Feux de forêts. Un crime contre la Kabylie…

1
892
Incendies en Kabylie
Incendies en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Dans les forêts de Kabylie, des troncs d’arbres calcinés se dressent à perte de vue. Des maisons aux murs cafardeux trônent au beau milieu d’un paysage de désolation sorti tout droit de l’enfer. Il ne fait pas bon vivre ces jours-ci dans les villages somnolant au pied des massifs forestiers de la Kabylie. Et pour cause, la région est en proie aux flammes depuis maintenant trois jours.

Durant la journée, en plus d’une chaleur écrasante, une épaisse fumée enveloppe tous les villages d’Adekar, d’Aokas, de Barbacha, de Tichy, d’Ath K’sila, de Toudja, de Leqsar, de Taskriout, de Melbou et tant d’autres bourgs situées sur la haute vallée de la Soummam. A la nuit tombée, les flammes couplées à une odeur âcre, forment une sorte de gigantesques lampadaires éclairant chichement les prairies ceinturant les villages desdites municipalités. La menace est omniprésente, ce qui trouble le sommeil des villageois kabyles.

De jour comme de nuit des escouades de villageois surveillent la progression des flammes. Même maîtrisés, à leurs yeux, quelques foyers ont tendance à reprendre sur des parties même réduites déjà en cendres.

Des paysages de désolation

Des centaines d’hectares de maquis, de forêt, de broussailles et d’arbres fruitiers, des oliviers et des chênes liège surtout, sont ravagés par les flammes aux quatre coins de Vgayet. Les habitants de ces régions, désormais sinistrées, ne savent même pas qui est à l’origine de ces feux et vers qui pointer un doigt accusateur. Qui sont ces pyromanes qui osent mettre le feu à tout sans se soucier de la sécurité de milliers d’âmes ?

Affichant une mine déconfite, un quadragénaire regrette les milliers d’oliviers qui sont calcinés par les flammes. « Avant, j’avais quarante oliviers, maintenant il n’en reste pour ma famille que des troncs fumants et noircis par les flammes » regrette-t-il, les larmes aux yeux. C’est ainsi que le seul pactole des régions rurales de Vgayet est désormais réduit en cendres.

67 départs de feu en deux jours

Au moins soixante-sept départs de feu ont été dénombrés aux quatre coins de la préfecture de Vgayet du 10 au 11 août 2021. Les flammes ont parcouru une superficie dépassant le millier d’hectares. Plusieurs régions difficiles d’accès étaient encore en proie aux flammes, ce mercredi 11 août 2021, dans les communes d’Adekar, de Vgayet (Ighil El-Bordj, Gouraya), d’Ath K’sila, de Toudja, d’Aokas, de Tichy, de Taskriout et de Melbou. Dans la région d’Aokas, un quadragénaire a trouvé la mort dans la nuit de mardi à mercredi en luttant contre les flammes.

Les pompiers ne pouvaient atteindre ces zones pour circonscrire les incendies en raison de l’inexistence de pistes. Comme ils ne disposent pas de moyens aériens (canadairs) pour intervenir sur des zones inaccessibles par voie terrestre. Sans retentissement jusqu’à maintenant ! Les dizaines d’incendies de forêts dénombrés à Vgayet ces deux derniers jours ont consumé des milliers d’hectares entre forêts, maquis, broussailles, arbres fruitiers et ruchers.

Solidarité

Au des dégâts engendrés par ces sinistres, notamment dans le département de Tizi Wezzu et quelques villages de Vgayet, une chaine de solidarité a été mise en place pour venir en aide aux familles sinistrées.

Ainsi, des camions chargés de dizaines de tonnes de produits alimentaires et autres fournitures ont fait escale ce mercredi 11 août 2021 à Tizi. Les généreux donateurs ne sont autres que des kabyles de la région d’Akbou et des autres régions de Vgayet. Pour ce jeudi, une caravane similaire sera organisée par l’association Soummam Akbou d’aide aux nécessiteux. « L’association Soummam Humanitaire d’Akbou est au service des actions humanitaires, en venant en aide aux sinistrés d’Iloula Oumalou et plus précisément ceux du village Tabouda. Les investisseurs de la région d’Akbou ont répondu favorablement aux doléances des responsables de l’association. Une caravane est prévue ce jeudi à 8h du matin et qui prendra la route Akbou-Iloula Oumalou (Tabouda). Un appel est lancé en direction des transporteurs pour acheminer les denrées alimentaires et tout ce qui est nécessaire pour porter secours aux habitants d’Iloula Oumalou (Tabouda) qui souffrent le martyre suite aux feux de forêts qui se sont déclenchés depuis 24h dans cette région. La main dans la main pour sauver des vies humaines »informe l’association Soummam Akbou

Dalil Imaxlufen

1 COMMENT

  1. L’aide de solidarité envers la région de la Kabylie vient dans et en dehors de la Kabylie, partout…quand je dis partout c’est vraiment de partout!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here