Kamel Daoud règle ses comptes

10
4667
Kamel Daoud
Kamel Daoud

CONTRIBUTION (TAMURT) – Kamel Daoud voue un mépris sans limite au combat amazigh. Il incarne l’antithèse de la pensée d’IDIR à qui il vient de rendre hommage. En tant que militant kabyle, je suis inquiet. Il nous charge, un bâton à la main.

Sur les pages du journal algérien liberté, Daoud Kamel, trahi par sa pensée, saisi l’occasion pour ainsi régler ses comptes avec les militants de l’identité amazigh. D’une subtilité déconcertante et conspirationniste, il s’est arrangé, en substitution à l’hommage prétendument rendu, de glisser, pas son point de vue, mais son mépris au combat de toute une vie d’Idir.

En expert manipulateur de la phraséologie, comme pour chasser ses démons, il fait porter à Idir un dessein complètement aux antipodes de son vécu.
Dans une société inégalitaire, ce parti-pris, que beaucoup qualifient de point de vue, décliné en hommage, pue la malhonnêteté intellectuelle à plusieurs égards.
1- il parle de guerre là ou un intellectuel sincère aurait parlé de répression. Un magicien de mots qui ne pointe pas les maux, commet un affront à l’universalisme et à l’humanisme d’Idir.

2- le comble de l’ironie, il condamne ceux qu’il nomme  » Famille identitaire », les accuse d’avoir défini l’amazighité par l’exclusivité, comme si cette famille disposait de pôles d’influences, de lobby ou même d’arme nucléaire pour imposer son dictat sur des populations délestées de leurs identités. Idir toute sa vie durant, n’a jamais cessé de revendiquer son identité. Il fut mainte fois traité de raciste pour le simple fait de dire qu’il était amazigh ou kabyle, comme nous tous d’ailleurs. Pour faire bon chic bon genre, Daoud intime à la famille identitaire de s’écraser. Cependant, il les cloue au pilori et les accuse de vouloir s’imposer aux autres. Il leur dénie le simple droit d’exister.
Boumediene le faisait avec la force de ses sbires, Daoud à la force de sa plume.

3- par l’intrigue et l’intelligence, Daoud surf sur les ignorances. Et cela Idir l’avait à plusieurs occasions dénoncé. Il nous impose, tel un justicier au-dessus de tous, l’inventaire des malheurs subis et des vies perdues. Pour ce faire, il convoque la trilogie polaire à qui il porte l’entière responsabilité de son inventaire et qu’il condamne sans équivoque. Il met dans le même sac et sur le même banc les accusés de cette trilogie.
– En premier, il convoque l’islamisme qui compte à son actif plus de 200 000 morts et tue encore.
– En second, il appelle à la barre la famille des « Martyrs» celle-là même qui a confisqué toute une révolution, s’est taillée une histoire, dispose d’un Etat, d’une armée, de toute les richesses du pays, qui fait et défait les présidents et a même le droit de vie et de mort sur ses sujets.
– En dernier, il charge les militants de l’identité amazigh qu’il désigne par les « ancêtres ».
Ces militants traqués comme des bêtes par les deux premiers, sont molestés et dépossédés de leur culture, de leur identité, de leur terre, ils sont réprimés, emprisonnés parfois tués. Ils n’ont ni constitution ni armée. Ils n’ont tué personne, ne sont responsables d’aucun méfait ni violence.

Et pour mieux enfoncer le suppositoire, il nous suggère de construire l’avenir en sacrifiant le combat d’une génération, celle justement d’Idir.

Tiger Azul

10 COMMENTS

  1. Son role est le lien sémantique avec la France-arabie. Le régime l’a désigné comme trait d’union avec les francais, le nom daoud est vite capitalisé pour séduire les juifs. Or il y a une grande difference entre Juifs solides et judaisés par opportunisme comme l’ont été les juifs-arabes ou les demi-turcs.
    Il cite les ancetre pour passeiser l’Amazighité et actualiser l’arabisme. Comme si nous devrions croire que l’arabisation est un sacrifice utile à la nation, qui devient de plus en plus un espace géogrphique sans grande importance. C’est une demarche qui continue droit dans les pattes de benbadis. Le ver est dans le fruit, disons lui disons au diable soit le fruit. On ne fait pas de compromis sur l’identité, un francais n’est pas un Canadien ni un Suisse ou un belge. Preparons le boycott de la reformette.

  2. Bien dit! c’est la meilleur reponse au torchon de Daoud que j’ai lu jusqu’a maintenant. Ces arabo-baatho-islamistes, inclus Daoud, n’arreteront pas de nous reprocher d’etre Amazigh et surtout Kabyle car on est comme une arete en travers de leur george , au lieu que l’on soit leur tete de pont dans tous les domaines. Qu’ils regardent l’histoire millenaire de la region et voit qui l’as place sur les tablettes historiques de l’humanite. Aucun Arabe.. rien que des Imazighen!

  3. Azul.

    A travers l’écrit de Kamel Daoud, que je viens de lire intégralement ( https://www.liberte-algerie.com/actualite/puissions-nous-un-jour-guerir-comme-idir-338323), on comprend, que les motivations sont autres. La vérité est ailleurs, comme on dit. Sinon, comment expliquer un tel concours de circonstances, une telle coïncidence, un tel heureux hasard : profiter de la mort d’Idir pour sortir du bois et tenter d’intimider « les identitaires », en leur intimant l’ordre de se taire, au moment même où ses maîtres d’Alger viennent de voter une loi criminalisant toute revendication identitaire. Kamel Daoud n’est-il pas seulement « le signe » avant-coureur de ce qui se prépare contre « les identitaires » : un massacre à huis-clos qui ne saurait tarder? A t-il reçu des ordres? A t-il été activé pour sonner l’hallali?

    Histoire à suivre…. Et ad taâqel Fad’ma argaz-is!

    3 – parler d’Idir comme il l’a fait donner à penser qu’il l’a côtoyé, qu’il le connaît à fond, au point de cerner même sa psychologie. Or tout le monde sait (les « identitaires, en tout cas) qu’il n’en esrt rien.

  4. Franchement ayatmatan, je ne comprends pas comment ce journaliste arrive à être invité sur les plateaux de télé françaises. Son texte concernant Idir, sur le journal « Liberté » est d’une pauvreté de langage extrême. Une suite de mots et d’anathèmes pour dire une chose et son contraire. Pour la circonstance, Il encense Idir dont il ne parle ni ne comprend la langue, et insulte sa grande famille kabyle, se posant en donneur de leçon et champion du nationalisme étriqué algérien. Usant d’un raccourci méprisant, il amalgame les victimes et leurs bourreaux. D’après lui, les centaines de morts kabyles depuis 1963, ont le même statut et sont du même côté de la barricade, que le régime et sa famille révolutionnaire et ses rejetons islamo-terroristes. Tout se passe comme si, c’est nous les kabyles, qui voulons imposer notre langue, nos us et coutumes au reste de l’algérie arabo-musulmane, alors que depuis 1962, nous subissons le dictat de ce régime totalitaire qui veut nous arabiser de force. Cet opportuniste n’a certainement jamais écouté Idir, en voulant lui faire endosser de force l’habit de l’algériannité avant celui de sa Kabylie natale. Il existe des dizaines de vidéos dans lesquelles Idir déclare qu’il est politiquement pour une autonomie régionale de la kabylie et si le régime ne l’accepte pas, il disait qu’il était pour une consultation de la population kabyle pour savoir si elle devait rester dans le giron algérien ou prendre ses distances. Ce qui n’est pas compréhensible c’est de voir un journal qui s’appelle Liberté, possédé par un kabyle ouvrir ses colonnes à quelqu’un qui nous dénie notre liberté de choix parce qu’elle ne cadre pas avec sa propre conception.

  5. Les identitaires chez cet écrivaillon sont forcément Kabyles .Les mutants nationalo araboislamistes eux s’identifient aux arabes d’Orient sans problèmes pour Daoud quitte à imposer au reste de la population leur identité travestie au nom d’une unité de façade. Cela a pour nom Suprématisme. Evidemment ils n’on rien à défendre eux , vu que «  »l’Etat les protège » » et que leur langue est de droit divin (langue du prophète ) Nul besoin d’autre légitimation. Aucun argument humain ne peut contrer un Dieu qu’ils ont arabisé et qu’ils ont accaparé pour diviser notre peuple autrefois uni sous la bannière de l’Amazighité. En Algérie on a donc le droit de faire semblant d’être ce qu’on n’est pas mais pas de paraître tel que l’on est . C’est la définition même de  » l’hypocrisie qui est l’hommage du vice à la vertu  » (F de la Rochefoucauld) .

  6. L’hommage planétaire rendu au digne fils du Djurdjura et de l’Algérie qu’était feu Idir, la reconnaissance du caractère universel de ses oeuvres ont visiblement bousculé notre journaliste-écrivain au point de lui perdre tout bon sens…
    Pas de quartier! Même quand il s’agit de mort d’Homme (et quel homme!) l’écrivain tourmenté sort sa plume pour créer des maux…des maux contre lesquels notre éternel Idir par sa douceur, sa sagesse et son intelligence nous a immunisés il y’a bien longtemps.

  7. Azul! J’ai également lu la rubrique de Kamel Daoud. Sa consistance est insipide, plate, et ne casse pas les briquettes, en somme presque vulgaire et indigne d’un écrivain qui pretend ouvrir les yeux à nous autres à qui on ne la fait plus. Est il utile de lui faire rappeler l’historique de la période poste independance de 62 à nos jours pour lui rafraîchir un peu la mémoire? a t-il en tete le bilan oh combien macabre commis par ces compatriotes (dans le lot, arbophones et amzighophones complices du prejudice). Idir est intouchable car honnete est sincere, ses chansons parlent pour lui. Il n’etait bien sur pas parfait, ceci tout le monde l’admet et le reconnait et ce n’est pas quelques écarts de sa part qui nous pousserait à le hair ou le calomnier car cela ferait trop plaisir à nos ennemis, et surtout chez nous Mr BD, mazal agh n’ssa nif d’lehrma, chez nous Mr on se respecte entre gens de bonne famille et idir il en fait partie et il sa place parmis les siens qui le chérissent et le chérissent encore et encore jusqu’à la fin des temps. en ce qui concerne la logique de BD, nous leqvayel qui réclamons l’arrêt de l’apartheid algéro-arabo-musulman en kabylie devrions rejoindre de gré ou de force votre communauté uniforme et oh combien egalement anesthésiée par l’idéologie arabo musulmano algérienne. Qu’avons nous eu comme bénéfice de l’indépendance de ce pays en soixante années, je ne vais vous faire un dessin car si vous êtes aveugle ou semblez le feindre, nous n’y pouvons rien. Nous avions pourtant essayé de changer les choses raisonnablement pour ce pays et sa population qui mérite mieux que ce qu’on lui propose, socialement et politiquement. Qu’avons nous eu en retour, mepris brutalité repression et bien entendu les assassinats ciblés de nos valeureux hommes, tels Amirouche, Laimeche, Abanne, Krim, Mammeri,Lwenas,Djaout et la liste et extrêmement longue. Mr Daoud d’apres vous si je vous ai bien lu, nous devrions mettre ses assassinats au bilan ,pertes et profits pour vous contenter et répondre à vos aspirations. Voyez vous je crains que vous soyez en retard d’une vie, car celles des independentistes dont je suis un fervent adepte car d’abord je me sens un homme libre d’Amazigh, ce sentiment que chaque kabyle à en lui dans son fort intérieur que la majorité voire la totalité d’Algériens nationaliste comme vous ne possedent pas. Il faut être né di T’murt pour le ressentir. Comment voulez vous construire une societé civilisée digne de ce nom dans ce capharnaüm algerien ou regne l’injustice, l’incivilité la misogynie, l’islamisme, l’arabisme,l’exclusion et j’en passe et des meilleures, voila quelques unes des raison des indépendistes qui veulent protéger leurs famille et leurs valeurs avant que l’ogre insatiable algéro-musulmano=arabe nous dévorer tout crus; Cette dictature au pays du soleil que nous envie certains, est devenu invivable pour bcp de kabyles. svp laissez nous vivre en paix et partez de la kabylie et ne revenez pas, jamais, faites votre vie dans le reste du pays on vous le cède volontiers mais laissez nous di talwit. J’ai encore à dire mais cela sera pour la prochaine; Tanmirt!

  8. « -En premier, il convoque l’islamisme qui compte à son actif plus de 200 000 morts et tue encore. »
    Erreur ces victimes, bien plus nombreuses, sont le fait des seuls généraux issu du clan du FLN corrompu et injuste imposé en 1962 par les armes et par le sang. Ils ont fait un nouveau putsch en 1992 interrompant les élections et déclarant la guerre aux civils pour maintenir leur dictature sur le pays et poursuivant sa destruction et celle de son peuple. Soyons juste et précis.

  9. Rime . Que les généraux soient derrière le GIA et l’islamisme personne n’en disconvient , mais primo dans l’armée d’abord il y a beaucoup d’islamistes arabistes (d’ailleurs tamazight y est interdite , j’en sais quelque chose) et secundo il fallait et il faut toujours bien des marionnettes islamistes qui croient en un «  » » » » » »Idéal ? » » » » » manipulées pour faire les Kamikazes au nom de l’arabislamie et pour servir aux quatre coins du monde avec El Kaida et autre sinistres organisations terros. Soyons honnêtes jusqu’au bout !

  10. Daoud ne peut continuer à se dire démocrate et en même temps à dénier à des Kabyles d’exprimer leur droit légitime à l’indépendance de leur pays Kabyle.
    On ne peut tirer à boulets rouge sur les militants indépendantistes Kabyles et se prétendre Voltairien.

    C’est son droit le plus absolu de ne pas partager notre vision, mais il n’a pas le droit de cracher sur le combat des Kabyles. Car c’est une insulte que de mettre les militants Kabyles, authentiques démocrates, dans le même sac que les islamistes égorgeurs d’enfants.

    Cela ressemble à la neutralité que des fallacieux affichaient entre Hitler et les Juifs ! Entre les bourreaux et les victimes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here