Le 20 avril 1980 est une date Kabyle aussi symbolique que le 1 novembre 1954

4
1489
drapeau amazigh
drapeau amazigh

KABYLIE (TAMURT) – Le 20 avril 2020, une date sacrée pour les Kabyles, a été vécu de manière particulière, cette année, à cause du Covid-19. C’est la première fois depuis 40 ans que cette date n’a pas été célébrée et les événements du printemps noir n’ont pas été commémorés.

Mais les Kabyles n’ont rien oublié. Ils ont marqué cette date à leur manière, sur les réseaux sociaux. Aucun Algérien n’a soufflé mot sur les victimes du printemps noir. Normal, il s’agit de deux événements kabyles. Le 20 avril est une date uniquement kabyle, même si à l’époque, les Kabyles revendiquaient la démocratie pour toute l’Algérie, en vain. Non seulement, es Algériens n’avaient pas soutenu les Kabyles, mais ils se sont opposés à leur projet en apportant leur soutien indéfectible au régime du parti unique. C’était exactement comme en 1963 lorsque Aït Ahmed avait tenté de stopper le clan d’Ouejda. Les Kabyles se sont retrouvés seuls. Encore loin dans l’histoire, le premier novembre 1954, était une date exclusivement Kabyle.

Sur les 11 000 combattants de l’ALN, plus de 10 000 étaient des Kabyles. D’ailleurs, la guerre n’a été déclenchée qu’en Kabylie et par les Kabyles seuls. Les archives existent à ce jour. Aujourd’hui, en 2020, ces mêmes Kabyles, qui avaient fait plier la France, peuvent faire reculer une république bananière comme l’Algérie dont la seule idéologie est l’arbo-islamisme.

Nadir S.

4 COMMENTS

  1. Cette date est la continuité naturelle. Il n y a pas de peuple sans son identité. boukharouba et benbella tous deux agents du Caire ne pouvaient exister qu’en créant un mur entre institution et culture. En effet c’est seule la Kabylie a dit non à la dictature naissante et biensur le massacre d’Etat de 63 en est la preuve matérielle de cette antinomie. Le kouliglis avait pour mission d’occulter la personnalité pour asseoir le devoir-etre arabe. Depuis malgré le flot de milliards $ en fonds propres et des subventions venues des saoudiens l’assimilation par islam interposée n’a pas eu lieu. Pas un seul pas en arrière l’identité ne peut etre sujette au compromis et l’Etat est son étalon, tant que l’Etat est servi en arabe on a pas à nous glorifier. La lutte continue.

  2. Les minarets des mosquées hélas aujourd’hui très répendues en kabylie, sont autant de relais par lesquels les arabo-islamistes déversent leur poison mental, affirment leur domination, tout en écrasant le peuple kabyle, soumis à cette oppression permanente. La kabylie est une terre conquise, et mise sous scellé.

  3. Avec le cour du baril de pétrole à moins de 14 dollars, et une économie exclusivement basée sur ses exportations de gaz et de pétrole, je ne vois pas très bien comment les choses pourraient encore s’arranger en Algérie, dont les dirigeants imposteurs et incompétents n’ont jamais entrepris ni de développer le pays, ni de développer et surtout de diversifier l’économie. C’est le pays le plus mal géré au monde, et on en mesure toutes les conséquences désastreuses.

  4. L’huile d’olives est plus cher que le pétrole Hahahaha et oui bientôt nos pierres seront plus cher que leurs fortunes ….

    Quand aux minarets, il faut les utiliser pour les appels aux tajemaat et le problème sera réglé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here