Incendies à Vgayet : Le déploiement des canadairs français évite le pire et sauve le massif de l’Akfadou

0
1389
Canadair francais pour etteindre les incendies en Kabylie
Canadair francais pour etteindre les incendies en Kabylie

KABYLIE (TAMURT) – Bien que des régions aient été déjà entièrement ravagées par les flammes, à l’instar de Toudja et de Barbacha, où des dégâts colossaux ont été déplorés, le déploiement des canadairs français en début d’après-midi a permis d’éviter le pire, notamment dans la massif de l’Akfadou et des villages situés aux alentours.

Aussitôt après avoir atterri sur l’aéroport Soummam – Abane Ramdane de Vgayet, les deux canadairs envoyés par la France pour porter secours à la Kabylie en proie, depuis lundi dernier, à de violents incendies meurtriers, sont entrés en action pour livrer bataille aux flammes. Leur intervention salutaire a permis de sauver le massif de l’Akfadou, situé à cheval entre Bgayet et Tizi Wezzu. Ce massif forestier, l’un des rares poumons qui restent à la Kabylie, abrite une diversité floristique remarquable et recèle de magnifiques paysages montagneux. En plus de ses forêts denses de chênes zen et de liège, il se distingue par ses lacs, dont le fameux Lac noir (Agelmim Aberkane, en kabyle).

Selon des sources locales, les incendies ayant éclatés, aujourd’hui même, notamment au village Ikedjane, ont été maîtrisés grâce au déploiement de ces gros moyens aériens. « En quelques heures seulement, les 2 bombardiers d’eau ont réussi à circonscrire 7 grands foyers d’incendie au-dessus du massif forestier de l’Akfadou », a témoigné un villageois de la région. Ces canadairs qui s’alimentaient en eau de mer depuis la côte ouest de Vgayet sont intervenus également dans la région de Toudja, dont les villages Achelouf, Ibarissen, Laazib et Tala Hiba ont été dévastés par les flammes. Les familles de ces localités, prises de panique à la vue des feux qui s’approchaient dangereusement des habitations, ont dû tout quitter pour sauver leur peau. La région d’Adekar où des feux importants se sont déclarés depuis deux jours a été aussi secourue par ces canadairs.

Si seulement l’aide internationale a été sollicitée aussitôt, on n’en serait jamais arrivé là, regrette-t-on. Malheureusement, le régime d’Alger, lui-même incapable de gérer cette catastrophe, a privé la Kabylie du soutien de la communauté internationale. A noter que l’offre d’aide du Maroc, qui était prêt à envoyer deux canadairs, a été refusée par les autorités algériennes.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here