La Kabylie fait face au COVID meurtrier et à la haine du POUVOIR raciste

0
2050
Les comités de village en Kabylie
Les comités de village en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Dans d’autres pays l’élan de solidarité d’une diaspora pour soutenir les hôpitaux de son pays d’origine et lutter contre cette pandémie aurait été encouragé et félicité par les autorités. Mais comble de l’ironie le pouvoir algérien a redoublé de férocité contre le peuple kabyle en cette période meurtrière du COVID.

Il a ainsi décrété des mesures afin de décourager et stopper tous les dons et la solidarité massive de la diaspora pour la Kabylie en exigeant « que ces aides doivent passer par le ministère de la santé afin de les contrôler et de les répartir équitablement sur toutes les régions d’Algérie en commençant par les zones les plus touchées ».

Avec la corruption systémique et sa mauvaise gestion le ministère de la santé dépense chaque année des milliards de dollars pour faire de son système de santé le dernier en Afrique.

Les centrales d’oxygène acquises grâce aux dons des investisseurs kabyles, aux cotisations des citoyens et de la diaspora pour les hôpitaux de Vgayet sont devenus objet de discorde car le pouvoir à travers ses représentants locaux de la wilaya veulent s’approprier ces importations.

Les industriels et investisseur kabyles qui veulent aider les hôpitaux en Kabylie sont obligés de faire aussi des dons vers les villes algériennes sinon ils seraient traités de régionalistes et de racistes, mais l’inverse ne s’est jamais produit. Les hommes d’affaire algériens et le pouvoir soutiennent uniquement les projets de la construction de mosquées, de prisons et des écoles coraniques.

La diaspora kabyle doit savoir que les aides qu’elle enverra par le biais des réseaux du pouvoir seront soit détournées vers d’autres régions en dehors de la Kabylie ou revendues au profit de la mafia qui gouverne.

Je m’insurge contre cette pratique raciste, honteuse, inhumaine qui prouve encore une fois de plus que la Kabylie subit un colonialisme abject.

Kader Dahdah

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here