Rejet de Tamazight par l’APN : Heureux les militants du FFS et du RCD qui n’ont rien vu !

4
247
Députés du RCD

KABYLIE (Tamurt) – Au moment où c’est le branle-bas-de combat dans toute la Kabylie, suite au rejet de Tamazight par les députés de l’APN (Assemblée populaire nationale), les deux partis essentiellement composés de kabyles, à savoir le FFS et le RCD, n’ont encore exprimé aucune réaction par rapport à cette affaire qui a poussé les lycéens à sortir dans la rue alors que les étudiants de Tizi-Ouzou le feront demain, après ceux de Bougie et Tuβiret qui l’ont déjà fait.

Les partis en question semblent plus préoccupés par les miettes de « pouvoir » que leur offre le régime en contrepartie de leur silence. Car, faut-il le rappeler, ces jours-ci, l’heure est à l’installation des nouvelles APC et APW (l’APW de Tizi-Ouzou sera d’ailleurs installée aujourd’hui, dimanche 10 décembre). Même à titre individuel, aucun cadre de ces deux partis ou élu n’a soufflé un mot sur le rejet par les députés du pouvoir algérien d’un article de la loi de Finances-2018 ayant pour but de promouvoir Tamazight, langue, culture et identité. Pourtant, dans les années quatre-vingt-dix, c’est sur la fibre sensible de l’amazighité qu’ont joué ces deux partis pour attirer les sympathies du peuple kabyle à Bougie, Tizi-Ouzou et Tuβiret.

Aujourd’hui, les choses ont foncièrement changé pour ces deux formations politiques qui se sont complètement métamorphosées alors que des dizaines, voire des  centaines, de citoyens kabyles se sont exposés à la mort pas assassinat en défendant sincèrement les idées novatrices de l’ancien temps, véhiculées par le FFS et le RCD. Heureux les militants du FFS et ceux du RCD qui n’ont rien vu !

Tahar Khellaf

4 COMMENTS

  1. Non pire !!!! ces deux partis n’ont pas votes lors de la seance sur le support financier de tamazight. Ils ont tous les deux desertes leurs postes; Oui heuruex les martyrs qui n’ont rien vus.

    • Ay Aqvayli,
      Walagh ,
      A koustim, lach’mise blonche, thakravat, souliers talien, y sont habillés comme des vigiles, nos dipitis RCDFFS. En plus ils sont tous en surcharge, pas de travail mais pondérale. Ils doivent tous faire plus que le quintal. Ils portent tous avec ostentation leur signe extérieur de richesse : le « Akerchiw », « thaalit », la bedaine, signe aussi d’hypertension, non pas intellectuelle mais artérielle. C’est la preuve qu’à l’Assemblée nationale algérienne, leur travail c’est mastiquer, mâcher, bouffer et chier ! Le vote ? C’est quand ils ont le temps.
      Les femmes, je ne dis rien…. parce que je dis jamais de mal des femmes. Mais elles sont grosses aussi !
      Nos dipitis, faut surtout rien leur reprocher de pas voter ou de voter puisque c’est les généraux, le berzidane, le premier des ministres qui « votent » à l’avance la loi dictatoriale de la république démocratique arabe et musulmane , les dipitis, eux, ne font que lever la main comme on le leur demande et quand on le leur demande sinon ils mangent et rotent, rotent et mangent et chient, et ils recommencent.
      Je vous dis comme a dit lui, Hugo Victor dans Ruy Blas :  » Bon appétit messieurs ! Ô « dipitis » intègres,
      conseillers vertueux,voilà votre façon de servir, serviteurs qui pillez la maison. Donc vous n’avez pas honte…. ! « .

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here