La coordination des inspecteurs de tamazight est née

0
1716
Les inspecteurs de tamazight
Les inspecteurs de tamazight

KABYLIE (TAMURT) – Pour faire face à l’acharnement déclaré et assumé contre l’enseignement de la langue tamazight, les enseignants et les inspecteurs s’organisent désormais afin de riposter.

L’exclusion de la langue tamazight de l’emploi du temps officiel à partir de la rentrée scolaire prochaine, décrété publiquement par le ministère de l’Education nationale, commence à susciter des réactions concrètes. En effet, en attendant que les enseignants s’organisent, les inspecteurs de la langue tamazight de toute la Kabylie se sont réunis hier à Bgayet pour débattre de la situation très préoccupante de l’enseignement de cette langue ancestrale combattue par le pouvoir algériens de toutes ses forces depuis l’indépendance.

Cette rencontre a abouti à la mise en place de la coordination des inspecteurs de la langue tamazight. Dans le premier communiqué rendu public par cette nouvelle organisation, il est précisé : « Nous, Inspecteurs de Langue Amazighe, tous paliers confondus, réunis ce jour, le 28 août 2021, à Bgayet, pour donner suite à la correspondance du Secrétariat Général du Ministère de l’Éducation Nationale, émise sous le numéro 194, du 14 août 2021, avons conclu d’envoyer un courrier à Monsieur le Ministre du secteur pour attirer son attention sur les arrières pensées et les conséquences d’une telle décision, pour le moins inattendue ». Les concernés précise qu’il s’agit de l’exclusion de l’enseignement de tamazight de l’emploi du temps alternatif de l’élève pour l’année scolaire 2021-2022.

« Nous lui avons rappelé les devoirs de l’État envers l’enseignement de la langue amazighe et nous avons émis des propositions pour une meilleure prise en charge de cet enseignement, répondant effectivement aux ambitions », a conclu la coordination des inspecteurs de la langue tamazight.

Juba Gacemi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here