Décolonisation/ONU : Une manifestation à Genève le 28 septembre en faveur de l’intégration de la Kabylie au comité des 24

0
193
Siege des Nations Unies pour les droits de l'homme à Geneve
Siege des Nations Unies pour les droits de l'homme à Geneve

DIASPORA (TAMURT) – Les deux mouvements indépendantistes kabyles, le MAK le l’URK, ainsi que d’autres associations kabyles d’Europe, ont appelé à un rassemblement pour le 28 septembre devant le Palais Wilson, siège du haut-Commissariat de l’ONU, pour demander, entre autres, l’intégration de la Kabylie au comité des 24 de l’ONU pour la décolonisation.

Après l’exploit diplomatique des indépendantistes kabyles suite à la reconnaissance par le Maroc, en juillet dernier, du droit du « vaillant peuple kabyle » à son autodétermination, la diaspora kabyle s’apprête à manifester, mardi 28 septembre, devant le Palais Wilson (siège du Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) de l’ONU), à Genève, en Suisse, pour demander l’intégration de la Kabylie au comité des 24 de l’ONU pour la décolonisation. Créé en 1961 par l’AG de l’ONU, cet organe a comme vocation d’étudier l’application de la Déclaration sur l’octroi de l’indépendance aux pays et aux peuples coloniaux.

En outre, il envoie des missions de visite dans ces territoires et organise chaque année des séminaires régionaux. La diaspora kabyle se prépare activement depuis quelques semaines déjà afin de porter haut la voix du peuple kabyle devant cette instance internationale. La coordination MAK Ile de France organise le transport par bus pour ce rassemblement à Genève depuis Paris. Le départ s’effectuera le 28 septembre, à 4h45, depuis Porte d’Orléans (Paris).
Selon le porte-parole de l’URK, Lyazid Abid, en plus de la demande d’intégration de la Kabyle au comité des 24 de l’ONU pour la décolonisation, les kabyles de la diaspora sont déterminés à se déplacer massivement à Genève pour « dénoncer le génocide Kabyle par le feu et la COVID-19, exiger la libération de tous les détenus politiques et réaffirmer le droit à l’autodétermination du peuple kabyle ».

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here