KABYLIE: L’URK salue la normalisation des relations entre le Maroc et Israël

0
4258
La première ligne commerciale directe Israël-Maroc lancée
La première ligne commerciale directe Israël-Maroc lancée

KABYLIE (TAMURT) – Dans un communiqué parvenu à notre Rédaction, le Porte-parole de l’Union pour la République Kabyle (URK), Lyazid ABID, salue la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Pour l’URK la Kabylie a été contrainte de guerroyer contre ses deux pays amis. Ci-après le communiqué dans son intégralité.

L’Union pour la République Kabyle (URK) félicite le Maroc pour son éclatante victoire sur les pays qui voulaient nous imposer un pays arabe artificiel en plein cœur de Tamazgha (Afrique du Nord). L’URK salue tous les protagonistes de ce dénouement heureux et se ré-jouit de la normalisation des relations entre le Maroc et Israël. Les peuples de ces deux pays ne tarderont pas à goûter au fruit de la fraternité et de l’amitié tant espérée. Les Peuples d’Algérie, même s’ils ne l’expriment pas, par crainte de répression, s’en réjouissent et réalisent qu’un espace ouvert où plane la paix au lieu d’une guerre absurde est désormais possible.

Par ricochet, cette normalisation atténuera le désaccord israélo-palestinien, qui remonte à la création de l’Etat d’Israël en 1948. Le Maroc, fidèle à sa tradition de tolérance religieuse et de respect des Juifs vivant sur son territoire, vient, une fois encore, de montrer la voie à suivre. Cette démarche est salutaire. Elle est le présage d’une paix des braves entre Palestiniens et israéliens. Pour rappel, les juifs, dont la présence en Afrique du Nord remonte à plusieurs siècles avant Jésus Christ, ont toujours vécu en bonne intelligence avec les Berbères. La position courageuse du visionnaire Roi Mohammed V, lors de la deuxième guerre mondiale, qui refusa d’appliquer à ses sujets les lois racistes de Vichy est à ce titre édifiante.

Quant à l’Algérie qui a dépensé sans compter et sans aucun contrôle pour amplifier le nombre et la puissance des sahraouis afin de duper l’opinion internationale, doit revoir sa copie et se remémorer l’origine du conflit. La dissension entre l’Algérie et le Maroc au sujet du Sahara Occidental et l’organisation du Front Polisario trouve son origine dans la rébellion armée de la Kabylie contre le régime dictatorial de Ben Bella. L’Egypte, qui venait d’introniser son dauphin au pouvoir, a opéré une diversion efficace au sein du commandement de l’armée kabyle. La diversion consistait à déplacer l’armée kabyle de ses montagnes où elle combattait les dictateurs usurpateurs de pouvoir vers le désert pour combattre le Maroc. Mais ne dit-on pas que le mensonge a les jambes courtes. L’Algérie est rattrapée par ses mensonges. Elle lui reste à justifier devant ses peuples les centaines de milliards de dollars dépensés pour le Sahara occidental qu’elle vient de perdre et se préparer à l’organisation d’un referendum d’autodétermination du Peuple kabyle qui lui échappera bientôt.

La Kabylie, qui a vu beaucoup de ses enfants faire les frais des conflits algériens, guerre des sables et guerre des 6 jours, n’a pas fait le choix des armes contres ses frères marocains et juifs. Elle a été contrainte par l’Algérie qui la colonise depuis 1962.

L’URK prend la communauté internationale à temoin et interpelle les instances internationales à anticiper les conflits en soutenant le droit à l’autodétermination des peuples qui cherchent à s’émanciper des tutelles avec lesquelles tout avenir dans la paix est impossible. La Kabylie a beaucoup souffert de la politique coloniale algérienne. Si quelques milliers de Sahraouis ont réussi à décrocher un statut d’autonomie, est-il possible de refuser l’indépendance à plus de 10 millions de Kabyles ?

Lyazid ABID, Porte-parole de l’URK

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here