans son soutien au polissario.
    Bref la Kabylie doit rester en dehors de ces deux régimes crapuleux et s’amuser à les regarder se déchirer pour ses beaux yeux et que le meilleur perde !

  4. Il n’y a rien à attendre de sincère du Makhzen marocain et de la maffia algérienne. Mais pire encore sont les hypocrites islamistes. Ils les dépassent encore, en terme d’hostilité à l’amazighité. Ainsi au Maroc depuis que les islamistes du PJD sont devenus le 1er parti suite aux élections de 2011 et 2016, et dirigent le gouvernement, l’enseignement de tamazight a régressé. Le nombre d’élève apprenant Tamazight est ainsi passé de 517 000 (en 2012) à 312 000 (en 2017). Dans le même temps , le nombre d’inspecteurs de l’enseignement de Tamazight est passé de 80 à 15 (Merci pour la censure d’hier)

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here