Rassemblement devant le siège du Haut-commissariat de l’ONU : Pari réussi pour la diaspora kabyle

0
271
Les Kabyles à Geneve
Les Kabyles à Geneve

GENEVE (TAMURT) – Malgré des mesures contraignantes liées à la crise sanitaire et que le rassemblement soit organisé un jour de semaine, des centaines de kabyles de la diaspora ont afflué, hier mardi, vers Genève des quatre coins de l’Europe pour manifester devant le siège du Haut-Commissariat de l’ONU contre le génocide algérien en Kabylie. Les manifestants comptent ainsi interpeller l’opinion internationale, notamment l’instance onusienne, sur la répression à huis-clos que subit le peuple kabyle.

Arborant fièrement de grands drapeaux kabyles et scandant à tue-tête « Kabylie indépendante », des dizaines de kabyles de la diaspora se sont rassemblés, hier mardi, devant le siège du Haut-Commissariat de l’ONU, à Genève, à l’appel des deux mouvements indépendantistes MAK et URK, ainsi que d’autres associations kabyles. Jeunes, personnes âgées, hommes et femmes ont répondu favorablement à cet appel pour dénoncer la répression féroce et le génocide anti-kabyle exercés par le régime algérien en Kabylie. Plusieurs manifestants ont fait des centaines de kilomètres pour prendre part à ce rassemblement important. Les initiateurs de cette manifestation exigent une enquête internationale sur les incendies criminels perpétrés en août dernier en Kabylie et qui ont fait plus de 200 victimes et des dizaines d’autres blessés avec des brûlures de 1er degré pour certains d’autres eux. A cela s’ajoute un massacre écologique sans précédent avec des milliers d’hectares de végétation, d’arbres fruitiers et des exploitations agricoles partis en fumée, provoquant des scènes de guerre apocalyptiques.

Ce rassemblement est aussi organisé pour exiger la libération des dizaines de militants kabyles, dont figurent plusieurs indépendantistes, qui croupissent injustement dans les prisons algériennes. Des accusations fallacieuses et farfelues, dont « appartenance à une organisation terroriste », pèsent sur ces militants pacifiques. Présent à ce rassemblement, le président de l’ANAVAD (gouvernement provisoire kabyle en exil), Ferhat Mehenni, a déclaré que « personne ne pourra arrêter la marche du peuple kabyle vers son indépendance », et ce, « quelle que soit la cruauté ou la barbarie qu’on utilise contre nous ».

En outre, il a réaffirmé son engagement et sa détermination à continuer le combat que les indépendantistes kabyles mènent depuis plusieurs années jusqu’à son aboutissement. « Je vous donne ma parole d’honneur que la Kabylie sera indépendante », a-t-il promis. Par ailleurs, il est à noter que plusieurs autres rassemblements ont eu lieu les 25 et 26 septembre en Amérique du Nord. En effet, des indépendantistes kabyles ont manifesté respectivement à Ottawa (Ontario) devant le siège de la radio Canada, à New York devant l’ONU et enfin à Washington DC, devant le Congrès américain.

Arezki Massi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here