Il était l’un des collaborateurs du colonel Amirouche : Djoudi Attoumi tire sa révérence

1
1242
Djoudi Attoumi
Djoudi Attoumi

KABYLIE (TAMURT) – L’un des collaborateurs du colonel Amirouche, Djoudi Attoumi est décédé ce vendredi 3 septembre 2021 à l’hôpital de Vgayet à l’âge de 82 ans. Le défunt sera enterré ce samedi au cimetière Sidi Mhand Amokrane de Vgayet. Né le 16 novembre 1938 à Sidi Aïch, l’ancien secrétaire du colonel Amirouche a rejoint les maquis de Kabylie en 1956, soit à l’âge de 18 ans. Il occupera la fonction de secrétaire de zone 2, 3 et 4 pendant cinq ans, avant d’être promu officier de l’ALN par le colonel Mohand Oulhadj en 1961. Ce dernier le chargea de réorganiser les maquis de la zone 3, durement impactée par l’opération Jumelles.

En avril 1962, Djoudi Attoumi avait été désigné membre de la commission compétente locale du cessez-le-feu pour veiller à l’application des accords d’Evian pour les régions de Vgayet, B.B.A., M’sila et Tubirets. Le 5 août 1962, il est démobilisé de l’ALN, soit un mois après la proclamation de l’indépendance, pour occuper le poste de directeur de plusieurs hôpitaux, avant d’être élu président de l’APW de Vgayet.

En sus de son passé révolutionnaire, Djoudi Attoumi a édité plusieurs ouvrages, dont « Le colonel Amirouche entre légende et histoire », « Avoir 20 ans dans les maquis. Journal de guerre d’un combattant de l’ALN en wilaya III (Kabylie), 1956-1962 », « Colonel Amirouche à la croisée des chemins », « Chroniques des années de guerres en Wilaya III », « Récits de guerre Wilaya III de 56 à 62 », « Les appelés du contingent, ces soldats qui ont dit non à la guerre », « Tahar Amirouchen : essentiel qui dirigea l’état-major de la Wilaya III », « Le colonel Salah Zamoum : entre controverses et vérité́ », «Les Femmes combattantes dans la guerre de libération nationale 1954-1962 : ces héroïnes restées dans l’ombre », et « Le colonel Amirouche, l’heure de vérité ».

D. Imaxlufen

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here