Emeutes à Bgayet

3
310
Le Hirak à Bougie (archive)
Le Hirak à Bougie (archive)

BOUGIE (TAMURT) – Des émeutes ont éclaté ce vendredi dans la ville de Bgayet où la reprise des fameuses marches du vendredi a été empêchée par la police. La ville de Bgayet a été le théâtre d’une intervention musclée des éléments de la police.

Des dizaines de manifestants ont été par ailleurs arrêtés et emmenés au commissariat de la ville dont le journaliste-militant Merzoug Touati ayant déjà passé plusieurs mois en prison. Bien avant l’arrivée des manifestants qui devaient démarrer leur marche à 14 heures, l’esplanade de la maison de la Culture Taos-Amrouche du centre-ville de Bgayet était déjà occupée par les éléments de la police qui ont quadrillé le lieu. Le dispositif policier était impressionnant et il s’étalait jusqu’à la placette Said-Mekbel à plusieurs centaines de mètres de la maison de la culture Taos-Amrouche. Pour rappel, il était question de renouer avec les manifestations hebdomadaires du vendredi.

Mais devant la présence renforcée des éléments de la police, les manifestants n’ont pas pu concrétiser leur objectif de lancer la marche. Des affrontements ont d’ailleurs opposé les deux parties donnant lieu à des scènes d’émeutes parfois violentes. Suite à l’empêchement de la marche, les manifestants ayant échappé aux arrestations ont décidé de prendre la route vers la cité « CNS » où un sit-in a été observé pour exiger la libération des militants interpellés. Mais, même à cet endroit, des dizaines de policiers encerclaient les personnes qui s’y sont rassemblées.

Tarik Haddouche

P.-S. (NDLR): Il y a des vidéos qui montrent la férocité de la répression comme celle-ci: facebook.com.

3 COMMENTS

  1. Azul. On n’est pas concerné ni par l’anejairi ni par son berzidan cocaïne. Ahhh alakvayel les esclaves, vous travaillez et vivez uniquement pour les autres mais jamais pour vous même ah ayiklene. Vive l’indépendance de la Kabylie et des Kabyles.

  2. La nouvelle ‘ stratégie répressive ‘ choisie par la Junte militaire : frapper fort dès le retour…

    …. dès le ‘ dé-confinement ‘ du Mouvement protestataire populaire. Frapper fort pour inoculer la peur, semer la terreur, terroriser les individus, régenter la société…

    Il faut rappeler que ‘ le concepteur, l’ordonnateur et l’opérateur principal de la répression ‘, c’est bel et bien cette sinistre SM-DRS, qui est ‘ l’Enclave autoritaire principale ‘, ‘ le Sommet de la pyramide ‘ de ce Pouvoir militaro-mafieux. C’est au niveau de ladite Police politique secrète que ‘ s’effectue la réflexion ‘, autrement dit les ‘ stratégies de domination, de répression, de coercition et d’embrigadement ‘ de la population civile…
    .
    Les deux ‘ modes d’action ‘ de la SM-DRS (le Pouvoir réel) :

    C’est l’une ou l’autre ou les deux à la fois.
    – La ruse : propagande, mensonges, désinformation, mésinformation, intox’, rumeurs, élucubrations, tromperies, fourberies, ‘ retournements ‘, manipulations, provocations, etc., etc.

    – la force : répression permanente, intimidations, harcèlements,
    chantages, arrestations, tortures, assassinats, toutes sortes de sévices
    et ‘ mises à mort ‘..

    • Si la sm-drs ou police politique comme vous l’appelez est si forte ,comment a t’elle pu perdre la bataille de la désinformation contre les islamoterroristes qu’elle a pourtant vaincu sur le terrain . Pourtant, ne dit on pas que c’est le vainqueur qui écrit l’histoire?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here