Une pétition pour décréter Yennayer jour férié

5
278
Yennayer Kabylie
Yennayer Kabylie

CULTURE (Tamurt) – Des écrivains et intellectuels viennent de lancer une pétition pour que la journée de Yennayer soit officiellement décrétée comme jour férié (donc chômé et payé). Parmi les écrivains qui ont lancé cette initiative qui intervient à la veille de cette fête de l’an amazigh, on peut citer Brahim Tazaghart (auteur prolifique de romans en kabyle), l’écrivain francophone Amin Zaoui, Achour Fenni (poète), Lazhari Labtar (écrivain), Lynda Koudache (romancière en kabyle) et le chercheur dans le domaine du patrimoine amazigh, Salim Souhali.

Les concernés rappellent dans le texte de leur déclaration que dans quelques semaines, l’Algérie, ainsi que tous les pays de l’Afrique du Nord célébreront Yennayer, le nouvel an amazigh. « S’appuyant sur le préambule de la Constitution qui définit l’amazighité comme l’un des fondements essentiels de l’identité nationale, et sur l’article 4 de la Constitution de 2016 qui stipule que Tamazight est langue nationale et officielle, et dans le souci de permettre des avancées effectives dans la prise en charge de cette réalité plusieurs fois millénaire, nous signataires de ce texte lançons un appel aux hautes autorités du pays afin de décréter Yennayer comme une journée de fête nationale, chômée et payée », précisent les premiers signataires de la dite pétition. Ces derniers soulignent en outre que « cette fête que célèbrent toutes les Algériennes et tous les Algériens, de l’Ouest à l’Est, du Nord au Sud est l’un des ciments de notre unité culturelle et nationale ». « La décision de faire de Yennayer une journée de fête officielle, chômée et payée renforcera la cohésion de notre nation et la mettra en phase avec sa profondeur historique », estiment les mêmes intellectuels.

Aux yeux de ces derniers, cette décision peut et doit être prise dans les meilleurs délais afin de permettre « à l’Algérie de fêter Yennayer de cette année dans la gaieté et le bonheur ». Et d’enchainer : Aujourd’hui plus que jamais, l’Etat est dans l’obligation et le devoir de remplir ses engagements envers Tamazight, dans le strict respect de la Constitution. « Ni la crise économique, ni aucune priorité politique ne doivent retarder la réconciliation de l’Algérie avec elle-même, à travers sa langue, sa culture et sa civilisation amazighe », conclut-on.

Tahar Khellaf

5 COMMENTS

  1. L’algérie n’existe plus pour les millions d indépendantistes Kabyles que nous sommes.

    Faire une pétition adressée à l’ANEdjiri est dépassée , obsolèete, contre productive voire meme trahison !!
    Tous et toutes sous les deux bannieres MAK_Anavad et URK car tout le reste est foutaise !
    Messieurs les intelectuels ressaisez vous !!!

  2.  »intelectuels » de pacotille !!

    vous dites sans honte ….  »renforcera la cohésion de notre nation »

    Plus aveugles et hypocrites que cela , j’en ai rarement lu !!

    La Kabylie est mise sur un train arabo islamique qui va droit vers l extermination totale de ce qu elle est et vous accoucez de cette pétition fade et insultante pour un peuple Kabyle qui veut vivre debout et qui ne mendie rien et surtout pas au colon algérien

    Tf….. Fellawen !!!

  3. Simple logique des choses: Dictature et oppression des Kabyles par le gouvernement Arabo-Islamiste:
    L’Algérie est officiellement « Arabe et Musulmane » depuis le !3 Septembre 1962. Si les les fêtes de Yennayer ont eu lieu depuis les temps bien avant la naissance de Jesus-Christ donc de Momo Uno, celui-cii ne les a pas mentionné dans son Coran…. donc ce sont des fêtes illégales…. et π 6 toux .
    Par contre le Couscous, qui lui aussi n’est nullement mentionné dans ce sacré bouquin , lui est bien un plat bien officiel pour ne pas dire national !
    Ǝ-miss Ṁuḥend Ṻjaεƒer

  4. Le nouvel berbère sera férié en kabyle, tous les commerces seront fermer et tous les kabyles seront de la rue pour pour porter notre identité n’en déplaise à ces pseudo intellectuels qui quémande au régime des miettes.
    L’heure n’est plus aux pleunicheries, prenez exemple sur notre jeunesse qui portent haut et fière le drapeau kabyle.
    L’heure est à l’union pour enfin nous libérer de ce carcan arabo-islamo-algerien.

  5. Nous n’avons nullement besoin de quémander à l’occupant fossoyeur l’autorisation de célébrer nôtre fête ancestrale comme nous le faisons depuis des millénaires, des temps ancestraux?. Voulez-vous aussi quémander le droit de respirer pendant que vous y’etes n’est-pas???. Puis quoi encore???…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here